X

Recherches fréquentes

Edito

Un ange passe, puis une étoile

23 décembre 2018

Vous connaissez la comète Wirtanen? Ce qui pourrait être le surnom attribué à un fondeur finlandais par un commentateur sportif dans un élan d’enthousiasme est bel et bien un astre céleste qui porte le nom de celui qui l’a découvert. Sa particularité: cette comète a la bonne idée d’être visible à l’approche de Noël, d’où son surnom de comète de Noël. Le 16 décembre, Wirtanen nous a «frôlés», ne passant qu’à 11,6 millions de kilomètres de notre bonne vieille planète bleue! Si les conditions météo le permettent, elle sera toujours visible à Noël et les jours qui suivent, les meilleurs emplacements étant à l’extérieur des villes et de leurs lumières artificielles. 

Les éléments célestes ont de tout temps nourri la symbolique chrétienne à Noël, à l’instar des anges et de l’étoile de Bethléem. C’est de ce ciel que nous vous proposons de vous inspirer en cette période. Quels que soient nos états d’âmes ou d’esprit, lever les yeux vers le ciel ne peut nous faire que du bien et l’on y voit toujours quelque chose, une inspiration, un début de réponse, ou tout simplement la fascination de l’infiniment grand. Dans un observatoire ou depuis sa fenêtre, la lecture du ciel est une bonne lecture.
Dans ce numéro de Noël, vous trouverez également des concours, des conseils pour réussir vos accords mets-vins, ou pour vous évader, en allant au cinéma, par exemple, ou en faisant notre grille de mots fléchés des Fêtes.
Joyeux Noël à vous, chers lectrices et lecteurs!