X

Recherches fréquentes

Spécial bio

Précieux «bouclier» protecteur

Les variations thermiques hivernales mettent la peau à rude épreuve. Idem pour les changements de saison. C’est le moment d’appliquer les astuces d’une professionnelle.

TEXTE
25 février 2019

En hiver, le climat et la sécheresse de l’air ambiant mettent à mal la peau, qui perd davantage d’eau, se dessèche et devient rugueuse. Le froid joue également sur le métabolisme de la peau, qui produit moins de sébum et donc, moins de matières grasses essentielles à son bouclier anti-sécheresse. Il convient alors de se constituer un film gras artificiel.

«L’hiver, il faut tout particulièrement penser à prendre soin du visage et des mains», explique Jolanda Kugler (52 ans), esthéticienne EPS. Attention, toutefois: il s’agit de distinguer les soins à appliquer en intérieur et en extérieur. «Dehors, la peau doit être protégée du froid avec une crème riche et légèrement surgrasse, mais surtout pas une crème hydratante», insiste la titulaire d’un diplôme fédéral. Selon elle, les crèmes hydratantes provoquent une sorte d’effet de gel même lorsque les températures sont positives. Ce qui peut déclencher une brûlure cryogénique sur la peau. «En revanche, le soir, vous pouvez vous réhydrater avec ce type de crème ainsi qu’un sérum», précise-t-elle.

D’après son expérience, ce sont les mains qui souffrent le plus du froid. Avant de franchir le pas de la porte, il vaut mieux donc revêtir des gants et enduire ses mains d’une crème hydratante légère. Pour la nuit, l’esthéticienne recommande d’utiliser une crème pour les mains plus nourrissante. Autre astuce: porter des gants en coton pendant une heure. «En entourant les mains d’un linge sec et chaud, le produit pénètre à la perfection. L’idéal pour avoir des mains douces et satinées», assure l’experte.

Quant au corps et aux jambes, ce sont deux crèmes corporelles qu’il leur faut: en premier lieu, une lotion légère pour améliorer la souplesse et l’élasticité de la peau. Ensuite, une crème plus riche ou une huile (végétale) à masser sur le corps. Les lipides qu’elle contient assouplissent la peau et empêchent l’humidité de s’évaporer immédiatement.

Jolanda Kugler

En tant qu’experte, Jolanda Kugler sait ce dont la peau a besoin. 

Vers un autre rituel beauté

En cette période où le temps s’adoucit, la peau se met elle aussi à l’heure printanière. C’est donc le moment d’adapter ses soins. Pour lutter contre le teint blême et fatigué au sortir de l’hiver, il faut stimuler le métabolisme cellulaire, par exemple à l’aide de concentrés, de cures en ampoules ou d’un soin professionnel en institut de beauté, où des mains expertes peuvent aussi prendre soin des peaux irritées et rougies. «Tester sur sa propre peau différents produits peut en aggraver l’aspect», prévient Jolanda Kugler qui conseille donc de pousser la porte d’un institut afin d’offrir à sa peau une bonne analyse de son état et d’optimiser les soins en accord avec ses besoins.

Les problèmes de peau sont souvent complexes et multifactoriels. Ainsi, un teint terne ou irrégulier trahit généralement une affection intestinale. Mais la plupart du temps, c’est simplement une question de soin inadapté. Des produits inappropriés ou de mauvaise qualité causent autant de problèmes qu’un excès ou un manque de soin. Les yeux sont souvent négligés, estime l’experte. Les résidus de maquillage et de pigments se fixent alors à la peau et sont mélangés et massés avec la crème de nuit. L’autre erreur fréquente consiste à utiliser des produits agressifs qui perturbent le pH de la peau et la privent de son sébum, notre crème de soin naturelle. Résultat: la peau est sèche et déshydratée.

«La meilleure recette pour avoir une belle peau, c’est d’en prendre soin matin et soir», explique Jolanda Kugler. Boire beaucoup (de préférence de l’eau) contribue à accroître la beauté de la peau, qui reste plus ferme et est en mesure d’évacuer les toxines de l’organisme.

Autres facteurs de succès: de bonnes nuits de sommeil, une alimentation variée et un mode de vie sans nicotine, substance à l’origine du blêmissement et du vieillissement prématuré de la peau. L’activité physique en plein air et un peu de soleil permettent aussi de recharger les batteries. «Au printemps, on peut sortir au soleil pendant 10 minutes sans protection solaire. Cela favorise la formation de vitamines A et D et entraîne un épaississement naturel de la peau. Celle-ci sera mieux protégée des rayons du soleil», ajoute Jolanda Kugler.

Naturaline a 20 ans

Le pouvoir de la nature

Les cosmétiques naturels Naturaline sont synonymes de matières premières naturelles sélectionnées et d’alternatives de soins innovantes pour toute la famille. En tant que produits de soin certifiés bio, les cosmétiques naturels Naturaline n’utilisent pas de parfums et de colorants synthétiques, de silicone ou d’huile minérale, ni d’ingrédients issus d’animaux ou d’essais sur les animaux.