X

Recherches fréquentes

TOURISME
CERLIER ET îLE SAINT-PIERRE

Les Caraïbes de la Suisse

En manque d’inspiration pour une excursion estivale en famille alliant culture et baignade? Cerlier et l’île Saint-Pierre, vis-à-vis, s’explorent facilement en une journée, à pied, en bateau et à vélo. Suggestion de programme.

PHOTO
Alamy
VIDEO
Geoffrey Raposo
08 juillet 2019

09:00 On commence la journée à Bienne. Pour ceux qui n’ont pas souhaité transporter leur propre vélo, il est possible d’en louer aux bornes «Velospot» réparties dans de nombreux endroits de la ville, comme à la gare. Les cartes permettant d’utiliser les bicyclettes peuvent être achetées à l’office du tourisme juste en face de la gare. Prix de la location: 10 fr. pour 24 h. On pédale jusqu’au débarcadère situé à 5-10 minutes de là.

09:45 Le trajet sur le lac de Bienne jusqu’à Erlach (Cerlier, en français), qui fait partie d’un des plus beaux moments de cette excursion, dure un peu plus d’1 h (prix de l’aller avec le demi-tarif: 15 fr. 50, + 8 fr. par vélo). On passe à côté de la plage de Bienne, puis, sur la gauche, on observe Macolin avec son centre sportif bien connu des pros. Se succèdent ensuite les villages viticoles de la région avec les rangées de vignes bien alignées bronzant au soleil. Le bateau passe devant Douanne (Twann), puis Gléresse (Ligerz) avec son église isolée au milieu des vignes. Les couleurs du lac évoluent, se métamorphosent. L’eau est vert émeraude à certains endroits, bleu roi à d’autres, et ailleurs, comme près de l’île Saint-Pierre, elle est turquoise, rappelant les Caraïbes. Avec ses nombreuses criques sauvages de sable fin, l’île, ou plutôt la presqu’île, invite à la baignade. Un peu de patience.

11:00 Arrivée à Cerlier. On poursuit l’excursion par une visite de ce lieu authentique qui fait partie des «plus beaux villages de Suisse». Attention, si vous ne voulez pas fâcher les habitants, ne dites pas village car «Cerlier est en réalité une ville, de petite taille certes, mais une ville tout de même», insiste Max Frey, guide local. Une montée en direction de la vieille ville (Altstadt), à travers ses ruelles pavées, paisibles, entourées de maisons médiévales aux couleurs harmonieuses, construites au XIIIe siècle pour la plupart, crée un sentiment de bien-être.

Cerlier et son château ont été fondés par Burkhard de Fenis (Vinelz) qui cherchait un emplacement stratégique, à flanc de colline. Le château construit au XIIe siècle peut être admiré encore aujourd’hui. La ville change de mains. Elle appartient aux comtes de Savoie dès le XIIIe siècle. Au XVe siècle, pendant les guerres de Bourgogne, elle tombe en mains bernoises. Depuis 1874, le château est un établissement scolaire où seuls les garçons sont admis. Ce n’est que depuis 1989 que les filles y ont aussi leur place.

Cerlier (BE) devient en été une destination de vacances très prisée. La population triple presque par rapport à l'hiver. Le vieille ville médiévale bien conservée, les plages de sable, le camping et l'eau turquoise du lac de Bienne y sont pour quelque chose.

On fait un crochet par la cour supérieure avec la terrasse en bois de 1702 et on admire les fenêtres datant du gothique et du baroque.

Du sommet de la vieille ville, on profite de la vue grandiose sur les villages alentour, l’île Saint-Pierre et le lac parsemé de planches à voile et de bateaux.

On se croirait en vacances. En parlant de vacances, le tourisme joue ici un rôle primordial à la belle saison. Alors qu’en hiver, Cerlier compte 1400 habitants, en été, la population augmente fortement, enregistrant quelque 3500 âmes.

12:30 Après ce bain de culture on enfourche son vélo pour emprunter le chemin des Païens qui mène à l’île Saint-Pierre. En pédalant, le trajet, totalement plat, pas ombragé (prévoir casquettes et eau), à travers une réserve naturelle, ne dure qu’une vingtaine de minutes.

13:00 Arrivée au cloître dont la construction débuta au IXe siècle. Après moult transformations et démolitions, ce dernier, aujourd’hui hôtel et restaurant, fut rendu célèbre par Jean-Jacques Rousseau qui y séjourna durant six semaines en 1765 (sa chambre est ouverte aux visites).

On peut prendre un repas au restaurant du cloître (Restaurant und Klosterhotel) qui fait la part belle aux produits locaux. Vu le succès, il est fortement conseillé de réserver à l’avance. S’attabler dans la cour intérieure millénaire, tout de pierre vêtue, donne l’illusion d’un voyage dans le temps. Ici aussi, l’air a une odeur de vacances. Ailleurs sur l’île, des espaces aménagés pour les grillades et des lieux ombragés au cœur d’une nature préservée restent une alternative très appréciée des familles. Une balade sur l’île, près du pavillon qui offre une vue dégagée sur la région, près du buste de Rousseau (une reconstitution), ou simplement dans la nature, véritable paradis de biodiversité, permet de digérer et de repérer la ou les plages de votre choix. Car impossible de repartir sans piquer une tête dans ses eaux cristallines.

De Cerlier, on rejoint la presqu'île de Saint-Pierre à vélo en moins de 30 minutes.

16:55 Départ en bateau pour Douanne (Twann).

17:15 Arrivée à Douanne. Balade dans ce village vigneron (connu notamment en février pour la saucisse au marc) et ses ruelles ombragées avant de prendre l’apéro sur la terrasse de la vinothèque pour déguster un des crus de la région.

18:00 Retour à vélo sur Bienne en longeant le lac. Possibilité également de rejoindre Bienne en train.

Pour une alternative de programme plus courte, rejoindre Bienne directement depuis l’île.

Horaire des bateaux


C’est une presqu’île!

Une histoire d’eau

Depuis les années 1880, qui correspondent à la correction des eaux du Jura, l’île Saint-Pierre est devenue une presqu’île. Parmi les mesures entreprises, citons la construction du canal d’Aarberg, menant l’Aar dans le lac de Bienne et l’accroissement de la capacité d’écoulement à la sortie du lac de Bienne par la construction du canal de Nidau-Büren.

Ceci a permis d’éviter des inondations très fréquentes à l’époque. Le niveau du lac de Bienne a baissé de 2,2 mètres transformant l’île Saint-Pierre en presqu’île.