X

Recherches fréquentes

Animaux

Les bienfaits des chats

L’effet du ronronnement de nos amis félins est sans pareil: déstressant et apaisant. Et bien plus encore!

18 mars 2019

L'effet du ronronnement de nos amis félins est sans pareil: déstressant et apaisant. Et bien plus encore!

Le ronronnement peut devenir thérapie selon Véronique Aïache, journaliste française qui s’est penchée sur les bienfaits que les chats peuvent amener à l’être humain. Résultat: un livre intitulé «La ronron thérapie» qui bouscule les clichés, offrant même quelques arguments scientifiques. A commencer par la fréquence des ronronnements, qui se situe en moyenne entre 25 et 50 hertz. «Il s’agit de basses bien connues des compositeurs de musique, car elles permettent de provoquer des émotions, explique la journaliste. Des médecins orthopédistes ont utilisé ces fréquences pour consolider des fractures et soigner des arthroses. Les résultats publiés montrent une accélération du processus de cicatrisation, de création de tissus nouveaux.»   Véronique Aïache insiste aussi sur un point important: des chercheurs ont trouvé des statistiques montrant qu’en comparant la récupération des chats à celle des chiens lors de lésions égales, les félins se remettraient trois fois plus vite. Autre pouvoir attribué à ce son: un effet déstressant et apaisant. Cet ouvrage raconte aussi l’histoire de la relation entre l’homme et le chat ainsi que son importance dans différentes cultures. 

Véronique Aïache

«La ronron thérapie – Ces chats qui nous font du bien»

Edition J’ai lu, collection Bien-être