X

Recherches fréquentes

ZOOM
SAISON

L'or de l'automne

Pour qui sait observer, écouter, ressentir et humer, l’automne insuffle à la nature une mystérieuse allégresse. Aussi bien par ses fins de journée aux lumières chatoyantes que par ses myriades de couleurs. 

PHOTO
Tobias R. Gürring | Getty Images
23 septembre 2019

Les promenades, les excursions ont une beauté et un charme envoûtants en automne!

C’est l’heure exquise et matinale
Que rougit un soleil soudain.
A travers la brume automnale
Tombent les feuilles du jardin.

Quels vers exaltés lance le poète parisien François Coppée (1842–1908) dans son «Matin d’octobre»! L’une des caractéristiques les plus remarquables de cette saison, ce sont les magnifiques couleurs dont se parent les forêts, où les feuilles jaunes ou rouges paraissent embraser les arbres. Et si, par chance, les températures sont clémentes, on peut même se laisser bercer par un bel été indien. Mais, dites donc, quel est le rapport avec les Indiens? Cette expression trouve ses racines de l’autre côté de l’Atlantique, où on l’appelle indian summer. Sa splendeur incomparable attire chaque année des millions de touristes au sud du Canada et en Nouvelle- Angleterre. Dans la mythologie amérindienne, les feuilles jaunes symbolisent le feu des esprits, tandis que les rouges sont trempées dans le sang du grand Ours tué par le chasseur céleste. C’est pourquoi, les Indiens profitaient de cette période pour aller chasser en prévision de l’hiver qui approchait.

Question chasse, notre contrée compte également de beaux gibiers. Chevreuil, cerf, sanglier couronnent les plus belles tables d’automne. Ces mets corsés ne manquent d’ailleurs pas d’amateurs. Tout comme les châtaignes, dont certaines proviennent des légendaires forêts de châtaigniers tessinoises. Autrefois, ce fruit était considéré comme l’aliment du pauvre, mais aujour­d’hui les dernières châtaigneraies de Suisse méridionale bénéficient des soins les plus attentifs et sont vénérées comme un véritable trésor!

Regula Gehrig Bichsel

Scientifique à MétéoSuisse

La science des saisons

Quant aux fruits tels que les pommes et les poires, ils sont cueillis de juillet jusqu’à octobre. A ce propos, saviez-vous que les arbres fruitiers font l’objet d’observations scientifiques? L’Office fédéral de météorologie et de climatologie (MétéoSuisse) étudie aussi l’influence des climats sur les phénomènes biologiques saisonniers végétaux (feuillaison, floraison, etc.) et animaux (migration, hibernation, etc.). Dans le jargon scientifique, on parle de «phénologie». «Nous disposons depuis 1951 d’un réseau phénologique comptant près de 160 stations, détaille Regula Gehrig Bichsel, phénologue chez MétéoSuisse. Pour décrire le développement de la végétation, 26 espèces de plantes sont examinées au cours des saisons. On note ainsi les dates d’apparition des «phénophases», telles que la frondaison (ndlr: apparition des branches et des feuilles), la floraison, la maturation des fruits, la coloration et la chute des feuilles.» Ces informations permettent notamment d’établir des prévisions polliniques au printemps et en été, ce qui est particulièrement important pour les personnes allergiques.

Les effets du changement climatique

«Les résultats de nos analyses mettent aussi en évidence les effets du changement climatique sur la végétation, poursuit la scientifique. Au printemps, nous observons ainsi un développement très précoce de la végétation. En automne, en revanche, on ne remarque pratiquement aucun changement à long terme, car les dates de coloration des feuilles dépendent de plusieurs facteurs, entre autres des températures, de la sécheresse ou encore du déclin des jours.» Avec un printemps très précoce et un début d’automne un peu plus tardif ou identique, la période de végétation s’est allongée dans notre pays.

Stephan Bader

Climatologue à MétéoSuisse

«Il fait globalement plus chaud en Suisse, relève Stephan Bader, climatologue chez MétéoSuisse. Et notre environnement, dont les plantes évidemment, réagit à ce réchauffement.» La précocité de la floraison des cerisiers dans la région bâloise est selon lui symptomatique de ce phénomène. «On récolte ces données dans la station de mesures de Liestal (BL) depuis 1894 et on observe une floraison plus précoce depuis les années 1990.»

