X

Recherches fréquentes

Tourisme
Reportage

La renaissance de Matera

Qualifiée il y a 70 ans de «honte de l’Italie», Matera s’est entre-temps transformée en l’une des plus belles villes du pays. Habitats troglodytiques, fresques millénaires et excellents restaurants y abondent. 

PHOTO
Getty Images
06 mai 2019

Le centre de Matera évoque un jardin de pierres. En haut, la cathédrale, entourée de maisons, palais et entrées des grottes. Au premier plan, le clocher de l'église San Pietro Barisano.

Matera, nommée cette année «capitale européenne de la culture», évoque une boîte de panettone qui, de l’extérieur semble banalement fonctionnelle, mais qui en réalité cache une véritable richesse. Arrivant par la route, le visiteur traverse une banlieue qu’il se hâte de quitter après avoir cherché en vain une place de stationnement. Quelle est donc la raison de cet engouement soudain pour cette ville?

Le mystère est résolu sur la piazza Vittorio Veneto lorsque notre regard se dirige sur la forêt de maisons blotties les unes contre les autres. Le trésor de Matera se trouve dans sa vieille ville, dont les habitants affirment qu’elle est la plus belle d’Italie. Elle offre en tout cas un incomparable voyage dans le temps, qui nous ramène au Moyen Age et à la Renaissance, sans trace des bâtiments fonctionnels de l’après-guerre.

«Cette publicité est bien sûr positive, mais nous sommes dépassés»

Dora Cappiello, guide

Parcourir les rues et les escaliers entre les maisons d’ocre pâle en oubliant le plan de la ville, c’est s’évader du quotidien. Dans le dédale des ruelles, se perdre permet de mieux s’émerveiller devant les surprises qui surgissent à chaque tournant: églises, palais et places côtoient les habits multicolores, fraîchement lavés, flottant au vent.

Matera est classée au patrimoine mondial de l’Unesco pour une caractéristique unique, que le visiteur ne voit pas de prime abord. La montagne qui s’érige devant lui est totalement perforée, rappelant une Fiat rouillée. Depuis 9000 ans, les hommes ont creusé dans la roche calcaire des grottes aux fonctions variées: outre leurs modestes maisonnettes, on y trouve des églises, dont certaines recèlent des fresques millénaires, des caves à vins ou des pièces faisant office de frigos. La ville est considérée comme l’un des plus anciens sites habités en permanence. Ce lieu parsemé de vignobles et d’oliveraies, situé juste avant le début du talon de la Botte italienne, est simplement splendide.

Les pires conditions de vie

Au XIXe siècle, la population locale s’appauvrit et les travailleurs journaliers réintègrent ces grottes. Les conditions sanitaires y étaient épouvantables: les familles nombreuses partageaient des pièces humides et sans fenêtres avec leurs animaux. Le musée Casa Grotta Antica Matera a reconstitué une grotte telle qu’elle était habitée dans les années 1940.

En 1953, le gouvernement italien a décidé d’éliminer cette «honte de l’Italie» et de créer de nouvelles habitations, bâtissant des villages dans les environs de Matera pour reloger ses 30000 habitants. La vieille ville fut complètement fermée et par conséquent préservée.

Dans la vieille ville de Matera abondent cafés confortables et boutiques de spécialités régionales. Sous les rues se trouvent les grottes creusées dans la roche, qui servaient de lieux de prière et d'habitation.

 

 

Aujourd’hui, les «Sassi» (littéralement les pierres) qui constituent la vieille ville de Matera, sont devenus tendance, abritant boutiques, hôtels et restaurants, mais peu d’habitations. Un effet de «gentrification»? Non, les coûts de chauffage et d’aération sont trop élevés pour un habitat privé. D’aucuns regrettent que la vieille ville se soit muée en un produit culturel, un point de vue que l’on peut comprendre en flânant parmi tous ces hôtels. Cependant, les Sassi font davantage penser à un musée vivant, qui aurait conservé son charme. Pour l’anecdote, l’endroit a servi de décor de films pour la Jérusalem du temps du Christ, qu’il s’agisse de La Passion du Christ de Mel Gibson (tourné en 2004) ou de la version 2016 de Ben-Hur.

