X

Recherches fréquentes

DES PAROLES AUX ACTES

Mini-entrepreneurs, grandes idées

13 mai 2019

Mémoriser avant l’examen et puis tout oublier, c’est le lot de beaucoup d’écoliers et étudiants. Si cela peut suffire pour décrocher une bonne note, il en va tout autrement pour un apprentissage durable. C’est pourquoi YES (autrefois Young Enterprise Switzerland) mise sur une formation axée sur la pratique qui vise à rapprocher économie et école dans le cadre du «Company Programme».

Le principe: des élèves âgés de 15 à 20 ans créent une véritable entreprise, fabriquent des produits novateurs, élaborent des business plans et développent des stratégies de commercialisation. Ils sont assistés par des consultants issus du monde économique. Cette année, 1148 élèves ont créé 197 mini-entreprises dans le cadre du programme. Les 25 meilleures soumettront leurs produits lors de la grande finale qui se tient les 24 et 25 mai dans le hall de la gare centrale de Zurich.

Outre le titre de meilleure mini-entreprise, les équipes peuvent aussi remporter le prix du développement durable décerné par Coop depuis 2013, en collaboration avec YES. Sont en lice pour ce prix trois équipes avec des projets par­ticulièrement durables: Edistraw, Bee Better et Clever Cork.

Clever Cork

Les vertus du liège

La récupération (upcycling) de bouchons en liège déjà utilisés est à la base de Clever Cork, la mini-entreprise de sept gymnasiens de Wohlen (AG), convaincus des qualités durables de ce matériau.

 

A la base de la mini-entreprise Clever Cork est la volonté de sept jeunes du gymnase argovien de Wohlen d’attirer l’attention sur la polyvalence du liège, à la fois durable, étanche et élastique. Ils fabriquent à la main des étuis et boîtiers pour AirPods et proposent dans un bocal fermé par un bouchon en liège une pâte à tartiner. Les jeunes ont aussi chargé les personnes travaillant à l’atelier protégé local Integra de fabriquer des clés USB dissimulées dans des bouchons en liège. «Grâce à la récupération (upcycling) de bouchons en liège déjà utilisés, nous voulons contribuer à un monde meilleur et plus respectueux de l’environnement», affirment ces entrepreneurs en herbe.

Edistraw

Des pailles comestibles

Pourquoi recycler les pailles quand on peut les manger? Les six mini-entrepreneurs lucernois de Edistraw commercialisent des petits tubes fabriqués à base de fibres de pommes.

 

Avec leur mini-entreprise Edistraw, six élèves du gymnase d’Alpenquai à Lucerne commercialisent des pailles comestibles. Selon eux, 40 milliards de pailles en plastique seraient jetées chaque année. Alors que des tubes recyclables existent déjà pour lutter contre ce fléau, les jeunes Lucernois ont réfléchi au-delà: pourquoi tant dépenser pour recycler des pailles alors que l’on pourrait tout simplement les manger? Les jeunes entrepreneurs combinent gourmandise et protection de l’environnement. Leur produit est fabriqué à base de fibres de pommes en provenance d’Allemagne méridionale, qui finissent généralement dans les déchets lors de la production de moût et de jus de pomme. Le petit tube se maintient dans la boisson durant une heure et ne donne pas de goût au liquide. 

Bee Better

Tissus en cire d’abeille

Les cinq jeunes Argoviens derrière Bee Better veulent inciter à «devenir meilleur» pour l'environnement. Ils fabriquent des tissus en cire d'abeille pour remplacer le traditionnel film alimentaire.

 

Les cinq élèves du gymnase d’Aarau ont glissé un jeu de mots dans le nom de leur mini-entreprise pour inviter leurs clients à participer à la préservation de l’environnement. Bee Better fabrique des tissus en cire d’abeille destinés à remplacer le traditionnel film alimentaire. Tout le projet s’inscrit dans une démarche de développement durable: tant le coton que la cire sont issus de la culture biologique. La fabrication se fait en collaboration avec la fondation MBF à Stein (AG), qui embauche des personnes en situation de handicap mental. Les chutes de tissu sont transformées en élastiques pour les cheveux. Pour les cartes de visite, flyers et prospectus, les lycéens ont opté pour du papier et du carton recyclables.

Acte n° 154

«YES» aux jeunes entrepreneurs
En 2013, nous avons lancé le prix Coop pour le développement durable en collaboration avec YES, qui récompense la jeune entreprise ayant conçu le projet le plus durable.Autres informations ici: www.des-paroles-aux-actes.ch/154