Donc, contrairement au printemps, la période qui marque le début de l’automne et de l’hiver n’a pratiquement pas changé. Certaines évolutions sont toutefois observées. «Après les années 1980, l’automne s’est adouci de 0,6 degré, indique le climatologue. Par ailleurs, le soleil brille plus longtemps sur le versant nord des Alpes depuis le nouveau millénaire. Et la durée d’ensoleillement automnal a augmenté de 10 et 20%.» On a donc aujourd’hui plus de soleil et de chaleur, et moins de brouillard et de froid en automne. Tant mieux pourrait-on se dire: le blues typique de cette saison n’en sera que plus tardif. Malheureusement, selon l’expert, il n’y a pas de quoi se réjouir. «Si nous ne faisons rien contre le changement climatique, toutes les saisons vont continuer à se réchauffer, la plus forte augmentation de température étant à prévoir en été et la deuxième en automne.»

Les cynorhodons font partie des fruits sauvages typiques de l?automne.

Des couleurs tellement belles

Raison de plus pour profiter de l’arrière-­saison telle qu’on la connaît actuellement, avec ses pluies, son brouillard, son vent et sa neige. «Pour moi, c’est en automne que les couleurs sont les plus belles, s’exclame Regula Gehrig Bichsel. Les feuilles, mais aussi les baies changent de teintes. Les prunelles (prunes sauvages) deviennent bleu foncé, les fruits du Fusain orange et rose vif et les églantiers montrent leurs cynorhodons rouges.» Et Stephan Bader d’ajouter: «C’est formidable de sentir comment la nature, après la frénésie de l’été, se met progressivement au repos et laisse place, petit à petit, à la saison froide!»
 


Toutes les façons de cueillir les merveilles de l’arrière-saison


S’emmitoufler dans des vêtements chauds
Fini les températures caniculaires! Il est temps de ressortir votre pull préféré: l’idéal pour camoufler vos poignées d’amour... et en finir avec l’angoisse du bikini!

Sauna
Des séances régulières de sauna stimulent le système immunitaire, préservent l’élasticité et la jeunesse des vaisseaux sanguins, entraînent le cœur et éliminent les toxines.

Bains thermaux
Les thermes sont une très bonne manière de préparer l’organisme à la saison froide et humide: ils renforcent les défenses immunitaires tout en stimulant la circulation sanguine. Et quel bonheur de barboter dans l’eau chaude en prenant un bon bol d’air frais!

Etoiles filantes
L’automne est particulièrement propice à l’observation des étoiles filantes. Alors, n’oubliez pas de faire un vœu! Parmi les essaims météoritiques, on compte:

• les Taurides (visibles du 1er octobre au 25 novembre)

• les Orionides (visibles du 2 octobre au 7 novembre)

• les Draconides (visibles du 6 au 10 octobre) • les Léonides (visibles du 14 au 21 novembre)

• les Géminides (visibles du 7 octobre au 17 décembre)

• Pour plus d’infos, recherchez «Liste d’essaims météoritiques» sur Wikipedia

Promenades et randonnées
L’automne offre souvent des températures parfaites pour aller marcher. Dans les vignes, en forêt, en montagne ou au bord du lac, randonnées et promenades dans la lumière dorée de l’automne réchauffent le cœur et l’âme.

Sauter dans les tas de feuilles mortes
Commencez par rassembler les feuilles mortes en tas, puis amusez-vous à bondir pieds joints dans cette montagne de feuilles craquantes. Retour en enfance garanti!

Fabriquer de petits animaux avec des marrons
Ramassez les beaux fruits du marronnier d’Inde et lancez-vous dans la réalisation de petits animaux imaginaires. Vous pouvez également confectionner une belle décoration de saison avec des châtaignes ou d’autres fruits d’automne. Voir notre vidéo sur la brisolée

Ramasser des noisettes
Réveillez l’écureuil qui est en vous: ramassez des noisettes et délectez-vous de votre délicieuse récolte tout au long de l’hiver.

