X

Recherches fréquentes

Loisirs

ExploraSion

Hivernal Nombre de skieurs ne font que transiter par Sion pour rejoindre leurs pistes préférées. Pourtant, la riche histoire de la capitale valaisanne, ses bistrots accueillants et RealFly, le seul simulateur de chute libre de Suisse, valent bien une halte.

TEXTE
PHOTO
photo-genic.ch, Weber, Jasmina Slacanin, DR
08 janvier 2018

Hiver comme été, il est agréable de flâner dans les ruelles pittoresques et préservées de cette ville de bons vivants. La ville de Sion en hiver (photo: Nicolas Sedlatchek) Château de Valere (photo: lumiere.ch) Le centre ville (photo: photo-genic.ch) Place de la Majorie (photo: Thierry Sermier)

La ville de Sion en hiver (photo: Nicolas Sedlatchek)

Château de Valere (photo: lumiere.ch)

Le centre ville (photo: photo-genic.ch)

Place de la Majorie (photo: Thierry Sermier)

Reportage

Nous commençons la visite guidée sur la place de la Planta, où l'évêque Walter Supersaxo, à la tête de l'armée valaisanne, repoussa les Savoyards en 1475. Aujourd'hui, cette vaste étendue pavée accueille de nombreuses manifestations. On poursuit notre visite en s'introduisant dans le labyrinthe de neige. Ma guide marche prudemment pour ne pas glisser. Elle risquerait de casser les bouteilles de vin qu'elle porte dans son sac. Car un apéro nous attend à l'issue de la visite! Il faut dire que depuis l'introduction de cette carotte bien valaisanne, un public plus nombreux manifeste de l'intérêt pour l'histoire de la ville.

Nous passons dans d'étroites ruelles où se succèdent bars, commerces et restaurants, avant de nous arrêter devant la Maison Supersaxo datant du XVIe siècle. Georges Supersaxo, fils de l'évêque mentionné plus haut, fit construire une somptueuse demeure de style Renaissance. La salle Malacrida, au deuxième étage, portant le nom du sculpteur de Côme, Jacobinus Malacrida, reste la pièce la plus impressionnante. On peut en effet y admirer le magnifique plafond sculpté et peint par l'artiste italien. Aujourd'hui, la demeure est occupée par la municipalité de Sion.

La salle Malacrida porte la patte de l'artiste italien du XVIe siècle. Le plafond est d'origine.

Le moment le plus marquant de la découverte de la capitale valaisanne reste probablement la descente sous l'église gothique de Saint-Théodule, accessible uniquement lors de visites guidées.
On s'y introduit par un escalier étroit et on parcourt ce monde souterrain sur des passerelles en bois. Parmi les vestiges, on peut admirer, non sans surprise, des restes de thermes romains datant du
Ier et IIe siècle!


Des thermes romains se cachent sous l'église Saint-Théodule.

L'office du tourisme, en partenariat avec RealFly, le premier et seul simulateur de chute libre de Suisse, propose diverses offres «Sensa'Sion», liant découverte de la ville et dose d'adrénaline. RealFly permet aux parachutistes professionnels de s'exercer à faire des figures et aux amateurs de tester les sensations d'un vol en parachute sans prendre l'avion (et sans vertige). Après une brève formation sur la position du corps, «tête levée, dos cambré, bras devant la tête», on enlève ses bijoux, on enfile des combinaisons, des casques et des lunettes, puis on entre à tour de rôle dans un tube transparent. Les vols, toujours accompagnés par un professionnel, durent une minute chacun. Si le premier impressionne, le deuxième peut déjà procurer du plaisir, voire une addiction. Pour une visite guidée, un apéritif et trois chutes libres, il faut compter 120 francs par personne.

Un système de soufflerie nous propulse dans les airs. Cette activité convient aux âmes sensibles. À faire avant l'apéro...

Concours

Pour participer, rendez-vous sur notre site, remplissez le formulaire et abonnez-vous à la newsletter.

Délai de participation: lundi 15 janvier, 16 h.

Concours RealFly