X

Recherches fréquentes

DES PAROLES AUX ACTES

Sonnailles à l'alpage

L’excitation est à son comble parmi les chèvres lorsque Susan Grest (45 ans) va rejoindre le troupeau, portant dans sa main une clochette.

TEXTE
PHOTO
Heiner H. Schmitt
17 juin 2019

L'éleveuse Susan Grest et sa chèvre Anneli attendent avec impatience la fonte des neiges pour monter à l'alpage de Falla (GR).

«Pour elles, c’est le signal de la montée à l’alpage», explique l’éleveuse. Mais aujourd’hui, seule Anneli (6 ans) pourra arborer à son cou la sonnaille – pour la séance photo. Ses congénères devront encore patienter. A l’alpage de Falla, 1642 mètres d’altitude, dans la vallée latérale de Monbiel, près
de Klosters (GR), la neige est encore bien présente. Cette année, l’inalpe sera donc repoussée d’au moins deux semaines.

Mais le printemps a déjà éclos dans la vallée, à Jenaz, dans le Prättigau. «Quand les prés sont en fleurs et quand les températures s’élèvent, les chèvres savent que c’est pour bientôt», affirme Susan Grest. Ses bêtes attendent avec impatience les 100 jours de liberté qu’elles passeront durant l’été sur l’alpage. Hormis la traite deux fois par jour, libre à elles de gambader et de se remplir la panse! Elles contribuent par la même occasion à entretenir le paysage car, outre les herbes juteuses, les biquettes raffolent de buissons, protégeant ainsi les pâturages alpins contre les broussailles envahissantes. 

Acte n° 241

Soutien aux alpages chevriers
Les chèvres sont de plus en plus appréciées dans les montagnes car elles contribuent à l’entretien des paysages traditionnels. Grâce au Parrainage Coop pour les régions de montagne, nous aidons les populations de ces régions.Autres informations ici: www.des-paroles-aux-actes.ch/241