X

Recherches fréquentes

LES CONSEILS JARDIN
De Bernard Messerli

Malins, les engrais verts au jardin

Semé entre deux cultures, l’engrais vert ne fait pas que nourrir le sol; il le soigne, le prépare et l’améliore. Une astuce facile à mettre en place pour revigorer sa terre.

PHOTO
Getty Images, Beatrice Thommen-Stöckli, DR
26 mai 2019

Quand on vous parle d’engrais vert, ne pensez pas à une sorte de fumier couleur gazon… Le vert fait référence à une plante en croissance, installée provisoirement sur une parcelle. Son mérite sera de fournir un peu de nutrition au sol, donc à la culture qui suivra. Mais ce végétal fertilisant offre des bénéfices supplémentaires. En culture intermédiaire, il limite le développement de plantes concurrentes, protège le sol de l’érosion, réduit le lessivage, améliore la structure en décompactant la terre. Certaines espèces peuvent même entraver le développement de ravageurs, notamment les nématodes.

Fertilisants gratuits

Parmi ces plantes utiles au jardinier, lupin blanc, trèfle, vesce commune, phacélie et moutarde blanche fournissent de bons exemples. Les trois premiers – lupin, trèfle et vesce – font partie de la famille des légumineuses (aujourd’hui appelées fabacées), pourvoyeuses d’azote au sol. En observant à la loupe les racines d’une plante légumineuse (haricot, trèfle…), vous découvrez des petites boulettes (voir la vidéo sur notre site, lien en fin d’article). Ces nodosités abritent une colonie particulière de bactéries. Celles-ci gobent l’azote de l’air pour le transformer en un sel, nitrate favorisant la croissance des plantes.

Plutôt que de laisser un emplacement vide, semez des engrais verts, comme ci-dessus du trèfle! En occupant l'espace, ces plantes limitent le développement de mauvaises herbes et évitent le lessivage du sol.

Une façon d’enrichir le sol

Le lupin blanc possède une racine pivotante capable d’aérer le sol. D’origine méditerranéenne, il ne survit pas aux gelées d’hiver et se décompose pendant le printemps, fournissant un humus qui revitalise la terre. Le trèfle – c’est tout un groupe! – alimente non seulement le sol, mais aussi les lapins (fourrage) et les abeilles (nectar floral). La vesce, elle, protège le terrain pendant l’hiver.

La quantité de matière vivante – biomasse – joue aussi un rôle de fertilisation, lente, mais généreuse. Phacélie et moutarde, broyées et réincorporées au sol, apportent nombre de précieux nutriments aux cultures par la minéralisation de la matière organique fournie.

Outre l’enrichissement du sol, il y a les nettoyants, les structurants, les protecteurs, les biodiversifiants… Passons-les en revue! Capucine, soucis, cameline, tagète, moutarde, fenugrec semblent capables de contrarier les mauvaises herbes et de freiner les champignons pathogènes, voire certains vers nuisibles du sol. Avec leurs puissantes racines, radis oléifère, moutarde, tournesol, colza aèrent le sol.

Sur quelque déclivité risquée, navette, chou de Chine, seigle préviennent l’érosion. La biodiversité, notamment celle des insectes, va progresser avec le sarrasin, mélilot, lin, minette, esparcette (sainfoin). Pauvre lecteur, à ce stade vous voilà perdu dans un brouillard de noms! Obscurcissement qui pourra être levé dans votre magasin de jardinage préféré. Vous pourrez ainsi vous procurer des semences des plantes qui correspondent le mieux à vos besoins et à vos conditions (sol, altitude, exposition), parmi cette grande diversité d’engrais verts.

Trois astuces

Effet tuteur

Tournesol, avoine et moutarde sont capables de soutenir les grimpants haricots, pois et vesce.

Comestibles

Epinard et doucette font d’excellentes intercultures, bien couvrantes, améliorant la qualité du sol.

Couverture d’hiver

A l’engrais vert, le jardinier d’altitude préfère parfois une couverture hivernale de feuilles mortes.

 

La phacélie: mellifère fertilisante

Une idée à semer

La phacélie se sème entre mai et août. Elle croît en six à neuf semaines. Ses petites fleurs violettes attirent les abeilles! Après elle, on peut semer toute culture, sauf la pomme de terre. Elle a un volume d’enracinement moyen. Les plantes broyées peuvent être réincorporées au sol afin de lui apporter encore plus de nutriments.

Sachet de graines, 2 fr. 90, en vente chez Coop brico+loisirs

Retrouvez les autres astuces de jardinage de Bernard Messerli, comme ces conseils pour réussir son compost