X

Recherches fréquentes

Famille

Des teignes, ces chenilles

Danger Au printemps, les chenilles processionnaires du pin représentent une véritable menace pour les chiens. Conseils pour bien réagir lors de piqûres.

TEXTE
PHOTO
Alamy
13 mars 2017

Un nid de chenilles processionnaires.


Article

Les «boules de soie» situées le plus souvent à l'extrémité des branches de pins abritent des bestioles qui ne sont pas sans danger pour l'humain et l'animal: les chenilles processionnaires, recouvertes d'une multitude de poils, chacun relié à une glande à venin. Avec le retour des beaux jours, les chenilles quittent les nids en file indienne pour s'enterrer dans le sol. Malheur à qui les touche!
Comme le souligne Gaëlle Mandon, vétérinaire au Cabinet Les Berges du Rhône, à Sion, un contact avec ces chenilles processionnaires peut provoquer la mort de l'animal, et ce pour deux raisons: «On peut avoir des chocs anaphylactiques, donc des réactions allergiques très violentes, entraînant une dégradation très rapide de l'état général. Dans d'autres cas, des nécroses peuvent apparaître au bout de quelques heures ou de quelques jours. On constate en général des lésions importantes sur la langue et on est parfois obligé d'euthanasier le chien parce qu'il est dans l'incapacité de se nourrir.»

En cas de piqûre

À relever que le chien ne doit pas nécessairement avoir été en contact avec les chenilles. Les poils laissés par ces dernières suffisent lorsque le chien met son museau dans l'herbe après le passage de la procession. Mais que faire si l'on voit son animal saliver, commencer à se frotter partout et montrer des signes de forte irritation? «Il ne faut pas essayer d'enlever soi-même les poils car ils peuvent provoquer chez nous aussi de fortes réactions allergiques», précise Gaëlle Mandon. «Il faut mettre des gants pour manipuler le chien. On ne doit pas essayer de le doucher non plus car cela peut entraîner encore davantage de réactions. Il faut renoncer à faire soi-même ces soins-là, d'autant plus si l'on est à l'extérieur et qu'il y a du vent, car on court vraiment le risque d'avoir nous-mêmes des lésions au niveau des yeux, des muqueuses respiratoires et des muqueuses buccales. Nous pouvons même avoir des problèmes avec les poils urticants simplement en tondant la pelouse.»
En Suisse romande, notamment dans les cantons de Genève, de Vaud et du Valais, des mesures sont prises par les autorités pour maîtriser – à défaut de pouvoir éradiquer – la population de ces terribles bestioles. À certains endroits, des propriétaires de chiens posent des panneaux de signalisation sur différents sites de promenade infectés par des chenilles processionnaires. Une bonne information peut éviter quelques drames.

L'experte

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Bien entendu! Le rôle de l'ostéopathe consiste à éliminer les blocages pouvant s'installer à la suite d'un accident ou d'une maladie. Si ces traitements sont principalement connus pour soulager des troubles musculoarticulaires, leur rayon d'action est plus étendu. Il est possible d'agir sur les organes internes, sur la vitalité générale et d'améliorer la récupération après une opération.
On conseille quelques séances aux jeunes chiens pour accompagner leur croissance. Si votre animal se porte bien, un contrôle par année est une bonne prévention. Chez l'animal plus âgé, un changement de saison sera l'occasion de rétablir un fonctionnement harmonieux.
Après un traitement ostéopathique, on recommande de laisser l'animal au repos durant deux jours afin qu'il puisse s'habituer à ce nouvel équilibre.

  Une question animalière?