X

Recherches fréquentes

LES BONS CôTéS DE LA SUISSE
Mont Röti

Crête 
des brumes

Comme de la barbe à papa, le brouillard colle au mont Röti (SO), troisième point culminant du Jura alémanique. Depuis le sommet, la vue embrasse les Alpes, du Mont-Blanc jusqu’au Säntis.

PHOTO
Andreas Gerth
13 novembre 2019

Le sommet du Röti (1395 m d’altitude) est une destination de randonnée 
prisée des Soleurois. Par temps de brouillard, le panorama s’étend sur tout le Plateau et jusqu’aux Alpes au sud, au-dessus de la mer de nuages.

Accès

Le Röti est facilement accessible à pied depuis Weissenstein, en une demi-heure. Depuis Balmberg, le sentier est plus raide (environ 1 heure).

Particularités

En 1795, le politicien et cartographe soleurois Johann Baptist von Altermatt (1764–1849) utilisa déjà le Röti comme point de triangulation. C’est une méthode classique de mensuration nationale consistant à diviser un 
terrain en triangles afin de pouvoir mesurer la position exacte d’un point précis sur la Terre. L’Office fédéral de topographie (swisstopo) s’est ainsi longtemps référé au Röti pour réaliser la carte topographique de notre pays. Aujourd’hui, la triangulation 
s’opère grâce à l’appui des satellites.