X

Recherches fréquentes

FAMILLE
Prévention

Comme un bébé dans l'eau

En été, les occasions de baignade sont fréquentes. En raison des risques de noyade, les parents sont pressés d’inscrire leurs bambins aux cours de natation. A quel âge peut-on commencer? Nos explications et conseils de sécurité.

TEXTE
PHOTO
Getty Images
15 juillet 2019

Si l'on peut enseigner aux bébés dès 3 mois à faire des apnées et à flotter, on apprend généralement à nager vers 5-6 ans. Un apprentissage qui demande du temps et un vrai investissement.

Les parents ont souvent hâte de voir leur enfant nager comme un poisson dans l’eau. D’abord pour des raisons de sécurité: selon une étude réalisée par le Bureau de prévention des accidents (bpa), en moyenne, 6 enfants de moins de 15 ans se noient chaque année en Suisse, dont la moitié sont âgés de 0 à 9 ans. Ensuite, pour le plaisir de partager en famille des moments fantastiques au lac, en rivière ou à la piscine.

Mais quel est l’âge recommandé pour commencer l’apprentissage? Tout dépend de ce que l’on entend par savoir nager. «L’enfant qui sait flotter sans moyens de soutien, bouée ou brassards, et se retourner dans l’eau nage déjà», estime Jacqueline Lambiel, pionnière et militante de la natation pour premier âge en Suisse.

Bébés nageurs dès 3 mois

Fondatrice de l’école Les Canetons, dans le canton de Vaud, qui accueille dans ses cours les bébés dès 3 mois, Jacqueline Lambiel raconte une anecdote édifiante: «L’été dernier, les parents d’un élève sont rentrés de vacances en me disant que les cours de bébés nageurs avaient sauvé le plus jeune de leurs trois enfants, tombé dans la piscine de leur location sans qu’ils s’en rendent compte. Il ne leur a fallu que quelques minutes pour s’apercevoir de sa disparition, avant de retrouver le petit bout d’un an faisant la planche sur l’eau – pleurant et appelant à l’aide, mais ayant eu les bons réflexes!»

Les cours s’adressant aux bébés nageurs permettent en effet d’entraîner les tout-petits à faire des apnées et à flotter, de conditionner leur réflexe de retournement afin de maintenir leurs voies respiratoires à l’air. Une initiation précoce qui peut s’avérer décisive, mais qui ne suffit pas à prévenir tous les dangers, loin s’en faut!

Les enfants qui se sont familiarisés avec l’eau dès le plus jeune âge et ont acquis une certaine autonomie peuvent nager de façon instinctive, comme un petit chien, dès 2 ou 3 ans – parfois même bien plus tôt, dès 15 mois, affirme Jacqueline Lambiel.

Le dos et le crawl vers 5-6 ans

Mais l’apprentissage de compétences plus techniques et des différents styles de nage se fait généralement vers 5 ou 6 ans. Pour Nadine Grandjean, responsable de la formation à la Fédération suisse de natation, en charge du programme Kids learn to swim (les enfants apprennent à nager), l’âge idéal pour commencer les cours se situe entre 4 et 8 ans. «Il faut deux à trois ans pour que les enfants acquièrent une formation de base et soient capables de plonger, nager le crawl et le dos. Cela correspond au premier niveau du programme Learn to swim. Cette formation est ensuite approfondie par l’apprentissage de la brasse et du dauphin en un ou deux ans supplémentaires.»

Les cours à l’école ne suffisent pas

Vers 6 ans, les enfants sont aussi censés apprendre à nager dans le cadre scolaire. Mais on constate ici de fortes disparités selon les cantons, explique Christoph Müller du bpa. Trop souvent, «les contraintes de temps ne permettent pas d’acquérir une maîtrise satisfaisante des techniques de natation».

Il est donc important pour les parents de compléter cet apprentissage par des cours de natation le plus tôt possible, voire d’initier leurs enfants dès le premier âge en les emmenant aux bébés nageurs. Attention cependant: savoir nager ne suffit pas! «Ne jamais laisser les enfants sans surveillance lorsqu’ils jouent dans ou à proximité de l’eau, même peu profonde», martèle ainsi Nadine Grandjean.

«La meilleure prévention, c’est encore de surveiller les enfants», insiste Christoph Müller. «La plupart des noyades ont lieu après que l’enfant est tombé involontairement à l’eau, parce qu’il a glissé, qu’il a voulu récupérer un ballon, etc. Et quand l’enfant se noie, c’est toujours sans bruit. Les choses se passent très vite, en quelques secondes. D’où la nécessité absolue de les garder à l’œil, et même à portée de main pour les plus petits.»

«L’été dernier, le cours de bébés nageurs a sauvé la vie d’un enfant d’un an, qui a eu les bons réflexes»

Jacqueline Lambiel,enseignante en natation

conseils de sécurité du bpa

Joies de la baignade sereinement

• Gardez les enfants à l’œil et les plus petits à portée de main (à 3 pas de distance maximum).

• Même dans les piscines surveillées, c’est l’adulte accompagnateur qui est responsable de l’enfant, pas le maître nageur.

• Entre 6 et 9 ans, si vos enfants savent nager, faites-leur passer le contrôle de sécurité aquatique (CSA). Offres de cours et inscriptions sur: www.swiss-swimming.ch

• En bateau ou sur toute autre embarcation, portez toujours un gilet de sauvetage bien ajusté.

• Sécurisez l’accès aux étangs, piscines et pataugeoires (clôture, grillage, etc.).