X

Recherches fréquentes

L'ÉDITION DES JEUNES
MODE

Trouve ton style!

Dans la rue en Suisse romande, on voit des looks très différents. de classiques à extravagants. Les jeunes osent exprimer leur personnalité à travers leur stye. On en a rencontré trois d'entre eux, aux looks atypiques!

18 novembre 2019

Anthony Doval habite à Fribourg, 20 ans, apprenti pour une enseigne de meubles

Il a un style vintage, aime les choses modernes et aussi jouer avec les couleurs. Il s’inspire des Fashion Weeks. Avoir un look c’est important pour lui car c’est un message qu’il exprime, et qu’il veut faire passer. Il aime mélanger ce qui ne s’accorde pas forcément. 

Il fait attention à son look depuis tout petit. Le regard des autres n’est pas important pour lui, c’est son côté artistique qui ressort par son look.

Il partage son style sur Instagram. Le matin il peut consacrer entre 30 minutes à 1 heure pour se préparer. Il achète ses habits dans des magasins standards, sur internet et il lui arrive de les customiser lui-même. Par mois, il dépense en moyenne 150.-. 

 

 

Damla Oktay habite à Fribourg, 19 ans apprentie dans une boutique de mode

Elle est assez ouverte d’esprit, elle porte du rock, vintage et même un mélange d’autres styles. Elle s’inspire d’artistes américains et asiatiques.

Pour elle, un look c’est la première impression qu’on donne c’est une façon de montrer sa personnalité. Elle aime porter des habits spéciaux avec un côté chaleureux (couleurs vives et sobres).

Elle fait attention à son look depuis toujours. Elle change son look en fonction des saisons mais en gardant toujours la même base : porter des coupes larges. Le regard des autres n’est pas important pour elle car les gens ont toujours un avis à donner. Elle partage son style sur Instagram.

Des fois, elle a des réflexions négatives de la part des gens : elle estime qu’en Suisse la population n’est pas très ouverte d’esprit.  Le matin elle peut consacrer environ 20 à 40 minutes pour se préparer, tout dépend de l’idée qu’elle a en tête. Elle achète très souvent ses habits sur internet ou dans les magasins. Par mois, elle peut dépenser 200.- tout dépend des pièces qu’elle achète.

 

Jérémie Chavaillaz habite à Genève, 23 ans apprenti chez une enseigne de prêt-à-porter.

Il a un style mélangé entre le streetwear et le casual. Pour son style, il s’inspire sur Instagram, dans la rue, dans les films et les séries. Son look définit sa personnalité. Il fait attention à son style depuis ses 10 ou 12 ans. Il change souvent son look par rapport au contexte.

Le regard des autres ne lui importe pas. Parfois, il reçoit des réflexions négatives par rapport aux habits serrés (pour un homme) qu’il porte.

Pour se préparer, il met tellement de temps qu’il est obligé de se préparer la veille. Sinon il prend facilement 2 heures pour choisir ses habits. Il achète ses vêtements en grande partie dans les magasins et à l’étranger, ce qu’il ne trouve pas il le cherche sur internet. Par mois, il peut dépenser n’importe quel montant... jusqu’à 3000 francs.
 

Le détail

Le retour de la banane

En cuir, en tissu, ronde ou rectangulaire, c’est l’accessoire indispensable et pratique pour mettre ses affaires et donner un air cool. Les jeunes l’ont adoptée!

 

Diana da Silva, 22 ans

L'auteure de cet article est apprentie gestionnaire du commerce de détail chez Coop à Genève. Elle a participé à l'édition des jeunes de Coopération: un numéro spécial rédigé par six apprentis suisses-romands, encadrés par des journalistes.