X

Recherches fréquentes

Actuel

Faits main: meubles du Vietnam

Production À Quy Nhon, du mobilier de jardin et de loisirs est fabriqué selon des critères écologiques et sociaux. Reportage dans une manufacture.

TEXTE
PHOTO
Linh Luong Thai/AFP
06 juin 2016

Le bois de ce fauteuil est si lisse au toucher que cest une caresse pour la main, selon Vo Daan Tu (50 ans).


Article

Abonnez-vous ici à la newsletter pour suivre l'actualité de Coopération

Bois certifié FSC

L'entreprise se trouve au pied d'une colline boisée, qui entoure une partie de la cité. Plus de 3000 m3 de bois d'acacia et d'eucalyptus y sont livrés annuellement pour être transformés en meubles. Lors de la livraison, le bois déjà transformé en planches est examiné avec la plus grande attention. Il s'agit de vérifier que le certificat FSC, qui atteste que le bois provient de forêts exploitées de manière durable, est bel et bien authentique et valable. Ce n'est que si ces indications jouent à 100% que les planches peuvent ensuite être transformées. Celles-ci sont d'abord entreposées durant plusieurs semaines. «Ainsi, la qualité du bois va s'améliorer», annonce Vo Daan Tu. Il travaille depuis plus de 25 ans dans l'entreprise. Il y avait débuté comme ouvrier pour se hisser au rang de chef d'équipe. «J'ai passé par quasi tous les métiers ici», relève-t-il, non sans une certaine fierté. Il a surveillé le séchage des planches après qu'elles ont été entreposées dans l'un des 19 fours de l'entreprise. «La chaleur initiale est de 40 °C et elle augmente progressivement à 75 °C selon l'épaisseur du bois.» Il précise que les fours sont chauffés uniquement avec les déchets de bois issus du sciage. Après le séchage, le bois passe à la scierie. Là, il est mesuré, poncé et scié aux dimensions voulues. Nguyen Thi Hong Ngan est justement en train de poncer le dossier d'un fauteuil. Cette jeune femme de 28 ans vient travailler tous les matins en scooter depuis cinq ans.

Pour la photo, Nguyen Thi Hong Ngan a accepté d'enlever son masque de protection.

Employée comme auxiliaire, elle n'a suivi aucune formation. «Mon mari est mécanicien sur autos. Avec mon salaire, nous avons un bon revenu. Pendant que nous travaillons, nos enfants sont à l'école ou surveillés par nos parents.» Mais le salaire et les avantages sociaux ne sont pas ses seules motivations. «Le matin, quand j'arrive, j'adore cette odeur chaude du bois transformé!» Auparavant, elle travaillait sur une exploitation agricole: «Les horaires de travail étaient assez fluctuants. Ici, je sais que je travaille huit heures par jour,  ni plus ni moins. Et je suis sûre d'avoir des vacances!» Outre l'origine durable du bois, des exigences minimales régissent également l'entreprise: interdiction d'y faire travailler des enfants, horaire de travail réglementé, organisation en coopérative, sécurité de l'emploi et prestations sociales, telles que caisse de retraite.
C'est cet environnement empreint de respect qui fait que, même après un quart de siècle, Vo Daan Tu n'est jamais allé voir ailleurs. «Pourquoi devrais-je? Je me sens bien ici et, dans le coin, on ne retrouve pas de telles conditions de travail facilement.»

Le mobilier Oecoplan «Riga», en bois d'acacia, pour l'intérieur et l'extérieur, est disponible chez Coop brico+loisirs. Banc: 349 fr.; fauteuil: 249 fr./pièce; table: 99 fr.

Les articles en bois portant le label de qualité FSC (Forest Stewardship Council) proviennent d'exploitations forestières contrôlées, respectueuses de l'environnement et d'exigences sociales. Ce qui veut dire: pas de surexploitation des forêts, pas d'engrais chimiques ou de pesticides, pas de plantes génétiquement modifiées. Coop est membre du «WWF Global Forest & Trade Network». Plus de 70% des articles en bois disponibles chez Coop brico+loisirs sont labellisés FSC. Pour les produits Coop Oecoplan, ce chiffre atteint même 100%. Ces articles sont encore soumis aux standards de la BSCI (Business Social Compliance Initiative) qui s'investit pour de meilleures conditions de travail dans les chaînes globales de livraison.

www.fsc-suisse.ch www.coop.ch/oecoplan

En images

L'un des 19 fours dans lesquels le bois brut est séché durant une période pouvant aller jusqu'à trente jours. Après cela…

… il est débité en planches. Les ouvriers portent un masque. Bien que la poussière de bois soit aspirée par des tuyaux…

… de minuscules particules de poussière dansent dans l'air et il faut éviter de les inhaler. Des détails sont découpés…

… dans chaque planche à l'aide de chablons. Un modèle existe pour chaque partie de meuble.

Outre des chevilles en bois, qui maintiennent les différentes parties entre elles, des clous sont aussi utilisés ici et là.