X

Recherches fréquentes

Saveurs

Sprinteuse: l'incroyable année d'Elodie

Parcours La plus jeune lauréate de l'histoire du Cuisinier d'Or s'apprête à enseigner à l'Académie Benoît Violier, à Crissier (VD). Découvrez le gaspacho vert qu'Elodie Jacot a créé pour «Coopération».

TEXTE
PHOTO
Darrin Vanselow
07 août 2017

Sil ne tenait quà elle, la jeune femme resterait dans lombre. La talentueuse Vaudoise est entrée dans la lumière en tant que Cuisinier dOr de lannée.


Reportage

Je rêve d'ouvrir un jour une auberge communale cosy»

Elodie Jacot (24 ans), cuisinière

Adieu équitation, bonjour cuisine

Initialement pâtissière-confiseuse, celle qui a grandi à Apples s'est formée en cuisine après avoir perdu son cheval adoré, Kirsch: «On était fusionnels. Les horaires de mon métier initial me permettaient de pratiquer l'équitation l'après-midi et le week-end. J'ai fait de la compétition. Quand il est mort, à la fin de mon apprentissage chez Christian Boillat à Saint-Prex, j'ai arrêté ce sport et entrepris une nouvelle formation.» La cuisine lui plaît depuis toujours.
Elle se forme au Beau-Rivage Palace de Lausanne, chez Anne-Sophie Pic. Puis œuvre au prestigieux Hôtel de Ville de Crissier, avant que Benoît Violier ne décède tragiquement. C'est Franck Giovannini – lui-même deux fois Cuisinier d'Or – qui la supervise alors. Elle l'appelle «Chef Franck»: «C'est quelqu'un que j'admire beaucoup.»Après deux ans comme cheffe de partie au restaurant Vieux-Bois, à l'École hôtelière de Genève, la cuisinière s'apprête à faire son retour à Crissier, avec un nouveau challenge. Elle donnera des cours à l'Académie de cuisine Benoît Violier: «Mon expérience à Genève m'a beaucoup appris sur le plan du dialogue et du calme. Je me sens apaisée et ça me sera certainement utile.»

Les cuisiniers ne comptent pas leurs heures: «Tant que le moral est là, ça suit.»

Girons et grandes tables

Très attachée au canton de Vaud, Elodie Jacot fréquente les girons de jeunesse en été et les bals de campagne en hiver. Loin de la quête d'étoiles, points ou macarons, elle rêve un jour d'y ouvrir une auberge communale. «Un lieu cosy, où l'on mange bien, à des prix abordables. Avec peu de places mais toujours occupées», décrit-elle, les yeux pétillants.
En attendant, elle poursuit son année folle. Cet automne, en plus de fêter son mariage en grande pompe, elle soufflera ses 25 bougies! Et elle cuisinera dans trois illustres établissements de Suisse alémanique, dont le Dolder de Zurich, en tant que Cuisinier d'Or 2017. «C'est sympa, j'ai l'occasion lors de ce Tour culinaire suisse de rencontrer des brigades et d'autres manières de travailler.» Lors de ces événements, la cheffe prépare un menu pour 60 convives. Mais il en faut plus pour effrayer cette infatigable sprinteuse.

Une habitude
«Déguster un bon vin rouge avec mon mari le dimanche soir»

Un péché mignon
«Je raffole de chocolat»

Une valeur essentielle
«L'honnêteté, c'est la base»

Une destination de vacances
«Magaluf, sur l'île de Majorque»

Une chanson
«Je suis fan de Rammstein»

Un film
«J'aime les films d'horreur»

Une phobie
«Les algues, suite à un mauvais souvenir»

Recette

Ingrédients

  • 20 g de mie de pain
  • 200 g de poivrons verts
  • 150 g de pommes Granny Smith
  • 500 g de tomates Green Zebra
  • 50 g d'oignons et 2 gousses d'ail
  • 40 g de vinaigre balsamique blanc
  • 20 g de feuilles de verveine
  • sel et poivre, tabasco
  • 200 g de tomates Green Zebra
  • 600 g de concombres
  • 50 g d'oignons
  • sel
  • 4 feuilles de gélatine
  • 300 g de céleris-raves
  • 200 g de céleris en branches
  • huile d'olive et jus de citron
  • sel et poivre
  • ½ poivron vert
  • ½ pomme Granny Smith
  • ½ concombre
  • huile d'olive
  • sel et poivre

Préparation: pour le gaspacho, couper grossièrement les ingrédients jusqu'à l'ail et bien mélanger. Laisser une nuit au frigo. Mixer le tout et passer au chinois fin, rectifier l'assaisonnement. Pour la gelée de concombres, mixer tomates, concombres et oignons: passer au chinois étamine. Faire tremper une nuit les feuilles de gélatine dans de l'eau. Chauffer 500 g de jus vert , saler et faire fondre la gélatine dedans. Verser sur une plaque plate et mettre au frigo jusqu'à ce que la préparation se gélifie. Former 30 cercles à l'emporte-pièce. Pour la purée aux deux céleris, couper les légumes en cubes. Cuire dans un bouillon de légumes avec un peu d'huile d'olive et de jus de citron env. 20 min. Passer au chinois fin, mixer, rectifier l'assaisonnement.

Dressage: réaliser une brunoise de pomme, poivron et concombre. Ajouter huile d'olive, sel et poivre. Disposer ce mélange au centre des assiettes à l'aide d'un emporte-pièce rond. Placer les cercles de gelée autour de la brunoise (6 par assiette). Sur ces derniers, faire un point de purée aux deux céleris à la poche à douille. Réaliser des concombres tournés, en disposer un sur chaque point de purée. Décorer avec des billes de pommes et des herbettes. Verser le gaspacho dessus au moment de passer à table.