X

Recherches fréquentes

LES BONS CôTéS DE LA SUISSE
NIEDERHORN

Sur les cimes du Niederhorn

Le chamois est un grimpeur hors pair qui se révèle à l’aise sur les sommets montagneux. Il se laisse admirer dans le cadre enchanteur des Alpes bernoises.

PHOTO
Prisma/Dukas
30 septembre 2019

Aussi bien les chamois femelles que les mâles portent des cornes. Celles-ci sont cependant plus épaisses et plus arquées chez les individus mâles. Ces ongulés, qui rappellent la chèvre, sont des adeptes des cimes montagneuses. On peut, par exemple, les observer sur le Niederhorn (1950 mètres), dans les Alpes bernoises. Les sabots des chamois, durs à l’extérieur et mous au centre, sont adaptés aux rochers et aux falaises. Ces bêtes se déplacent, surtout en période estivale, en altitude en quête d’herbe fraîche et de plantes herbacées. Leur habitat naturel se trouve en priorité dans les forêts de montagne où ils se nourrissent d’arbustes, de feuilles, d’herbe et de graminées. En hiver, ils affectionnent la mousse et le lichen.

Particularité

L’estomac des chamois contient ce que l’on appelle le bézoard. Il s’agit d’une sorte de boule formée de poils, de fibres ou de débris végétaux. Autrefois, le bézoard, aussi dénommé «pierre de fiel», passait pour posséder des propriétés curatives et des vertus guérisseuses.