Des autorités dépassées

Une telle combinaison d’ancien et de moderne a donné naissance au programme d’activités «Open Future», sous forme de passerelle entre le passé et le présent, pour célébrer dignement cette année 2019, où Matera est élue capitale européenne de la culture. Le programme comprend notamment des installations d’art, des pièces de théâtre, des concerts et diverses tables rondes.

L'église Santa Lucia alle Malve a été creusée au IXe siècle dans le calcaire des Sassi. La fresque à gauche représente une madone.

«Beaucoup de projets ont été envisagés, mais peu ont été réalisés», regrette la guide Dora Cappiello. «Tout prend trop de temps.» La ville n’est que partiellement préparée à un afflux exceptionnel de visiteurs. Elle ajoute:«Cette publicité mondiale est évidemment positive pour Matera. Mais nous sommes complètement dépassés. Il n’y a pas suffisamment de guides maîtrisant les langues étrangères, ni assez de places de stationnement.» Les personnes souhaitant dormir dans ces élégants hôtels troglodytiques doivent réserver longtemps à l’avance. Cette expérience se mérite car on y dort comme une marmotte dans le ventre de la Terre.

Bien que tout ne soit pas encore au point, la nourriture reste divine, la vieille ville superbe et l’accueil chaleureux. De quoi fermer les yeux sur d’éventuels bémols.

Retrouvez plus d’informations sur les sites suivants:

www.ferulaviaggi.it

www.basilicataturistica.it

www.matera-basilicata2019.it

Les vues de Matera, sculptées dans le calcaire tendre, font des souvenirs des plus appréciés. Ici le tailleur de pierre Romano Pasquale dans son atelier.

Infos pratiques

Découvrir Matera

Comment s’y rendre

L’aéroport le plus proche est à Bari, que l’on rejoint depuis la Suisse avec une escale. Sinon, il existe des vols directs pour Naples depuis Genève, Zurich ou Bâle, puis compter trois heures de voiture ou quatre heures de bus ou de train pour aller à Matera. Depuis Milan, environ neuf heures de train, avec un changement à Salerne.

Où dormir

Le nombre d’hôtels est très limité par rapport à l’affluence attendue, réservez donc bien à l’avance! Le plus bel hôtel troglodytique est probablement Le Grotte della Civita, avec 18 chambres et suites.

Visites guidées

De nombreuses visites guidées de Matera sont proposées, des tours à vélo et à pied ainsi que des circuits saveurs dans la région.

Nos bons plans

Casa Cava: une carrière souterraine où sont projetés des films, où l’on peut voir des pièces de théâtre ou écouter un concert.

Casa Grotta nei Sassi: cette habitation troglodytique reconstituée montre les conditions de vie misérables des travailleurs journaliers d’antan.

Casa Noha: dans cette habitation troglodytique, un film présente l’histoire de la ville et la vie de sa population jusque dans les années 1950.

Eglises rupestres: les constructions les plus importantes du point de vue de l’histoire de l’art sont les églises rupestres avec leurs fresques datant parfois de plus de mille ans. La plus belle est la «Cripta del Peccato Originale», située à 8 km de la ville.

La Lopa: ce restaurant se trouve dans un logement troglodytique unique, à trois étages, dont l’un fait office de cinéma. Cuisine traditionnelle régionale.

Area 8: Lounge-club-restaurant aux abords des Sassi, l’une des adresses les plus tendance de la ville.

Salumeria Il Buongustaio: épicerie fine sur la place principale.

Il Palazzotto est l'un des plus beaux hôtels troglodytiques.