X

Recherches fréquentes

Zoom
Trop forts!

La Suisse de tous les records

Notre pays est célèbre pour ses lacs, ses montagnes, son chocolat, son industrie horlogère et Roger Federer. Et comme y en a point comme nous, la Suisse détient plusieurs records du monde. Certains sont très impressionnants, d’autres plutôt loufoques.

PHOTO
Christian Schnur | Keystone | Screenshot SRF Virus
19 août 2019

Quel est le dénominateur commun entre le restaurant tournant Allalin à Saas-Fee (VS), perché à quelque 3500 mètres d’altitude, le beatboxer argovien Joel Marian (30 ans), l’entreprise horlogère Vacheron Constantin et un champion tel que Roger Federer (38 ans)? Vous avez vu juste: ils ont atteint des sommets. Explorons dès lors cet univers des records du monde helvétiques.

L’inauguration du tunnel de base du Saint- Gothard, le 1er juin 2016, a fait les gros titres de la presse internationale. Rien d’étonnant à cet écho planétaire dans la mesure où cet ouvrage est le plus long tunnel ferroviaire du monde: 57 kilomètres séparent le portail nord d’Erstfeld (UR) du portail sud de Bodio (TI). Un autre record du monde du même type a été célébré le 29 juillet 2017, avec le plus long pont suspendu piétonnier de la planète reliant, à 85 mètres de hauteur, Zermatt à Grächen (VS). Ce pont mesure 494 mètres de long pour 65 centimètres de large.

Rita Zimmermann (50 ans), toujours à l'affût d'un appel, possède la plus riche collection de téléphones au monde.

Pour leur part, le Lausannois Bertrand Piccard (61 ans) et le Zurichois André Borschberg (66 ans) ont battu la bagatelle de huit records du monde avec l’avion solaire Solar Impulse (on peut citer, entre autres, le premier vol de nuit, le premier vol entre deux continents et la première traversée des Etats-Unis). Mieux, en juillet 2016, Solar Impulse 2 boucle le premier tour du monde aérien (40000 kilomètres environ) sans avoir utilisé la moindre goutte de carburant.

En mars 1999, Bertrand Piccard était déjà devenu le premier homme à réaliser le tour du globe en ballon à bord du Breitling Orbiter 3. Durant ce vol, le psychiatre vaudois et son copilote, le Britannique Brian Jones (72 ans), établissent sept records du monde. D’ailleurs, la famille Piccard, représentante d’une prestigieuse lignée d’explorateurs et d’aventuriers scientifiques, peut se prévaloir d’un brillant palmarès: le 23 janvier 1960, Jacques (1922–2008), le père de Bertrand, pose, avec l’Américain Don Walsh (87 ans), le bathyscaphe Trieste au fond de la fosse océanique des Mariannes, l’endroit le plus profond de la croûte terrestre, à 10916 mètres de profondeur. Le 18 août 1932, Auguste Piccard (1884–1962), le grand-père de Bertrand, fait équipe avec le Belge Max Cosyns (1906–1998) avec qui il prend place, à Dübendorf (ZH), dans une sphère pressurisée pour s’élever jusqu’à l’altitude vertigineuse de 16200 mètres.

En 2016, l'alpiniste bernois Stephan Siegrist (46 ans) a battu le record du monde de la plus haute highline (sangle) à 5700 mètres d'altitude.

Un pays visionnaire et ambitieux

«La Suisse est un petit pays niché au cœur des Alpes, pauvre en matières premières. Son seul moyen de créer de la richesse consiste à trouver des solutions novatrices. C’est cette quête de l’innovation et de la perfection qui a permis à notre pays d’être l’auteur de nombreux records», explique Nicolas Bideau (50 ans), ambassadeur et directeur de Présence Suisse, l’organe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) chargé de promouvoir l’image de la Suisse à l’étranger. «Nos records sont le résultat d’investissements dans les infrastructures nationales, la santé, les services sociaux et la formation.» La Suisse occupe une place de premier plan dans de nombreux classements mondiaux. Le grand nombre de publications scientifiques et de demandes de brevets, eu égard à la population totale, en est une preuve éclatante. «La Suisse possède le record du monde de l’avant-­gardisme!, s’exclame Nicolas Bideau. Elle est petite, mais ne manque pas d’ambition, notamment sur les plans de l’innovation et de l’économie. Ce paradoxe fait partie de l’ADN helvétique.»

