X

Recherches fréquentes

Mon rêve de gosse

Yann Marguet

La scène et la radio? Petit, l’humoriste vaudois n’y pensait pas. Ce qui l’intéressait était à mille lieues de là.

PHOTO
Keystone
14 octobre 2019

Yann Marguet rêve aussi depuis toujours d’approcher une tornade.

Devenu célèbre grâce à la défunte chronique «Les Orties» sur Couleur 3, Yann Marguet (35 ans) a lancé en mai son premier one man show «Exister, définition», à voir jusqu’en juin 2020. En parallèle, il fait des chroniques les lundis et mardis dans «Calmos», sur la 3. Mais sa première passion était… l’Egypte ancienne. «Vers 7 ou 8 ans, je lisais tous les romans de Christian Jacq, ça a pris une ampleur assez dingue, je me rêvais égyptologue. J’avais aussi des objets relatifs à ce pays et des documents sur Champollion et les hiéroglyphes. Des films comme «Indiana Jones» et «Jurassic Park» ont fait naître cette passion.» 

Celle-ci s’est éteinte soudainement quand il a entendu parler des attentats au Caire. «Ma mère m’a dit qu’elle ne voulait pas que j’y aille, ça a été la douche froide.» Yann Marguet n’a jamais visité l’Egypte, mais en a très envie, «pour boucler la boucle». S’il a abandonné son rêve d’enfance, un membre de sa famille l’a presque réalisé: «Un de mes cousins est archéologue. Ce métier fait voyager, mais ce n’est pas comme dans «Indiana Jones», ce n’est pas ce que j’imaginais.» 

Plus tard, Yann Marguet a fait des études de criminologie («comme l’archéologie, c’est très différent de ce que l’on pense»), allant jusqu’à la thèse, qu’il a arrêtée pour s’orienter dans l’enseignement. C’est à ce moment-là qu’il a commencé la radio. «J’ai enfin l’impression d’avoir un métier dans lequel je suis à ma place. Jusqu’à mes 30 ans, je me demandais si j’allais y arriver. Je me sens bien dans ce que je fais.»