X

Recherches fréquentes

Famille

Atout en main, plaisir en gain

Vadrouiller et jouer Afin de lutter contre l'isolement social, Pro Senectute Vaud met sur pied des tournois itinérants de jass.

TEXTE
PHOTO
Charly Rappo
01 juin 2015

Ginette Hofer (68 ans) a fait sensation en remportant les tournois 2014!


Point de brouhaha en ce lundi au Buffet de la Gare d'Estavayer-le-Lac (FR). L'heure est à la concentration. La salle est investie par 64 joueurs de jass. Ils participent aux tournois itinérants organisés une fois chaque mois par Pro Senectute Vaud.

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Le principe: une fois par mois, José Freymond met sur pied des parties durant une journée, dans un restaurant de Suisse romande. «C'est toujours sympa et ça nous fait une sortie», s'enthousiasme Véronique Grolimund (71 ans), de Leysin (VD). «On opte toujours pour des jeux différents. Aujourd'hui, on panache. La prochaine fois, j'opterai pour le chibre ou le kreuz», explique José Freymond.
Les joueurs ont la possibilité de se faire véhiculer. Au volant d'un minibus, le chauffeur bénévole Jean-Daniel Thomas va les chercher à domicile et les y ramène en fin de journée.

Bien-être favorisé

«Grâce à ce type d'activités, on arrive à lutter contre l'isolement social. Pour certains participants, il s'agit de leur sortie du mois», constate Tristan Gratier, directeur de Pro Senectute Vaud. S'il n'est pas prouvé scientifiquement que la pratique du jass entretient la mémoire, elle est bénéfique: «Pour le bien-être physique et psychique, ce ne peut être que positif d'aller à la rencontre d'autres personnes autour d'une occupation commune», assure Tristan Gratier.
Cartes en main, Ginette Hofer (68 ans) est radieuse. Elle a remporté la première place des tournois itinérants 2014: «Ça me fait bien plaisir!» La citoyenne des Diablerets (VD) assure ne pas avoir de secret qui lui permette de gagner… «Aujourd'hui, je n'avais pas de jeu!» Elle adore ces tournois itinérants: «Je connais tout le monde, on part même en vacances avec quelques-uns d'ici.» Leur activité de prédilection en vadrouille? Le jass, évidemment!

Prochain tournoi itinérant: lundi 29 juin. Renseignements et inscriptions: 021 646 17 21 ou info@vd.pro-senectute.ch

Briser le tabou des démences

On parle de démence lorsque plusieurs fonctions cognitives de notre cerveau sont perturbées. S'il en existe diverses formes, Alzheimer est la plus fréquente. Avec Alzheimer Suisse, Pro Senectute Suisse lance une campagne d'information sur ce que sont les démences.
En brisant un tabou, elles espèrent que ces maladies pourront être décelées plus précocement et que l'aide et la solidarité avec les malades s'amélioreront. Ces troubles influent aussi sur la vie de leurs proches.
Au vu de l'évolution démographique, il y aura probablement quelque 300 000 personnes atteintes de démence en Suisse d'ici 2050, pour environ 116 000 actuellement.

On connaît tous des personnes âgées qui ne sortent plus et qui vivent la plupart du temps seules chez elles. Afin de leur assurer des contacts réguliers sans bouger de la maison, Pro Senectute invite la population à créer des chaînes téléphoniques.
Il suffit pour cela de réunir au moins trois intéressés (par exemple Georges, Emma et Diego). Ensuite, le principe est simple. Une fois par semaine, Georges lance la chaîne en appelant Emma. Il prend de ses nouvelles et tous deux taillent une bavette. Emma fait ensuite de même avec Diego.
Ce dernier rappelle finalement Georges afin de boucler la boucle. Le tout doit se dérouler en trois jours maximum.

Intéressés à organiser ou à participer à une chaîne téléphonique? www.chainestelephoniques.ch

www.memo-info.ch