Nos sportifs sont, eux aussi, de classe planétaire. Martina Hingis (38 ans) est la plus jeune joueuse de tennis de l’histoire à avoir remporté le tournoi de Wimbledon en double. C’était en 1996 et la Saint-Galloise n’avait que 15 ans et 282 jours. Quant à Roger Federer, il a été numéro un mondial pendant 310 semaines. Chez les hommes, le Bâlois détient d’ailleurs le record de victoires en Grand Chelem, avec vingt titres.

Lazaro Schaller (29 ans) détient le record mondial du saut de falaise, avec 58,8 mètres.

 

Un petit grain de folie

Nicolas Bideau argumente: «Les records ont un réel impact sur l’image d’un produit et sur son pays d’origine. Les records de précision des chronomètres suisses au XXe siècle ont, par exemple, contribué à l’aura de notre industrie horlogère et forgé la réputation de la Suisse comme pays de la rigueur. Le record du monde de vitesse de l’ascension de l’Eiger par la face nord, établi fin 2015 par le Bernois Ueli Steck, a, de son côté, valorisé l’image du pays, spécialement celle de nos montagnes.»

Les Suissesses et les Suisses sont célèbres pour leurs prouesses techniques, scientifiques et sportives, mais aussi pour leur grain de folie. «Les médias et le grand public raffolent des exploits en tous genres, comme en atteste le succès commercial du Livre Guinness des records», indique Nicolas Bideau. Moult performances réalisées par nos compatriotes jouissent du label «Guinness World Record», gagnant ainsi le droit de figurer dans cette bible des temps modernes. Il vaut la peine de citer l’un des bijoux de l’édition 2019: le Grison Elias Ambühl (26 ans) a battu, le 27 février 2017, le record du monde de vitesse en skiant... en arrière à 131,23 km/h.

Heike Herd-Reppner (49 ans), du service de presse des éditions Ravensburger (éditrices du Guinness), explique: «La plupart des records du monde Guinness détenus par des ressortissants helvétiques portent sur le secteur agroalimentaire, le cyclisme ou les jeux vidéo Minecraft. Dans l’édition 2020, qui paraîtra le 5 septembre, la Suisse est présente avec 23 records.» Ces derniers sont encore secrets, mais l’un d’entre eux est connu: il s’agit de la plus grande compote de pommes du monde (390 kilos), concoctée le 27 octobre 2018 dans sept grosses marmites lors de la Fête de la Pomme à Riddes (VS). Le 26 septembre 2015, 420 joueuses et joueurs de cor des Alpes ont donné un grand concert sur le parvis de la cathédrale de la Nativité-­de-la-Sainte-Vierge à Milan à l’occasion de l’Expo Milano 2015. Cet événement a constitué un nouveau record. «J’étais moi-même sur place. C’était très impressionnant», souligne Nicolas Bideau, encore sous le charme. Le Genevois insiste sur un exploit à ses yeux révélateur: «La Suisse possède le record du monde de la démocratie! Avec nos innombrables initiatives populaires et demandes de référendum, nous sommes le pays où la participation citoyenne est la plus forte du monde.» 

En Bref

  • L’innovation est, pour la Suisse, l’unique manière de créer de la richesse.
  • Notre pays figure souvent en très bonne place dans plusieurs classements internationaux.
  • Les records sont, pour notre pays, un excellent instrument de marketing et de communication.
  • La Suisse figure au sommet dans de nombreux domaines technologiques et économiques.

 


«Les records ont un réel impact sur l'image d'un produit et sur son pays d'origine»


L'ambassadeur Nicolas Bideau (50 ans), directeur de Présence Suisse, est responsable de l'image de la Suisse à l'étranger. D'après lui, les records du monde jouent un rôle essentiel.

