X

Recherches fréquentes

Chronique

An-ti-ci-per qu'il disait!

24 juin 2019

Anticiper, quatre syllabes, neuf lettres. Le Petit Robert en livre une définition précise: «Exécuter avant le temps déterminé; Imaginer et éprouver à l’avance.» En langage profane, faut s’y coller! Mais voilà, anticiper, c’est surtout appréhender le temps, le mesurer, le jauger, le décortiquer en une fraction de seconde pour mieux le combler, le charger, l’optimiser. Une gymnastique intellectuelle de nos synapses nécessitant une réelle et profonde connaissance de soi-même et de sa propre capacité d’exécution, le tout assorti d’un plan B au cas où le temps viendrait à manquer. Anticiper, c’est aussi prévoir tous les potentiels écueils qui, dans une projection de probabilités, pourraient entraver votre action d’anticipation, tout en évaluant et classant avec pertinence et rapidité les solutions de secours qui s’offrent à vous. En clair, anticiper signifie ne jamais manquer de contrôle tout en gardant simultanément à l’esprit tout le champ des possibles. Les joueurs d’échecs comprendront; pour les autres, et si c’était justement le moment de s’y coller?