X

Recherches fréquentes

Lifestyle
Jardinage

Bisannuelles au balcon

A contre-pied d’une logique naturelle, les bisannuelles croissent en automne et fleurissent au printemps suivant. Placer ces plantes résistant au froid sur son balcon dès maintenant permet de profiter des premières floraisons de l’année.

TEXTE
PHOTO
Getty Images, DR
VIDEO
Tatiana Tissot
24 septembre 2018

Le myosotis, aux fleurs d’un bleu subtil, peut avoir un feuillage buissonnant (ici une forme du sylvestre «Ne-m’oubliez-pas») ou retombant («Myosotis decumbens»).

Vous semez des haricots en début d’été. Vous les voyez, petites folioles en tête, grimper durant la belle saison. C’est la phase de croissance. Et dès que la longueur des jours diminue, apparaissent des fleurs. Voici le développement! Il terminera son cycle, avant l’automne, par des fruits (ici nommés gousses) abritant des graines. Les premiers gros froids auront raison de cette plante «annuelle». Le cycle biologique du haricot s’étale donc dans l’année.

En revanche, la campanule à grandes fleurs, bisannuelle, réalise son cycle à cheval sur deux ans. Semée en été, elle croît en septembre. Mise en pot en octobre, elle passe aisément l’hiver sur le balcon, sous la forme d’une rosette de feuilles qui reste à la surface du sol. Le froid de l’hiver stresse la plante et l’oblige à monter sa hampe florale dès les premières tiédeurs du printemps. Pas de froid en suffisance, pas de tige florale.

Croissance une année et développement la suivante, digitale, œillet de poète, giroflée, betterave, carotte et autre persil en tirent-ils quelques avantages? Ces bisannuelles le sont, bien sûr, à l’insu de leur plein gré... C’est le jardinier qui en profite ou en subit les conséquences. 

Résistantes au froid

A contrario de la campanule citée, qui meurt à la fin de son cycle, pas mal de bisannuelles peuvent traverser quelques hivers avant de disparaître: les giroflées, dauphinelles, roses trémières, violettes... Dites rustiques, ces plantes survivront sans peine à nos températures.

Pour le balcon et son faible volant thermique, on conseillera des fleurs qui se contentent d’une froidure minimale pour déclencher le processus de floraison. Dans cette catégorie se rangent les myosotis, giroflées, pâquerettes, primevères et pensées. Ces trois dernières sont, à vrai dire, des plantes vivaces traitées en bisannuelles. Cela signifie que leurs plantons, préparés en été, sont installés en automne pour une floraison de fin d’hiver. 

Les premières floraisons de l’année

Le grand avantage des bisannuelles: profiter, déjà avant la fin de l’hiver, de belles floraisons, avec un summum au tout premier printemps. Ceci à condition de les mettre en place durant les mois de septembre et octobre. On peut disposer différentes espèces dans une jardinière, préparée avec du drainage, de la terre grossière et du terreau fin pour la partie supérieure où seront placés les plantons.  Ma proposition (vidéo sur notre site): placer une ligne jaune de primevères élevées à l’arrière, qui contrastera avec un tapis de myosotis bleus à l’avant, qui en retombant cacheront le bord du pot. Au milieu, ajouter d’autres taches de couleur avec des violettes et des pâquerettes.

Autre astuce pour les potagers de balcon, côté légumes et condimentaires, doucette, persil, cerfeuil, ciboulette, voire même radis et cresson, peuvent jouer les bisannuelles, profitant de l’approche de l’hiver pour s’épaissir, se densifier, offrant de belles récoltes au retour des beaux jours. 

Fleurs à planter

C’est le moment!

Des bisannuelles à adopter
Myosotis, pâquerettes, primevères ou pensées, retrouvez un choix de plantes bisannuelles chez Brico+Loisirs.
Disponibles sous la forme de plantons, elles sont à placer aux mois de septembre et octobre sur le balcon ou au jardin. Avec la promesse
d’une floraison au début de l’année prochaine!

Dès 1 fr. 95 le pot de pâquerettes (photo ci-dessus); 6 fr. 95 pour un ensemble de 6 pensées

Trucs & astuces

Conseils de pro

Planter plutôt que semer
Aux portes de l’automne, oublions les semis et achetons des plantons (sauf cresson et radis).

Tremper les pots
La fraîcheur ne dispense pas d’un arrosage régulier. Astuce: tremper les pots en terre cuite avant de planter.

Alléger le conteneur
Sur le balcon, des sacs en toile (3 à 30 litres et plus) peuvent remplacer les bacs, souvent très lourds.