La Suisse détient plusieurs records du monde. Qu'est-ce qui fait notre force?
La Suisse est un petit pays niché au cœur des Alpes, pauvre en matières premières. Pour sa population, le seul moyen de créer de la richesse consiste à chercher des solutions innovantes afin de développer l'économie du pays et de viser l'excellence des produits. C'est cette quête permanente d'innovation et de perfection qui a abouti à de nombreux records.

Un environnement spécial est-il à l'origine de ces performances de niveau mondial?
La Suisse tire sa force de sa capacité à créer des conditions propices au maintien et à la promotion de la compétitivité. Nos records sont le résultat de nos investissements dans l'infrastructure nationale, dans la santé, dans les services sociaux et dans la formation, sans perdre de vue une approche économique libérale.

Comment est-il possible qu'un si petit pays puisse surpasser des nations bien plus grandes?
Petit, mais ambitieux, en particulier en ce qui concerne l'innovation et le développement économique – ce paradoxe fait partie de l'ADN suisse.
Nos bons classements prouvent que la politique de recherche et d'innovation est efficace en Suisse: elle repose sur une collaboration étroite entre les écoles polytechniques, le monde industriel et les autorités administratives, un transfert substantiel de connaissances et de technologies, des entreprises productives et compétitives et enfin une législation pragmatique. Parallèlement à ce terreau fertile à l'intérieur des frontières, la mise en réseau internationale est également un facteur déterminant pour l'excellence de la recherche et le succès des innovations. Nous avons besoin de solutions politiques garantissant la compétitivité élevée de la Suisse à long terme.

Dans quels autres domaines la Suisse est-elle leader mondial?
La Suisse détient le record du monde de l'innovation! Elle occupe une place de choix dans maints classements mondiaux, notamment si l'on rapporte le nombre de publications scientifiques et de demandes de brevets à l'effectif total de la population.

Pouvez-vous citer quelques records du monde détenus par des ressortissants suisses?
La Suisse est le pays des prouesses économiques, mais aussi des records insolites! Saviez-vous que l'escalier le plus long du monde se trouve dans notre pays? Ce qui n'a à vrai dire rien d'étonnant compte tenu de nos innombrables sommets. Le Niesen, dans les Alpes bernoises, est connu sous le nom de pyramide suisse. «Stairway to Heaven» est la voie la plus rapide pour atteindre sa cime. Le Livre Guinness des records l'enregistre comme l'escalier le plus long du monde: 11 674 marches et 1723 mètres séparent le départ de l'arrivée. Autre exemple: le plus grand concert de cor des Alpes organisé à l'étranger par l'association fédérale des yodleurs s'est tenu à l'occasion de l'exposition universelle Expo 2015 organisée à Milan. 420 musiciennes et musiciens se sont produits sur la Piazza del Duomo pour célébrer la paix de longue date entre la Suisse et l'Italie. Le son puissant des 420 instruments à vent s'élevant depuis le parvis de la cathédrale de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge a enthousiasmé le public et assuré à la Suisse une place dans le Livre Guinness des records. J'étais moi-même sur place, c'était très impressionnant.
L'avion solaire Solar impulse 2 est le premier aéronef à propulsion solaire ayant effectué le tour de la planète. Il est représentatif de la force innovatrice de la Suisse.

Quel impact ont ces records du monde sur l'image de la Suisse?
Les records ont un grand impact médiatique. Les médias et le grand public en raffolent, comme en atteste le succès commercial du Livre Guinness des records! En effet, ils ont une réelle influence sur l'image d'un produit et sur son pays d'origine. Les records de précision de nos chronomètres établis au XXe siècle ont par exemple contribué à la réputation de notre industrie horlogère et en définitive, ont fait de la Suisse le pays de l'exactitude. De nos jours encore, les exploits mondiaux qui correspondent à l'image et surtout aux clichés associés à la Suisse contribuent à renforcer la notoriété du pays grâce à une large couverture médiatique. Le record du monde de vitesse de l'ascension de l'Eiger par la face nord établi par Ueli Steck, qui a malheureusement été victime d'un accident fatal depuis, a énormément profité à l'image des montagnes helvètes et au pays tout entier. Et bien sûr, nos records dans les classements relatifs à l'innovation ont amélioré la réputation de nos écoles polytechniques.

