X

Recherches fréquentes

Famille

Chien d'alerte pour enfant diabétique

Une femelle cocker aide une famille valaisanne à gérer le taux de glycémie du petit Robin.

TEXTE
PHOTO
Eloïse Maret - Le Nouvellsite, DR
09 avril 2018

La chienne Easy détecte quand Robin est en hypo ou hyperglycémie. Elle le lèche et lui donne des petits coups de patte pour lavertir.


Du haut de ses 4 ans, Robin sait qu'il compte une alliée de plus dans sa lutte contre son diabète de type 1. Depuis près de six mois, Easy, une femelle cocker anglais de 3 ans, a rejoint la famille du petit Valaisan. Un soulagement pour sa maman, Sandra Schöpfer, qui appréhendait quelque peu l'arrivée d'un chien dans la famille: «Mon mari a eu des chiens dans son enfance, mais pas moi. Je redoutais une nouvelle charge. Je peux dire aujourd'hui qu'Easy n'apporte que du positif à notre famille. Même si elle a un chouette lien avec nous tous, elle reste avant tout la chienne de Robin. Il y a vraiment un lien particulier entre eux.»
Le diagnostic de la maladie de Robin, alors âgé de 20 mois, a chamboulé la vie de ses parents, mais aussi celle de ses frères âgés aujourd'hui de 9 et 7 ans: «Une maladie comme celle-ci peut être lourde pour toute la famille. Mais la vie continue et Robin est un petit bonhomme plein d'énergie qui va bien. On essaie vraiment de vivre avec sa maladie.» La famille, qui ne connaissait pas le diabète, a été formée par le CHUV: «Au début, c'était des réveils très réguliers la nuit. Peut-être parce que nous n'étions pas du tout en confiance. A suivi une phase de contrôles réguliers, mais plus espacés. Et quand arrive une phase de crise comme celle que nous vivons actuellement, on se réveille toutes les deux heures, voire chaque heures.»
Easy n'assure pas encore de service nocturne: «Pour l'instant, elle dort la nuit. Lorsque nous contrôlons Robin, nous devons la réveiller pour lui montrer qu'elle doit aussi travailler la nuit.»

Apprentissage canin

Directrice de l'association Farah-Dogs à Sierre, Nicole Boyer s'est chargée de l'éducation d'Easy: «Il a fallu lui apprendre à repérer l'odeur dégagée par Robin lorsqu'il se trouve en hypo ou en hyperglycémie.» Maintenant, dès qu'elle sent cette odeur, la chienne lèche l'enfant et lui donne des petits coups de patte pour l'avertir. Rien à voir avec une envie de jouer car elle insiste beaucoup.
Enfin, il ne faut pas négliger le rapport affectif: «Lorsque Robin se réveille, la première chose qu'il fait est d'aller voir Easy et de jouer avec elle. Et si Easy est la première à s'être réveillée, elle contrôle tout de suite Robin. C'est vraiment un contact très fort.»

Plus d'infos

Haltère sonore Vitakraft en vinyle super costaud, 15 cm, divers coloris, chez Coop brico+loisirs. 3 fr. 95.