Sauter dans les flaques d’eau
Il a encore plu des cordes? Super! Chaussez vos bottes de pluie et allez sauter dans les flaques d’eau. C’est follement amusant et vous ferez même un peu d’exercice!

Faire voler un cerf-volant
Courir dans les champs et faire s’envoler un beau cerf-volant tout en jouant avec les éléments. En voilà une belle activité pour se vider la tête, oublier tous les tracas du quotidien et muscler ses zygomatiques.

Cueillir des champignons
En ce moment, de véritables trésors culinaires poussent dans la forêt. Mais attention, en cas de doute, apportez votre récolte à un expert reconnu!

Ces phénomènes météo qui transfigurent notre vision
Le brouillard peut magnifier les paysages et créer des ambiances, des clichés incroyables. Et, en altitude, quel plaisir d’admirer une mer de nuages qui couvre le plateau!

Paresser à la maison
Passez donc la journée entière en pyjama à lire ou regarder un film. Ne culpabilisez pas: après tout, s’il pleut dehors, vous ne manquerez pas grand-chose!

Cocooner
Enfilez des chaussettes douillettes et laissez-vous aller aux joies du cocooning.

Observer les oiseaux migrateurs
A la fin de l’été et au début de l’automne, les oiseaux migrateurs se rassemblent pour s’envoler vers le sud. Tout un spectacle!
Pour connaître les dates de départ des différents oiseaux, rendez-vous sur: www.vogelwarte.ch/migration-automnale

Admirer la rosée matinale
Levez-vous de bon matin pour admirer la rosée matinale transformer le paysage en un monde féerique. Selon un dicton paysan, elle serait la promesse d’une belle journée.

Cueillir des baies
En automne, la nature nous comble de framboises, de mûres, de myrtilles et d’airelles. Vive la cueillette!

Marchés aux courges
Quelles couleurs! Et quelles formes! Les marchés aux courges sont une véritable expérience pour les sens. Et avec les courges, on peut sculpter des visages effrayants pour Halloween et utiliser la chair pour réaliser de délicieuses soupes maison.

Faire des confitures
Pommes, poires, pruneaux, prunes, coings, fruits rouges ou raisins, mettez les fruits d’automne en bocaux! Cela demande certes beaucoup de travail, mais il n’y a pas mieux pour se sentir en communion avec la nature.

Griller des châtaignes!
Nul besoin d’aller chez le vendeur de marrons (ce sont des châtaignes, évidemment) pour déguster des marrons grillés! A la maison ou sur le gril dans le jardin, le résultat est tout aussi savoureux!

Train panoramique
Voyagez en train panoramique à travers la Suisse et admirez le paysage automnal.

Vin, musée et dégustation
Le musée du vin du château d’Aigle (VD) est situé au cœur d’un magnifique paysage viticole. Et qui dit vignes, dit forcément dégustation de vin!

Admirer le panorama
C’est bien souvent l’automne qui offre les plus beaux panoramas. Par temps dégagé, le regard peut porter jusqu’à 50, voire 100 km.

Les bzzz s’envole!
Adieu moustiques, guêpes et autres indésirables!

Raclette & Cie
Les raclettes, fondues et le vin chaud font leur grand retour dans les fêtes populaires.

Observer les animaux sauvages
Ah, quel bonheur de pouvoir admirer bouquetins, cerfs, gypaètes barbus et castors! Il est même possible de le faire avec des guides.
Entrez le mot-clé «animaux sauvages» sur: www.myswitzerland.com

Tout feu tout flamme
Bonne nouvelle: vous pouvez enfin allumer un feu dans la cheminée sans risquer de mourir de chaud! En plus d’être chaleureux, il n’y a pas d’atmosphère plus romantique…

Se plonger dans un bon bain
Quand les températures deviennent plus fraîches, c’est certain, l’appel de la baignoire est encore plus attrayant! A la lueur des bougies, ça en devient presque de la poésie.

Faire la grasse mat’
Lorsqu’il fait nuit plus longtemps, il est d’autant plus facile de faire la grasse matinée! Quand vous avez congé, bien sûr!

 

 

A lire aussi: