X

Recherches fréquentes

L'éDITION DES JEUNES
TOURISME

Un week-end low cost

Une virée de deux jours avec seulement 100 fr. chacun en poche. J’ai décidé de relever le défi avec mon pote Aurélien. Journal de bord.

TEXTE
PHOTO
Jonas Luthi
05 novembre 2018

Les 100 fr. sont calculés depuis Bâle. Le budget est serré. Va-t-on y arriver?

J’ai 17 ans et c’est la première fois que je pars sans mes parents à l’étranger. J’ai décidé de passer deux jours à Freiburg im Breisgau (en français, Fribourg-en-Brisgau), avec mon copain Aurélien. C’est la ville idéale pour un week-end car elle n’est ni trop grande, ni trop petite, la taille parfaite en somme pour se repérer facilement. En plus, il y a beaucoup de jeunes et c’est pas trop loin de chez moi! 

Samedi, 9 h 15

Départ en voiture de Delémont – où Aurélien et moi habitons – pour Bâle, où nous attend le bus. Les 100 fr. sont calculés depuis Bâle. 

10 h 15

Départ du bus. Durant le trajet qui nous mène à Freiburg, nous ne nous sommes pas ennuyés une seconde. Entre les passagers interpellés à la douane et la police qui a arrêté le bus au milieu de l’autoroute… il y a eu beaucoup d’action!

11 h 20 

Arrivée à la gare routière de Freiburg. Nous étions au début un peu perdus. Nous avons commencé à marcher dans une direction aléatoire à la recherche d’un endroit pour manger.

12 h 15 

Nous avons finalement opté pour des pizzas à l’emporter que nous avons mangées dans un grand parc plein de jeunes.

13 h 00 

Nous nous sommes approchés du centre-ville dans l’espoir de trouver un point de vue sur Freiburg. Nous avons choisi la colline Schlossberg qui se situe tout près de l’Augustinerplatz. Pour y accéder, il y a plusieurs sentiers qui traversent la forêt, ouverts toute l’année. Et c’est gratuit! Arrivés tout en haut, nous avons encore gravi les 35 mètres de la tour pour profiter d’un superbe panorama sur la ville. Prévoyez de bonnes chaussures car les sentiers sont assez raides. Ensuite, nous avons décidé de visiter le marché sur la place de la cathédrale (Münsterplatz), toujours pleine le samedi. On peut y trouver des spécialités de la région: sandwichs à la saucisse, choucroute au lard, bretzels (qui avaient l’air trop bons!). 

16 h 30 

Direction l’auberge de jeunesse pour poser nos affaires. Notre dortoir accueille 20 personnes. L’ambiance y est vraiment sympa. Nous avons joué au ping-pong avec deux autres jeunes, âgés d’une vingtaine d’années. Il y avait aussi à disposition une table de billard, des livres, des jeux, des instruments de musique… Et nous avions également la possibilité de louer des vélos, mais pour cela il fallait télécharger une application ce qui nous a découragés. L’auberge se trouve à proximité de la vieille ville. Je vous conseille de prendre avec vous un petit sac de couchage pour économiser 4 euros sur les draps. La réception est ouverte de 7 h à 1 h du matin, et si vous voulez faire la fête, pas de soucis, on vous donne une clé!

19 h 30 

Nous avons soupé dans le centre-ville, où il y a beaucoup de jolis restaurants, mais avec notre budget serré, nous avons choisi un snack. J’ai commandé un kebab. Le vendeur m’a demandé quelque chose en allemand mais comme je n’ai pas compris, j’ai répondu «Ja». J’ai reçu un kebab super pimenté! 

20 h 30 

Nous avons bu un verre à l’UC Café à la Niemensstrasse. Vous trouverez des bières allemandes, des cocktails et plein d’autres boissons. Il y a beaucoup de jeunes et une très bonne ambiance. Nous avons partagé un super moment. 

23 h 30 

Retour à l’auberge pour passer la nuit dans notre dortoir. La nuit a été très agitée. Entre les gens qui ronflaient, ceux qui rentraient à n’importe quelle heure et ceux qui se levaient à 5 h du matin, difficile de trouver le sommeil.

Dimanche, 9 h 00 

Après une courte nuit, nous avons acheté un petit-déjeuner que nous avons mangé sur un banc, dans un parc.

10 h 30 

Visite du musée Zinnfigurenklause qui se trouve dans l’une des cinq tours appelée «Schwabentor» (Porte des Souabes). Le musée contient plus de 10 000 figurines réalisées de façon artisanale. Elles représentent les évènements historiques marquants de Freiburg et de sa région. L’entrée adulte est de 2 euros et 1 euro pour les étudiants. Cette visite vaut le
détour car elle n’est pas très longue et les explications (aussi en anglais) sont simples et courtes. 

12 h 30

Après avoir dîné dans un fast-food, nous avons flâné dans les ruelles de la vieille ville en passant devant de petites galeries et plein de petites boutiques. Si vous êtes gourmand, je vous conseille la Confiserie Gmeiner qui se trouve au cœur de la vieille ville. Entre tartelettes aux fruits, gâteaux au chocolat, en passant par les truffes et les macarons, il y en a pour tous les goûts. Personnellement, j’ai craqué pour leurs éclairs au chocolat. 

17 h 30 

Nous avons repris le bus pour rentrer à Bâle. A la fin des deux jours, il me reste encore 6 fr. 80! Le défi est donc réussi. J’ai dû faire attention aux prix des repas pour ne pas dépasser le budget. Pour se nourrir, se loger et faire quelques activités, 100 fr. c’est suffisant. Si vous préférez manger des repas plus sains et faire du shopping, c’est sûr, ce budget sera un peu serré.

Bilan: positif! Je repartirai volontiers un week-end avec la même somme d’argent.

Les dépenses

  • Trajet en bus (FlixBus) 7.90×2 (aller-retour)
  • Hébergement 21.50
  • Pizza 3.90
  • Pain pour le déjeuner 2.50
  • Lait 1.80
  • Biscuits 3.50
  • Chips 1.90
  • Fanta 1.10
  • Menu McChicken au McDonald’s 6.50
  • Eclair au chocolat et tartelette aux fraises 8.60
  • Mojito 5.50
  • Kebab 6.90
  • Glace 1.10
  • Musée 1.00
  • Total = 81,60 € = 93,20 CHF

Mes bons plans à Freiburg

Où dormir: à l’auberge de jeunesse Black Forest Hostel

Où manger un repas: dans un des nombreux fast-foods

Où manger une pâtisserie: à la Confiserie Gmeiner

Où boire un verre: à l’UC Café

Comment se déplacer: à pied ou à vélo

Jonas Luthi (17 ans)

Apprenti gestionnaire du commerce de détail chez Interdiscount à Bienne (BE)