X

Recherches fréquentes

Famille

Totale confiance

Chien guide Ou comment accroître la mobilité et l'indépendance des personnes aveugles ou malvoyantes.

TEXTE
PHOTO
Keystone, DR
26 juin 2017

Il faut près de trois ans pour former un chien guide.


Article

Médaillé en escaliers

elon Manoel Guyot, responsable de la structure de Brenles et instructeur de chiens guides d'aveugles, le moment crucial se situe au retour de la famille d'accueil: «On contrôle la santé du chien et son tempérament. Une évaluation qui s'étend sur près d'un mois et qui décidera de son avenir.» Si le feu est au vert, place à neuf mois de formation. «On travaille tous les jours en situation réelle, à Lausanne, Fribourg ou Yverdon-les-Bains. On essaie de varier au maximum.»
Un premier examen permet aux responsables de la fondation d'évaluer l'animal, avant l'examen final effectué en présence d'un expert de l'Assurance Invalidité. «On fait un parcours dans la gare de Lausanne et ses environs, incluant des escaliers qui montent, qui descendent, des escalators et d'autres obstacles que le chien rencontrera forcément par la suite, dit Manoel Guyot. Le parcours dure 45 minutes. Et ce n'est qu'une fois l'examen réussi que le chien rejoint son nouveau maître.»

Reconversion canine

Quant aux chiots qui n'ont pas passé le cap de la sélection, soit environ la moitié, ils sont proposés à d'autres écoles. «Nous avons des échanges à l'international dans le cadre de l'IGDF (International Guide Dog Federation), donc avec des écoles du monde entier, principalement en Europe», indique Manoel Guyot. Ces écoles permettent de former des chiens pour les enfants autistes, pour les personnes qui souffrent de stress post-traumatique ou encore des chiens d'assistance. «Et si aucune de ces solutions n'est possible, ils sont alors placés dans des familles pour devenir des chiens de compagnie, tout en restant propriété de la fondation jusqu'à leur mort», précise l'instructeur.

Chaque premier samedi du mois, la fondation ouvre ses portes au public. Au programme le 1er juillet, entre 13 h 30 et 17 h: visionnage du film «Les yeux de son maître», visite de l'école et, à 15 h, démonstration du travail des chiens guides. Comme le précise Manoel Guyot, «ces visites concernent surtout les familles et les particuliers».

L'experte

Line Gentsch-Baumberger, médecin vétérinaire à Neuchâtel

Carnivore, il est normal que votre chat n'aille à selle que tous les deux jours. Mais il peut aussi souffrir de constipation (crottes rares et dures, difficultés à déféquer). En premier lieu il convient de déterminer si quelque chose dans son environnement le dérange (caisse sale ou mal située). Si tel n'est pas le cas, on peut augmenter le pourcentage en fibres de son alimentation, soit en utilisant un aliment ou un complément spécifique, soit en lui proposant des légumes cuits: carottes, courgette, courge. Si cela ne suffit pas, il est possible d'administrer une cuillère à café d'huile de paraffine. Mais uniquement sur de courtes périodes car cette dernière bloque l'absorption de certaines vitamines. La constipation est toujours à prendre au sérieux car, non traitée, elle peut devenir chronique et nécessiter parfois une intervention chirurgicale.

  Une question animalière?