X

Recherches fréquentes

Lifestyle

La grippe, la connaître pour la combattre

Frissons C'est l'hiver et comme chaque année, la grippe fait son grand retour. Selon l'observatoire Sentinella, de l'OFSP, l'épidémie bat son plein en Suisse. Astuces pour passer entre les gouttes.

PHOTO
Getty Images, SP
19 janvier 2015

La grippe provoque des frissons, une bouillotte peut donc aider. Noubliez pas de boire suffisamment!


Depuis mercredi dernier, la Suisse est officiellement balayée par l'épidémie de grippe annuelle. Une toux, un rhume, des maux de gorge et de tête, de la fièvre? Ne cherchez plus, vous l'avez attrapée. Cette infection des voies respiratoires est aussi fidèle que la neige en hiver et se distingue du simple refroidissement par son immédiateté et son intensité.
Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), chaque année 5 à 10% de la population sont contaminés; on recense 1000 à 5000 hospitalisations et jusqu'à 1500 décès, majoritairement des personnes âgées. Durant l'hiver 2012-2013, le seuil épidémique a été dépassé début janvier en Suisse et le nombre de malades a explosé. L'an dernier, la contagion est restée limitée. Tout le monde n'est pas égal devant le virus. Les personnes à la santé fragile ou souffrant d'une maladie chronique, celles du 3e âge ou les enfants, sont les victimes toutes désignées de complications telles que pneumonie, otite ou méningite. Manger équilibré, bouger, vivre sainement? C'est toujours bon à prendre, mais cela ne permet pas d'éviter les microbes, tout au plus d'en atténuer l'intensité.

Comment l'attrape-t-on?

Le virus se transmet par voie aérienne (éternuement, toux) ou par contact (poignée de main, embrassades…). Mais aussi de manière indirecte: les germes restent dans l'air ou se déposent sur les poignées de porte, les robinets et tous les objets du quotidien. Sans compter qu'une fois infecté, on est contagieux déjà un jour avant que les symptômes grippaux n'apparaissent. Quand un proche tombe malade, difficile donc de passer entre les gouttes!
L'OFSP a émis des recommandations d'hygiène, que l'on retrouve partout sous forme d'affichettes: se laver les mains régulièrement et au savon, éternuer et tousser dans un mouchoir en papier qu'il faut jeter ensuite ou, à défaut de mouchoir, utiliser le creux du coude plutôt que la main. Sans oublier le vaccin contre la grippe, recommandé pour les catégories «à risque», leurs proches et le personnel soignant. Jacques Hanselmann, responsable romand de Coop Vitality ajoute: «Il faut veiller à ne pas prendre froid et à désinfecter régulièrement les interrupteurs et poignées. Un air trop sec permet aux microbes de voler plus loin, aérez donc votre intérieur.»

Comment se soigne-t-on?

Des remèdes de grand-mère aux anti-viraux délivrés sur prescription, la palette des manières de faire est large. Et pourtant, pour une personne bien portante, il n'y a souvent rien d'autre à faire que de prendre son mal en patience et de boire le plus possible. Si la fièvre persiste au-delà de trois jours, il vaut mieux aller consulter.
«On ne peut traiter que les symptômes de la grippe, indique le spécialiste. Nous recommandons autant la phytothérapie, l'homéopathie que les solutions médicamenteuses. Mais il ne faudrait pas faire baisser la fièvre en dessous de 38° C, car elle aide à l'activation du système immunitaire.» Attention, chez les enfants, une fièvre au-delà de 38,5° C peut provoquer des convulsions fébriles.
Coop Vitality préconise en outre les tisanes médicinales, telles le thym ou la réglisse, d'effectuer des inhalations et de dégager les voies nasales.

Sirop calmant

Voici de quoi calmer tous les types de toux, en particulier la toux sèche irritative, qui accompagne souvent la grippe. L'effet de ce sirop sans sucre persiste généralement pendant au moins six heures.
Sirop Coop Vitality Dextrométhorphane, 200 ml, 13 fr. 90.

.

.

Suivez l'épidémie en direct grâce à Sentinella