X

Recherches fréquentes

Edito

Changer ses habitudes

21 janvier 2019

Le mois de janvier est souvent celui des grandes résolutions temporaires. J’ai des amis qui ne fument pas durant ce (long) mois, d’autres qui ne boivent pas une goutte d’alcool et bien sûr ceux qui se lancent dans une opération de «détox» alimentaire. Je ne sais pas vous, mais moi j’ai toutes les peines du monde à m’imposer un régime. Non que je vive dans l’excès de calories, loin de là, mais comme je ne fais malheureusement pas partie de ceux qui peuvent manger ce qu’ils veulent sans faire de sport et sans prendre un gramme, un minimum de discipline s’impose. Seulement voilà, à chaque fois que je décide de renoncer à ce qui est bon (comprenez par là, ce qui a du goût, du vrai), force est de constater que ça ne dure jamais très longtemps... J’étais donc intéressé, mais aussi un peu sceptique, lorsque l’on m’a parlé en rédaction du jeûne intermittent. Le quoi? «Mais oui, la méthode du 16/8, tu jeûnes pendant 16 heures, et tu manges pendant les 8 autres, essaie!» Et là, je me suis rappelé les propos du grand chef Davide Oldani (le bel Italien dans la pub Barilla avec Federer) qui déclarait récemment dans nos colonnes qu’il jeûnait un jour par semaine. Composer ses journées ou semaines en observant des périodes de jeûne convainc de plus en plus de monde, et pas seulement chez les athlètes. La méthode séduit car applicable sur le long terme, mais n’oubliez pas qu’elle ne convient pas à tout le monde et qu’une consultation préalable chez votre médecin est nécessaire (lire notre Zoom). Quant à moi, je commence demain, peut-être...