X

Recherches fréquentes

Animaux

Animaux et émotions

Dans son dernier livre, le primatologue néerlandais Frans de Waal montre que toutes les émotions humaines sont aussi vécues par les animaux.

TEXTE
18 février 2019

Selon vous, Frans de Wall, non seulement les animaux rient, mais ils ont, comme nous, des émotions…
Quiconque observe un chat ou un chien ne peut le nier! Les scientifiques sont souvent sceptiques à ce sujet, sous prétexte qu’on ne peut pas mesurer les émotions. Mais il faut bien distinguer les émotions des sentiments. Les sentiments sont des états privés, inaccessibles à la connaissance scientifique. Quand un ami dit qu’il est triste, je compatis, mais je ne peux jamais savoir quelle est exactement sa tristesse. Par contre, les émotions se traduisent par des états corporels: augmentation de la pression artérielle, sécrétion d’hormones…

Les résultats des études menées sur les bêtes sont-ils comparables aux nôtres?
C’est ce qu’on a démontré, par exemple, avec des rats. En situation de peur, la même région du cerveau – l’amygdale – s’active chez eux et chez nous. Nos cerveaux sont donc assez similaires, et nos émotions le sont probablement aussi.

Quel genre d’émotions ont-ils?
Joie, tristesse, colère, surprise, dégoût, jalousie… Toutes les émotions humaines peuvent se retrouver chez d’autres espèces. Sans doute certaines, comme la honte ou la culpabilité, sont plus développées chez nous, mais cela ne veut pas dire qu’elles sont totalement originales. Un chien ressent probablement de la culpabilité, même s’il l’intériorise moins que nous.

Et l’amour?
Notre système d’attachement – lié à la sécrétion d’une hormone appelée ocytocine – est le même. Beaucoup de mammifères sont déprimés après le décès d’un proche. On a vu, dans une forêt d’Afrique de l’Ouest, une mère chimpanzé porter son petit mort pendant 27 jours. On observe la même chose chez les dauphins.

Dire que les animaux ont des émotions a des implications morales…
Cela crée le devoir de les traiter le mieux possible. Quand on pensait que les animaux étaient des machines, on pouvait faire n’importe quoi avec eux. Mais on sait aujourd’hui qu’ils ont une vie intérieure, et les gens protestent de plus en plus contre les mauvais traitements, les conditions d’élevage et d’abattage.

Faut-il devenir végétarien?
Bien sûr, nous devrions manger moins de viande, notre consommation est excessive. Mais notre espèce a toujours été carnivore. L’idéal serait d’arriver à produire de la viande de synthèse. D’ici là, il faut surtout revenir à des élevages plus traditionnels. Il est également très important d’informer les gens sur la provenance de chaque morceau de viande acheté. Chacun doit avoir le choix de ce qu’il estime acceptable dans le traitement des animaux destinés à le nourrir.

Mangez-vous de la viande?
Je ne mange plus de mammifères, mais d’autres espèces, oui.

Vous avez des animaux?
J’ai toujours eu des chats. J’ai également plusieurs aquariums de poissons tropicaux. Et comme je vis dans un bois, près d’Atlanta, nous sommes entourés de ratons laveurs, de chevreuils et même de coyotes.

La dernière étreinte, Frans de Waal, éditions Les liens qui libèrent, 2018.