Quelle est l'importance des records pour l'image de marque et la perception de la Suisse?
Je pense qu'ils jouent un rôle essentiel, car ils sont une boussole dans le dédale informatif actuel. Les records tape-à-l'œil fonctionnent à merveille, que ce soit dans les médias gratuits ou sur les réseaux sociaux. Ce sont des scénarios porteurs pour la communication du pays et d'excellents instruments marketing. Il existe aussi de bons exemples dans la commercialisation touristique d'une destination comme la plus haute gare ferroviaire d'Europe au sommet de la Jungfrau ou dans le domaine agroalimentaire, avec le meilleur chocolatier au monde. Les bons résultats dans les classements internationaux – la Suisse fait régulièrement partie du peloton de tête – sont souvent médiatisés. Il faut leur accorder l'importance qu'ils méritent, car bien sûr, ils sont essentiels pour la perception de la Suisse dans la concurrence mondiale.

Dans quels domaines souhaitez-vous que la Suisse accède à la plus haute marche du podium?
La Suisse est déjà leader mondial dans de nombreux domaines. Je souhaite qu'elle conserve sa pole position et qu'elle la renforce. J'aimerais aussi que notre pays puisse à l'avenir jouer un rôle de précurseur et s'investir en proposant des solutions innovantes dans des secteurs où elle est encore trop méconnue, par exemple la protection climatique ou la révolution numérique. Et pour conclure, je voudrais rappeler que la Suisse détient le record de la pratique démocratique! Avec nos innombrables initiatives populaires et demandes de référendums, nous sommes effectivement le pays où la participation citoyenne est la plus forte au monde. En ces temps instables, ce record devrait à l'évidence être officialisé!
 


Des exploits mémorables


Le plus petit bar à whisky
Le Smallest Whisky Bar on Earth, à Santa Maria (GR), occupe 8,53 m2 à peine, mais propose plus de 300 variétés de whisky du monde entier.

Le resto panoramique le plus haut perché
Le restaurant tournant Allalin à Saas-Fee (VS), qui peut accueillir 200 convives en salle et 200 en terrasse, est perché à 3500 mètres d’altitude.

L’ascension en solo la plus rapide de la face nord de l’Eiger
L’alpiniste de légende Ueli Steck (1976–2017), victime d’un accident fatal au Népal il y a deux ans, a effectué l’ascension de la face nord de l’Eiger par la voie Heckmair en 2 heures et 22 minutes. C’était le 16 novembre 2015.

Le métro des cimes
Le Metro Alpin, à Saas-Fee (VS), franchit pas moins de 476 m de dénivelé pour rejoindre le Mittelallalin, à 3500 mètres d'altitude.

Destruction express d’annuaire
En 2015, Albert Walter (44 ans) a établi le record du monde du broyage d’annuaire: il n’a fallu au Zurichois que 9,3 secondes pour réduire en miettes l’annuaire de Munich, fort de 1553 pages.

Le plus rapide des beatboxers
L'Argovien Joel Marian (30 ans) a produit en une minute, le 28 février 2017, pas moins de 848 sons avec la bouche, sans reprendre son souffle.

Le plus grand concert de cors des Alpes
L’Association fédérale des yodleurs a envoyé à Milan la bagatelle de 420 joueuses et joueurs suisses de cor des Alpes à l’occasion de l’Exposition universelle 2015. Le concert sur le parvis de la cathédrale de la Nativité-de-la-Sainte-Vierge de la capitale lombarde s’est révélé grandiose.

L'escalier le plus long
Le Stairway to Heaven, sur le Niesen (BE), mesure 1723 mètres et compte 11 674 marches.

