X

Recherches fréquentes

Chronique

Qui caddie

15 juillet 2019

J’ai aimé les véhicules, cependant sans obsession. Des rouges, d’autres en versions plus cylindrées et anglaises vert canard à l’intérieur de cuir couleur double crème de Gruyère. Il y eut la japonaise, jaune évidemment, qui fut celle de mon père quand il me la vendit, ma première, un passeport de liberté. Puis défilèrent des carrosseries jamais alambiquées mais plaisantes à l’œil. La dernière est rouge Ferrari mais minuscule. Et la suite? Le catalogue n’est pas immense. Lointainement, certes s’imposera le déambulateur sans Ferrari mais avec fureur. Se résoudre à ce design peu revalorisant ne me tente encore pas. La trottinette électrique qui fend la bise sur les trottoirs non plus, et les trucs étranges à deux roues qui nous menacent quand on fait l’effort de marcher, salut! Alors quoi? Alors que je faisais mes courses s’est imposée l’idée évidente: le caddie de ma Coop, malléable bien que pas tout- terrain mais se substituant au «tintébin». Le caddie électrique n’est pas inventé mais je patiente. Il me faut la version avec klaxon et freins à disques 33 tours. Et un frigo à cocktail pour les queues à la caisse. C’est trop demander?