X

Recherches fréquentes

EDITO

La Suisse des records méconnus

19 août 2019

L’homme (la femme aussi) a toujours aimé battre des records, aussi farfelus soient-ils. Pour preuve le succès permanent du Livre des records, plus communément le Guinness Book, depuis sa première publication en 1955 jusqu’à aujourd’hui. Il faut dire que l’idée du patron d’alors de la célèbre brasserie était aussi simple que géniale. Incapable de se mettre d’accord avec ses compères, lors d’une partie de chasse, sur le gibier à plume le plus rapide, il réalise qu’il n’existe aucun ouvrage de référence pour trancher la question et recenser les records. Le Guinness Book était né. Enfant, je me souviens très bien de ma première édition, celle de 1979, reçue en cadeau de Noël. Je l’avais dévorée. C’est après avoir lu cette même édition qu’Ashrita Furman, un citoyen américain «comme les autres», décide d’enchaîner les exploits les plus invraisemblables. Plus de 600 à ce jour dont quelque 200 ont toujours le statut de record. Pour un pays, être dans la bible Guinness peut avoir, en termes d’image notamment, des retombées très positives. Dans l’édition 2020, qui sort prochainement, la Suisse détient 23 records! Alors, bien sûr, nous avons Roger Federer, le chocolat et les montres. Mais nous avons aussi d’étonnants et souvent méconnus détenteurs de records. Un peu fous certes, mais surtout passionnés. Le Zoom de ce numéro (à lire ici) n’est pas là pour nous rappeler à quel point nous, Helvètes, sommes forts mais un peu quand même!...