X

Recherches fréquentes

MON RÊVE DE GOSSE

DJ Antoine

Le Bâlois est l’une des stars de la musique électronique suisse. A-t-il toujours voulu animer les dancefloors?

PHOTO
DR
14 janvier 2019

L’artiste de 43 ans a le goût des mélodies accrocheuses, ce qui lui a permis de vendre 8 millions de disques dans le monde en 25 ans de carrière. Il a aussi un attrait pour le luxe et l’élégance, qui lui vient de l’enfance. «J’ai toujours rêvé de porter de beaux vêtements, mais ma famille n’en avait pas les moyens, ma mère étant comptable et mon père dessinateur pour un architecte. J’espérais aussi avoir un jour une grande propriété, comme dans les films américains, et une voiture luxueuse. Vers 12 ans, j’ai voulu devenir pilote d’avion, mais j’ai vite renoncé parce qu’il fallait faire de longues études et je n’étais pas bon à l’école. Ensuite, je n’ai pas rêvé d’un emploi en particulier, mais d’être mon propre patron. Je le suis devenu. Un employé a peut-être moins de problèmes, mais je fais ce que je veux, c’est le plus grand luxe qui soit.»

Les platines par hasard

Enfant, il aimait la musique, mais ne rêvait pas d’en faire son métier. «J’ai été DJ pour la première fois à 14 ans, par accident: un ami m’avait vendu une table de mixage et j’ai passé des disques à une fête d’école. J’ai réalisé que je pouvais divertir les gens et leur faire oublier leurs problèmes. Je me suis donc concentré sur le deejaying. J’ai ensuite acheté un magasin de disques, une discothèque, un studio d’enregistrement et maintenant je fais du vin et du champagne. Nombre de mes rêves se sont réalisés. Mais je n’oublie pas d’où je viens ni les personnes qui m’ont aidé et je suis reconnaissant de ce que j’ai. C’est très important.»