La plus vaste collection de panneaux «Do not disturb» (ne pas déranger)
Le Bernois Jean-François Vernetti (66 ans) possède 11111 panneaux «Do not disturb» issus de 189 pays.

Le plus gros bateau tiré par des hommes
Le 14 septembre 2013, pour fêter les 75 ans de la Société suisse de sauvetage, 73 nageurs ont halé, sur 100 mètres, les 330 tonnes du bateau à vapeur «Gallia» sur les eaux du lac des Quatre-Cantons en 4 minutes et 34 secondes.

La plus ancienne manufacture horlogère
L’entreprise genevoise Vacheron Constantin a été fondée en 1755 par Jean-Marc Vacheron (1731–1805). Elle est la plus ancienne entreprise horlogère du monde encore en activité.

Le plus gros sandre
Jürg Scherrer, de Gambarogno (TI), a pêché dans le lac Majeur, le 6 juin 2015, un sandre mesurant 104 centimètres et pesant 11,45 kilos.

La plus grande bouteille de vin
Pour célébrer l’agrandissement de leur établissement, les patrons du garage Vogel’s Offroads, à Lyssach (BE), ont trinqué avec leurs clients. Le vin servi provenait d’une bouteille de 3094 litres, de 4,20 mètres de haut et de 3,77 mètres de diamètre.

La montre la plus complexe
La montre Référence 57260, de Vacheron Constantin, est considérée comme le garde-temps le plus sophistiqué du monde. Un client fortuné a commandé ce chef-d’œuvre, fort de 57 complications, pour environ six millions de francs. Le processus de création a duré huit ans. Petit détail: le système doit être réglé à la main… tous les 1027 ans.

Le plus vieux restaurant végétarien
Hiltl, qui a ouvert ses portes à Zurich en 1898, passe pour le plus ancien restaurant végétarien de la planète. A la fin du XIXe siècle, les adeptes de ce régime alimentaire étaient considérés comme des «brouteurs d’herbe» et l’établissement était affublé du sobriquet méprisant de Wurzelbunker (bastion du légume). De nos jours, les choses ont bien changé...

Le senior le plus rapide
A 95 ans, le dentiste Charles Eugster (1919–2017), double-national britannique et helvétique, a réalisé en 55,48 secondes le record du monde du 200 mètres en salle pour sa classe d’âge. Il détient également la meilleure performance planétaire du 400 mètres en plein air dans la même catégorie.

La montagne la plus meurtrière
Triste record pour le Cervin, symbole helvétique s’il en est: depuis la première ascension, le 14 juillet 1865, plus de 500 personnes ont perdu la vie sur cette montagne culminant à 4478 mètres. Il y a eu davantage de victimes sur le Cervin que sur l’Everest (8848 mètres), où plus de 200 alpinistes ont péri depuis le 29 mai 1953.

Des taux de recyclage exceptionnels
En 2016, la Suisse enregistrait des taux de recyclage record du verre usagé (96%), des boîtes de conserve en alu (90%), des boîtes de conserve en fer-blanc (86%), des bouteilles en PET (82%), des vieux papiers (81%) et des batteries (68%).

Les champions des voyages en train
Nulle part ailleurs en Europe, le train n’a autant la cote qu’en Suisse. Les usagers des transports publics se déplacent chaque année en moyenne 59 fois en train, parcourant la bagatelle de 2277 km.

La plus vieille bande dessinée
Avec Les Amours de Monsieur Vieux Bois, qui s’inscrit dans le registre de la littérature en estampes, le pédagogue, écrivain et politicien genevois Rodolphe Töpffer (1799–1846) a créé, en 1827, la première bande dessinée.

Le nouveau Guinness arrive!

C’est le 4 septembre prochain que le «Guinness World Records 2020» sortira officiellement. L’occasion de découvrir des records impressionnants, délirants ou inattendus. Le livre détaille aussi les 23 records mondiaux Guinness détenus par des ressortissant(e)s suisses.

En vente dans les grands magasins Coop et chez Coop City.