X

Recherches fréquentes

Famille

Moment de complicité

Toilettage Faire la toilette de son chien n'est ni coûteux ni difficile. Pour autant qu'elle soit régulière.

TEXTE
PHOTO
Alamy
27 juin 2016

Faire la toilette de son chien: un moment privilégié, bon pour sa santé.


Article

L'hygiène est essentielle à la santé de tout animal. Une toilette régulière incluant l'inspection des oreilles, des yeux et des dents, permet également au maître de mieux surveiller l'état général de son protégé. Le brossage et le peignage éliminent les poils morts, la poussière, les saletés tout en stimulant la circulation sanguine cutanée. Si certaines races se contentent de deux ou trois brossages par mois, d'autres, comme le Coton de Tuléar, nécessitent un soin quotidien.
La toilette peut en plus être un moment privilégié et renforcer les liens entre le maître et son compagnon. Ainsi, on n'hésitera pas à habituer le chiot, le plus tôt possible, à se tenir immobile et à accepter d'être touché sur l'ensemble de son corps, voire d'être baigné. Il est en revanche préférable de laisser certains soins aux professionnels, comme celui de couper les griffes d'un animal.

Molosse bien éduqué

À Saxon (VS), Paula Thurre passe ses journées à bichonner les toutous, des molosses aux minis: «Il faut s'adapter à chaque caractère. Certaines races sont plus nerveuses, réagissent plus vite. Je dois créer un contact avec l'animal, être un peu plus autoritaire avec les uns et rassurer les autres. Les grands chiens sont souvent mieux éduqués. Ils obéissent en général mieux, mais c'est assez physique de s'en occuper. Je travaille sans muselière. J'essaie d'arriver là où je veux tout en écoutant le chien.»
C'est l'amour des chiens qui a incité cette toute fraîche quinqua à donner il y a cinq ans une nouvelle orientation à sa vie professionnelle: «Travailler avec un animal, c'est pour moi enrichissant. C'est une passion. J'ai presque toujours vécu avec des chiens et quand je n'en avais pas, j'allais promener ceux de mes voisins ou de la SPA.» Mais une toiletteuse ne doit pas seulement avoir un bon contact avec les toutous: «Il faut gérer chaque situation, entre la personne qui veut tenir la patte de son chien durant le toilettage et celle qui vous laisse un colosse de 60 kg et vous dit à bientôt…»
La profession ne faisant pas encore l'objet d'un CFC en Suisse, Paula Thurre s'est formée auprès de deux professionnels: «La base reste l'amour des animaux et la patience. Si tout un chacun peut ouvrir son propre salon de toilettage, il faut faire ses preuves pour durer.» Un soin complet avec bain coûte, suivant la toiletteuse, entre 80 et 120 fr. Il faudrait le faire entre une fois (chien toujours dehors) et six fois (caniches) par an.

L'experte

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Un animal qui vit exclusivement en appartement et qui est nourri de croquettes ne présente pas de risque d'infestation. Mais dès qu'il a accès à l'extérieur, il devient l'hôte potentiel des tiques, puces, vers digestifs, etc. En plus des désagréments liés à leur présence (démangeaisons s'il s'agit de puces), ces parasites sont parfois vecteurs d'autres maladies. Les tiques peuvent transmettre l'hémobartonellose. De nombreux produits sont disponibles pour protéger au mieux votre chat. Pour les parasites externes, on utilise un collier ou un liquide à mettre sur la peau (spot-on), et pour les parasites internes, des tablettes. Certaines préparations agissent contre les deux types. Attention aux huiles essentielles, souvent mal supportées par les chats! Référez-vous à votre vétérinaire pour définir la fréquence d'utilisation adaptée à votre animal.

  Une question animalière?