X

Recherches fréquentes

TOURISME
Vie de château

Comme en l'an 1900

Raffinement, plaisirs de la table, amour de la nature et de la technique: aujourd’hui devenu un musée, le château de Hünegg, situé sur la rive droite du lac de Thoune, fait revivre un passé qui continue d’inspirer.

PHOTO
Raffael Waldner
09 septembre 2019

Bienvenue au château de Hünegg: une visite du Musée de l'habitat consacré à l'historicisme et à l'Art nouveau offre un aperçu très réaliste du style de vie de l'élite autour de 1900.

Le visiteur qui entre dans le château de Hünegg, dans le canton de Berne, a l’impression de voyager dans le temps. Il est immédiatement plongé dans une époque fascinante, celle du début du siècle dernier, encore pleine d’espoir, qui prit fin brutalement avec la Première Guerre mondiale.

C’est à un baron prussien que nous devons la possibilité de redécouvrir aujourd’hui ce lieu de vie. Au milieu du XIXe siècle, il avait acheté sur la rive droite du lac de Thoune assez de terres pour se faire construire une somptueuse demeure avec un vaste parc et une belle vue sur le Niesen. Il possédait le château de Hünegg. Exploité comme un musée par une fondation, il est aujourd’hui accessible au public dans la commune de Hilterfingen (BE).

 

L’entretien étant devenu trop onéreux pour les héritiers, une famille de la grande bourgeoisie allemande, devant sa fortune à l’émergence de l’électricité, a pris possession du domaine en 1899. Elle a entièrement fait rénover le château dans le style Art nouveau, le dotant de la technique domestique la plus moderne de cette époque et de l’électricité – l’alimentation étant assurée par un générateur à pétrole personnel.

Lorsque l’on pénètre dans le château de Hünegg, on a l’impression que les maîtres viennent de s’absenter pour un court instant. Les redingotes et hauts-de-forme de la garde-robe sont d’époque, tout comme le mobilier. Dans le salon des dames, on peut admirer des travaux d’aiguille. A côté, sur la table dressée, trônent des grands crus du Rhin et de la Moselle. Cependant, les bouteilles de vin sont vides: après tout, nous sommes dans un musée…

«Dans le château de Hünegg, on voyage dans le temps»

 

Une vie de luxe

Pour la décoration intérieure raffinée, les nouveaux propriétaires avaient mandaté Bembé, fournisseur à la cour. Ce dernier avait également aménagé, entre autres, le château de Neuschwanstein du roi Louis II de Bavière et l’hôtel Adlon à Berlin. Dans le salon, on trouve un piano à queue avec pianola. Ce piano mécanique à rouleau perforé était le dernier cri autour de 1900, un gadget indispensable pour se divertir chez soi, comme on dirait de nos jours.

Un escalier caractéristique mène aux appartements privés à l’étage. La chambre à coucher est équipée de cabinets de toilette séparés pour madame et pour monsieur, et le lit vient d’être fait. Point culminant de cet étage: la salle de bains avec lavabo, WC, bidet, baignoire et baignoire sabot – le tout en bois noble et métal chromé rutilant.

Les aménagements destinés au personnel étaient certes plus modestes et plus exigus, mais tout aussi modernes et fonctionnels, de la salle à manger qui lui était réservée au sous-sol à côté de la grande cuisine jusqu’au système d’appel: des sonnettes électriques montraient aux domestiques à partir de quelles pièces ils étaient appelés.

Un paradis pour les cordons-bleus: la grande cuisine entièrement équipée.

 

La presse à canard fait partie des objets rares du musée.

Haute cuisine dans l’Oberland

Encore un étage plus haut, le Musée suisse de la gastronomie fait découvrir l’histoire de la cuisine et des arts de la table. La cuisine suisse doit sa qualité au tourisme qui s’est développé au cours du XIXe siècle: les hôtes venus du monde entier souhaitant profiter tout autant de la beauté des montagnes que des plaisirs habituels de la table, les établissements devaient proposer tout ce qui était en vogue de Paris à Moscou.

Le musée présente des équipements et des accessoires culinaires haut de gamme, dont des objets rares tels qu’une presse à canard (en photo), un bistrot simple avec table de jeu ou d’adorables cuisines de poupées. Après en avoir pris plein les yeux, petits et grands visiteurs du musée peuvent vérifier si un talent caché se dissimule en eux en s’initiant au pliage artistique des serviettes ou au service à trois assiettes.


L'hospitalité au musée

Une sortie pour toute la famille

Le château de Hünegg est ouvert, jusqu’au 13 octobre, du mardi au samedi de 14h à 17h et les dimanches et jours fériés de 11h à 17h. Le tarif pour les adultes est de 10fr. Pour les retraités, les étudiants et les groupes à partir de dix personnes, il est de 8 fr. et pour les enfants de 6 à 16 ans, de 5 fr. Les plus jeunes bénéficient de l’entrée gratuite au château.

Les personnes désirant admirer, mais aussi en savoir plus sur la propriété et l’histoire de la gastronomie, peuvent réserver une visite guidée au préalable. Le 15 septembre, pour les Journées européennes du patrimoine, l’entrée est moitié prix.