X

Recherches fréquentes

Les gens
Mon rêve de gosse

Tania Chytil

De la comédie à la télé, il n’y a qu’un pas, explique la journaliste (48 ans), qui espérait devenir une actrice célèbre.

PHOTO
RTS/Jay Louvion
26 novembre 2018

Aujourd’hui, la Jurassienne est responsable du site éducatif RTS Découverte. Elle s’apprête à faire ses débuts d’animatrice radio: du 15 au 21 décembre, dans «Cœur à cœur», sur Option Musique, elle se relaiera 24 heures sur 24 avec Jonas Schneiter et Philippe Martin afin de récolter des fonds pour les enfants maltraités. En attendant, elle fait un saut dans son passé.

Influence familiale

«Ma maman faisait du théâtre amateur, elle m’a souvent mise en scène lorsque j’étais petite. En répétant mes pièces, je me demandais notamment comment Yves Montand jouerait les rôles. A 13 ans, j’ai prêté ma voix à un spectacle à Porrentruy, ce qui m’a permis de me familiariser avec un studio d’enregistrement; j’ai beaucoup aimé. A l’école, j’étais bonne en poésie, car ma mère me faisait répéter les textes et me disait avec quels gestes je devais les accompagner. N’étant pas très douée en dictée, je me rattrapais avec les notes de poésie.
Ma maman aimait la comédie, pourtant elle me disait toujours: «Tu veux en faire ton métier? Mais tu as vu les figurantes dans les films? Je suis sûre qu’elles pensaient avoir une grande carrière.» Plus tard, j’ai décidé de faire des études. J’étais quand même un peu terrienne, et je m’étais dit que je pourrais être comédienne plus tard. Puis j’ai débuté à la télévision. Ce travail est très proche de celui d’un acteur, car on joue un rôle à l’antenne. Je ne regrette pas de ne pas être devenue comédienne, au contraire, car j’ai réussi à allier ce que j’aimais à mon métier.»