X

Recherches fréquentes

Actuel

Un style jeune 
et plus tendance que jamais

Le coton bio peut être très tendance. 
Annette Winter, styliste chez Remei, en apporte la preuve avec la nouvelle collection Naturaline.

TEXTE
PHOTO
Christoph Kaminski/sp
10 février 2014

La styliste Annette Winter défend des conceptions qui correspondent aux critères de développement durable.


Le moment est venu de penser à refournir votre garde-robe: la nouvelle collection printemps/été 2014 de Naturaline va bientôt arriver dans les magasins Coop. Plus jeune, plus tendance et plus actuelle. Mais aux yeux d'Annette Winter, styliste chez Remei AG, le fournisseur principal de vêtements Coop Naturaline, cette collection appartient déjà au passé. «Nous visualisons déjà celle de 2015. On est à la veille de grandes foires de la mode: Berlin, Paris et bien d'autres.»
Les clients auront bientôt le plaisir de découvrir la nouvelle collection Naturaline. Pour l'heure, la styliste court de rendez-vous en rendez-vous, assiste à des défilés, se rend à des foires professionnelles et compulse les magazines et livres de mode: «D'abord on réunit des informations – beaucoup d'informations – sur les tendances à venir. Dans un deuxième temps, on va développer des idées pour l'année prochaine.» Et les premières tendances semblent se dégager. «En 2015, les tons pourpres et pink s'imposeront. Parfois combinés avec d'autres couleurs, comme le kaki pastel.»
Il faut du temps jusqu'à ce qu'une collection voie le jour. «Quand, au terme de la récolte d'informations, on entame la phase de création, on ne repart pas de zéro. On se base sur la banque de données qu'on a développée au fil des ans», nous apprend Annette Winter.

Ceux qui s'attendent à voir des machines à coudre et des mannequins d'atelier sur la place de travail de la styliste se trompent. Tout est conçu par ordinateur. Un logiciel permet de compléter et modifier virtuellement à loisir les coupes et les modèles. Mais c'est moins simple qu'il n'y paraît: «Il faut savoir exactement ce qu'on fait», précise la styliste. Car le chemin est long du dessin sur ordinateur au vêtement. Annette Winter doit avoir une idée très précise de la façon dont il tombera; elle doit bien connaître la matière et les qualités du tissu. En effet, chaque pièce de vêtement Naturaline doit satisfaire à de hautes exigences.
Annette Winter a appris son métier en commençant au bas de l'échelle. D'abord l'apprentissage de couturière, puis l'école technique du textile et enfin des études de design de mode. Une vocation qui s'est imposée très tôt à elle mais qui n'a pas été sans obstacles: «Enfant, je découpais les jolis mouchoirs en tissu de ma mère pour en faire des robes pour mes poupées Barbie. Cela m'a valu quelques engueulades!»
Malgré ces revers, elle a persisté dans sa voie, créant des modèles de tricot et un peu tout ce qui était demandé en matière de mode – des vêtements pour enfants aux sous-vêtements. Elle n'a toutefois pas résisté à l'occasion de développer son propre département de design au sein de
l'entreprise de commercialisation de coton bio Remei AG, à Rotkreuz (ZG).

«Ce qu'il y a de passionnant dans notre entreprise, c'est que nous réalisons tout nous-mêmes, de la graine de coton au produit fini. Nous sommes même dépendants de la récolte. C'est aussi ce qui nous différencie de la concurrence», souligne-t-elle avant d'ajouter: «Nous sommes aussi attachés à nos propres valeurs.» En d'autres termes: l'ensemble de la chaîne de production doit satisfaire aux standards écologiques et éthiques les plus élevés. Un engagement sans concession qui a valu au fondateur de l'entreprise Remei, Patrick Hohmann, une nomination au Prix Nature suisse de Swiss-canto.
Ce qui conforte la styliste dans ses choix: «J'apprécie la grande valeur des produits. Le fait que l'on peut porter la mode Naturaline plus qu'une saison et que les personnes qui fabriquent ces excellents produits pour nous, le font dans des conditions de travail décentes, correspond aussi entièrement à ma conception du développement durable.»

Melanie Winiger a contribué à 
la création de la nouvelle collection Naturaline. Entretien avec l'actrice sur son nouveau 
rôle de styliste. Une aventure qui ne fait que commencer…

Coopération.  Vous êtes passée d'actrice à styliste pour Naturaline. Qu'est-ce qui vous aincitée à ce changement?
Melanie Winiger. Je souhaitais créer ma propre ligne de vêtements depuis pas mal de temps. La mode, c'est cool, mais j'attache autant d'importance à pouvoir travailler avec de bons matériaux. Avoir pu créer ma petite collection pour Naturaline me réjouit donc tout particulièrement.

A quoi avez-vous été particulièrement attentive dans votre collection Naturaline by Melanie?
Mon fil rouge a été Basic with an Edge. C'est-à-dire des coupes asymétriques combinées avec un petit quelque chose de spécial, comme des parements spéciaux et des décolletés uniques en leur genre. C'est ce qui caractérise ma collection.

A quoi ressemble votre travail de styliste?
Je me suis d'abord laissé inspirer par les vêtements qui me plaisent. Après, j'ai réuni des idées qu'Annette Winter a ensuite finalisées en patrons. La collaboration a été stimulante et la collection ressemble vraiment à ce que j'avais en tête.

A l'avenir, pourrons-nous aussi compter sur des collections signées Naturaline by Melanie?
La collection d'automne Naturaline by Melanie est déjà en production. Mais avant, j'attends avec impatience de savoir comment ma collection de printemps sera accueillie.

Portez-vous aussi les vêtements de votre collection?
Bien sûr. Il n'y a rien de mieux que le coton bio! Il est encore plus agréable à porter et plus sain. Et pas seulement pour moi en tant que consommatrice mais aussi pour la nature, les paysans et les couturières.

En quelles circonstances les portez-vous?
En différentes occasions. Au boulot devant l'ordinateur, durant les loisirs avec des amis ou tout simplement à la maison quand je veux me sentir à l'aise. Mais évidemment pas lorsque j'anime un grand gala…

La mode bio qui fait référence

Coop est le plus grand fournisseur du monde de textiles en coton bio produits de manière équitable. Ceux-ci sont fabriqués par 8000 paysans en Inde et en Tanzanie et trans-formés selon des directives sociales et écologiques strictes. L'assortiment comprend plus de 500 modèles de vêtements et de textiles d'intérieur. Naturaline signifie:

  • pas de défoliant, pas d'engrais artificiel et pas de produit phytosani taire chimico-synthétique;
  • pas de semences génétiquement modifiées;
  • des projets sociaux en matière de formation et de santé;
  • des standards sociaux à tous les niveaux de la production;
  • utilisation économe de l'eau; 
  • coloration et impression exemptes de métaux lourds;
  • blanchiment sans chlore;
  • 100% neutre en CO2.
www.coop.ch/naturaline