X

Recherches fréquentes

Loisirs

Chypre, le sourire n'est pas un mythe

Célébration Troisième île de la Méditerranée par sa superficie, Chypre attire les foules avec ses plages et son soleil garanti toute l'année. Mais ce pays présente aussi une riche culture, célébrée cette année à Paphos.

TEXTE
PHOTO
Stefano Gerardi, Markus Bassler, Jasmina Slacanin; carte Rich Weber
27 février 2017

Paradis des archéologues, Chypre présente une multitude de sites découverts, ou encore à découvrir, témoignant de quelque 10??000 ans d?histoire.


Voyage

Chypre a fait deux fois l'actu depuis le début de l'année. D'abord, l'ONU a relancé un énième accord de réunification entre le nord de l'île, occupé par la Turquie depuis 1974 et le reste du pays (République de Chypre). Sans grande surprise, l'action n'a pas abouti, «même si nous sommes allés plus loin dans les négociations cette fois-ci», résume notre chauffeur de taxi qui a perdu l'illusion de vivre un jour cet événement historique.
Il nous conduit de l'aéroport de Larnaka, où nous venons d'atterrir, à Paphos, notre destination et deuxième actualité de l'année. Cette dernière est LA capitale européenne de la culture 2017 (avec Aarhus, au Danemark). Pour rappel, malgré sa proximité avec le Moyen-Orient, cette troisième plus grande île de la Méditerranée, fait partie de l'Europe politique et de l'Union européenne. Un riche programme qui a démarré ce 28 janvier, le jour de notre visite, animera Paphos toute l'année. Alors, si ce n'est pas déjà fait, voici de bonnes raisons pour ajouter Chypre et Paphos, tout particulièrement, dans votre agenda 2017!

Mythes et légendes

Chypre a vu défiler de nombreuses civilisations dont les vestiges sont visibles sur les impressionnants sites archéologiques comme Kato Paphos et Kourion pour les plus célèbres. Les dieux et déesses de la mythologie grecque font partie intégrante de l'histoire foisonnante de l'île. Aphrodite, la déesse de la beauté et de l'amour, serait née sur une plage près de Paphos (Petra tou Romiou). Un immense rocher, appelé «Rocher d'Aphrodite» est devenu un symbole de Chypre. Nombre de croyances populaires ont vu le jour et varient d'un interlocuteur à l'autre. Alors que dans une ville, on nous explique qu'il faut nager une vingtaine de fois d'un côté et de l'autre du rocher pour embellir, ailleurs on raconte qu'il faut plonger nu à la pleine lune du rocher pour rajeunir de dix ans. Mais au lieu de rajeunir, on risque plutôt de perdre la vie, vu la hauteur du rocher. Plus loin, les bains d'Aphrodite font aussi partie des incontournables. Situés dans un parc naturel, ces derniers forment un minuscule bassin et permettraient aux baigneurs de retrouver leur virginité perdue. Comme la baignade y est interdite, nous n'étions pas en mesure de le prouver!

Les Chypriotes: la sincérité de l'accueil

Accueillants, souriants, heureux de présenter leur pays et d'une grande générosité, les Chypriotes donnent immédiatement du sens aux heures de vol depuis la Suisse. Parmi les belles expériences humaines, mentionnons Madame Sofia et son adorable famille à Letymbou, sur les hauts de Paphos. Depuis dix ans, elle reçoit les touristes dans sa maison typiquement chypriote. Elle y prépare du pain blanc qu'elle cuit dans un four en pierre et du «haloumi» (fromage à manger frais ou grillé). Durant tout notre séjour, hôteliers, marchands, restau­rateurs, chauffeurs de taxi, ou organisateurs des festivités de Paphos ont fait preuve d'une immense sincérité et gentillesse. Exemplaires!

