X

Recherches fréquentes

Famille

S.O.S. animaux blessés

Sauvetage Il arrive que l'on trouve un animal sauvage blessé ou malade. Que faire dans cette situation?

TEXTE
PHOTO
Keystone
06 juin 2016

Les hérissons et les oiseaux sont les animaux qui sont le plus souvent trouvés blessés.


Article

  • Déranger le moins possible l'animal et éviter de le stresser. Éloigner les enfants et les curieux.
  • Si possible ne pas déplacer l'animal. Il faut avoir le moins de contact possible pour éviter qu'il ne s'habitue à l'homme. Sinon, le mettre dans un carton avec des petits trous et le déposer à l'abri du bruit, de la lumière, du froid et des chats, et le laisser tranquille.
  • Mettre des gants pour éviter les morsures. Chez les mammifères, si la mère sent une odeur humaine sur son petit, elle l'abandonne.
  • Se laver les mains après manipulation.
  • Se méfier des serres des rapaces et des longs becs. Ils peuvent vous blesser. Mettre une couverture sur eux avant de les saisir.
  • Ne pas les nourrir.
  • Tenter de déterminer l'espèce de l'animal sauvage trouvé, et identifier ses blessures: fractures, écoulement de sang, maigreur, vomissements…
  • Faire une photo avec votre téléphone. Vous pourrez l'envoyer à un spécialiste si nécessaire.
  • Appeler un spécialiste

Feinte animal

Certains animaux, comme le milan noir, peuvent faire le mort quand ils sont stressés. Une fois calmés, ils s'envolent comme si de rien n'était.
Très souvent, de jeunes oiseaux téméraires tombent du nid alors qu'ils ne savent pas encore voler. Il suffit de les remettre dans un arbrisseau. Ils sont en contact par piaillements avec leurs parents qui les nourrissent.
Le centre de soins Rita Roux accueille entre 200 et 300 animaux sauvages par an, principalement des oiseaux et des hérissons «en bout de course». Un tiers peuvent être relâchés dans la nature, les autres meurent de leurs blessures ou sont euthanasiés.

Gardes-chasses de votre région

Centres de soins
FR: 026 305 89 00
VD et GE: 022 366 11 14
NE: 032 967 60 73

Oiseaux
041 462 97 00; 041 462 99 99 (week-end)

Chauves-souris
079 764 51 17

L'experte

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Les félins vivent dans un monde d'odeurs où les phéromones font office de balises; ces substances chimiques agissent comme des messagers. Pour marquer son territoire, le chat possède différentes glandes lui permettant de laisser sa trace. On en retrouve par exemple au niveau des joues (chat qui se frotte contre les personnes ou les objets) ou au niveau des pattes. «Faire ses griffes» lui permet en premier lieu de signifier que le terrain lui appartient. On ne sait pas exactement pourquoi certains chats préfèrent les surfaces lisses, mais l'origine de ce comportement est à rapporter au marquage de territoire. Si vous voulez encourager votre chat à utiliser son grattoir plutôt qu'un autre lieu, il doit être assez grand (le chat doit pouvoir s'étirer de tout son long) et, pour jouer correctement son rôle de repère, placé dans un endroit de la maison fréquenté.

  Une question animalière?