X

Recherches fréquentes

Loisirs

Tour de Suisse au rythme du train

Testé pour vous Plus de 640 km en train à travers la Suisse en une journée: avec une carte journalière, c'est chose aisée. Reportage sur les rails.

TEXTE
26 janvier 2015

Environ dix heures trente de voyage pour 641 km à travers la Suisse. 7h51. Fribourg-Romont. 8h01. Lavaux. 8h13. Lausanne. 8h32. Montreux. 8h41. Château de Chillon. 9h12. Sion. 9h34. Le Rhône. 9h54. Brigue. 10h38. Glacier Express. 10h52. Télécabine de Bettmeralp. 11h01. Lax. 11h12. 11h36. 11h37. Fiesch-Oberwald. 11h41. 11h47. Oberwald. 12h06. Realp. 12h10 12h10. 12h12. 12h14. 12h23. Andermatt. 12h25. Andermatt. 12h27. 12h30. 12h30. 12h30. 12h35. 12h36. 12h39. 12h39. Col de l'Oberalp. 12h42. 12h51. 12h58. Sedrun. 12h58. 13h03. 13h05. 13h12. 14h16. Gorges du Rhin. 14h18. Gorges du Rhin. 14h19. Gorges du Rhin. 14h49. Coire. 14h54. Coire. 15h30. Sargans 15h36. Walensee. 15h38. Walensee. 16h03. Lac de Zurich. 16h05. 16h06. 16h27. Zurich. 18h01. Fribourg.

7h51. Fribourg-Romont.

8h01. Lavaux.

8h13. Lausanne.

8h32. Montreux.

07:26 Fribourg

Fribourg, lundi, 7 h 26. Alors que le bal des pendulaires bat son plein, je m'engouffre dans le train pour Lausanne. La journée s'annonce helvétique: dix heures sur notre cher réseau ferroviaire pour faire une jolie boucle de 641 km. Ce voyage est aisément réalisable à deux avec la carte journalière Duo des CFF vendue chez Coop. Coup de sifflet, c'est parti! Romont, Palézieux… Le passage surplombant Lavaux est magique. Les vignes en terrasses telles des escaliers pour géants viennent embrasser le Léman et les Alpes croquent le ciel.

Traversée des Alpes

08:41 Montreux

De la capitale olympique, direction le Valais. Montreux défile, le château de Chillon se baigne. Pas le temps de dire ouf, déjà la vallée du Rhône ouvre son boulevard. Bercés dans la brume inquiétante des jours blancs, les imposants pics, impassibles, semblent au garde à vous alors que notre convoi file sans répit. Brigue, 9 h 42. J'ai largement le temps de réserver ma place dans le Glacier Express au guichet de la gare (obligatoire).

10:48 Brigue–Fiesch

À 10 h 18, en avant toute pour un périple de plus de quatre heures jusqu'à Coire. La neige et des paysages de montagnes à couper le souffle défilent.

11:42 Oberwald

On salue la télécabine qui grimpe à Bettmeralp. Ce tronçon est simplement magnifique. Sauvage. Il respire l'aventure. Ici, les skieurs de fond sont légion.
Le ciel commence à sourire d'un bleu rayonnant. Pardi, c'est fou ce que ce voyage à travers les Alpes aère l'esprit! Ça te fout une de ces pêches! Midi sonnera bientôt. Après Oberwald, le train panoramique s'engouffre dans le tunnel de la Furka, long de 15,4 km.

12:10 Realp–Andermatt

12:34 Andermatt?Col de l?Oberalp

Le dîner – une délicieuse escalope de veau farcie à la viande séchée des Grisons – est servi à la place passager. Je me royaume. Et lève mon verre à la santé des sommets alors que le Glacier Express débute son ascension, côtoyant les télésièges, pour atteindre les 2044 mètres du col de l'Oberalp.

12:40 Col de l'Oberalp, 2044 m

12:58 Sedrun

Nous amorçons ensuite la descente vers Disentis, lentement, passionnément. Je salue au passage les skieurs et snowboardeurs des pistes de Sedrun.

.

.

.

Puis, les gorges du Rhin, d'une longueur de 14 km, offrent un spectacle vertigineux avec ses tours de calcaires.

14:19 Les gorges du Rhin

À 14 h 34, j'arrive à Coire. J'ai juste le temps de me dégourdir les jambes dans la vieille ville avant de prendre le train pour Zurich à 15 h 09.
.

.

.

Retour en plaine

Landquart, Sargans… Et voilà le magistral Walensee avec sa muraille de montagnes qui plonge dans les flots. Il a du caractère à revendre, le bougre!

15:36 Walensee

16:05 Lac de Zurich

Le lac de Zurich déboule. J'ai juste le loisir d'admirer Ufnau, la plus grande île de Suisse. Tiens, deux hérons cendrés survolent les rives. Gare de Zurich, 16 h 23.

La météo capricieuse de la journée a joué en ma faveur. Dès que je quitte la métropole, la pluie se charge de donner des ambiances de fin de voyage à mon périple. J'atteins Berne, puis Fribourg, sans encombre. Il est 18 h, j'ai des paysages plein la tête… Et cette agréable impression, qu'en une journée, on peut en voir du pays!

.