Gastronomie haute en couleur

Influencée par la Grèce, la Turquie ou le Moyen-Orient, la cuisine chypriote présente une vaste palette de spécialités. De nombreux fruits y sont cultivés, comme la banane, le citron, l'orange, la mandarine, la mangue, le raisin, ainsi que des légumes et des tubercules. Le pain, le «haloumi» (fromage), la viande (grillée ou mijotée), les poissons et les fruits de mer font partie de l'alimentation de base. Ici, les repas sont extrêmement copieux et durent des heures. Ne manquez pas le large choix de mezzés où les assiettes se succèdent sans fin! (photo ci-contre) Parmi les restaurants testés durant ce séjour, citons le convivial Ta Mpania dans la ville haute de Paphos où familles, touristes et hipsters chypriotes se côtoient. Pour le vin, impossible de passer à côté des blancs à base de xynisteri, le cépage dominant ou le Commandaria, un vin doux à base de deux cépages locaux (xynisteri et le rouge mavro), séchés au soleil. Sans oublier la zivania, la grappa locale.

Paphos, capitale de la culture 2017

«Paphos, l'ancienne capitale de Chypre, est la seule ville du pays à n'avoir jamais changé de nom», explique, dans un français parfait, Demetra Papageorgiou, notre guide passionnée d'histoire. Enfant de Pygmalion et de Galatée (la statue de ce dernier), Paphos s'inscrit dans la riche mythologie grecque omniprésente sur l'île. La distinction «Capitale européenne de la culture» donne à la ville une énergie nouvelle, une impulsion pour l'avenir. Ainsi, à l'heure où j'écris ces lignes, Paphos se (re)-construit à plein régime grâce en partie à l'argent reçu lors de cette distinction. Encore en chantier, elle s'apprête à promouvoir son riche patrimoine et à créer de nouvelles infrastructures culturelles modernes. Lors de votre visite, ne manquez pas les magnifiques mosaïques (Kato Pafos) inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco. Datant du IIe au Ve siècle, elles se trouvaient dans des villas appartenant à des nobles. Elles relatent des scènes de la mythologie grecque. Une des maisons est consacrée à Dionysos, le dieu du vin. Encore une preuve que Chypre possède une culture millénaire du vin et de l'épicurisme.

Programme des festivités à Paphos

.

Des vols depuis les principaux aéroports de Suisse, avec ou sans escale (en fonction des jours et de la période de l'année), vous emmènent à Chypre en 4 heures.

Ce reportage a été réalisé grâce à l'Office du tourisme de Chypre: www.visitcyprus.com

Infos pratiques

  • Capitale: Nicosie divisée entre la partie turque et grecque par la « ligne verte » (la seule capitale européenne divisée).
  • Monnaie: l'euro
  • Conduite: à gauche (colonie britannique de 1878 à 1960). A noter que l'anglais est omniprésent sur les panneaux routiers.
  • Religion: musulmane dans la partie nord occupée par la Turquie, chrétienne orthodoxe grecque dans le reste du pays.
  • La langue: le turque (Nord), le grec (reste du pays), avec une variante chypriote.
  • Origine du nom Chypre: kirpos (cuivre en grec) en référence à la terre riche en cuivre.
  • Quand partir: toute l'année même si le mois de janvier se prête moins à la baignade.
  • Comment y aller?: de nombreuses possibilités se présentent depuis la Suisse. A consulter les principaux sites comme ebookers.ch pour plus d'infos. Les compagnies Austrian Airlines ou Air Berlin desservent l'aéroport de Larnaka depuis Genève ou Zurich. Le mardi et le samedi des vols Easyjet depuis l'aéroport de Bâle sont également disponibles. Ceci pour la basse saison. En haute saison, l'offre est bien plus importante encore.
  • Où dormir: les hôtels pour tous les budgets ne manquent pas à Chypre. Nous avons passé la nuit au Coral Beach Hôtel & Resort et à l'Almyra Hôtel (www.almyra.com), des institutions de catégorie supérieure à Paphos.

Plus d'infos sur le site de l'office du tourisme: www.visitcyprus.com ou dans le guide Lonely Planet.

Voir aussi: www.tv5monde.com

.