X

Recherches fréquentes

SAVEURS
REPORTAGE

A vous le pad thaï maison!

Plusieurs plats thaïlanadais peuvent être réalisés chez soi, les clés de la réussite résidant dans un juste équilibre des arômes. A vous le pad thaï, grâce à Adisorn Pluemjit, un Suisse d’origine thaïe passionné de cuisine.

PHOTO
Ben Zurbriggen
02 septembre 2019

Une tunique traditionnelle trahit ses origines asiatiques. Mais lorsqu’il commence à parler, plus aucune place au doute: Adisorn Pluemjit est un «vrai Bernois». Même si son nom n’est pas évident à prononcer pour des Européens: «Appelez-moi Adi.» C’est avec cette même simplicité qu’il nous explique comment préparer le pad thaï, un grand classique de la cuisine thaïlandaise.

Si Coopération s’est invité chez lui, ce n’est pas tant pour sa cuisine moderne et spacieuse – Adi vit avec son conjoint suisse Christopher dans une ancienne usine réaménagée – que pour son savoir-­faire aux fourneaux, qui ravit toujours ses convives. Il est en outre aussi talentueux que modeste et chaleureux.

Riz au jasmin, nouilles de riz

Adi avait 7 ans lorsqu’il a quitté la Thaïlande pour la Suisse. Ses parents étaient séparés et sa mère a épousé un Suisse. Adi a vite appris le suisse allemand, mais également la cuisine. D’abord grâce à sa mère: «Pour nous autres Thaïlandais, il est important de cuisiner et de manger. Et nous aimons partager cela en famille. Du coup, elle cuisinait en grande quantité.» Plus tard, ce passionné de cuisine a pu assister un chef quelques semaines durant.

Si d’ordinaire, le riz au jasmin constitue la base de la cuisine thaïe, il existe également des plats à base de nouilles de riz. Les autres ingrédients de base sont le lait de coco, les oignons nouveaux, les échalotes et l’ail. Citron vert, tamarin et citronnelle apportent une note acidulée. Pour saler, on utilise généralement de la sauce de poisson. Viennent ensuite des condiments tels que gingembre, galanga, coriandre, cumin, curcuma, ainsi que plusieurs sortes de basilic. Poulet, porc, bœuf et crevettes ne jouent pour ainsi dire qu’un rôle secondaire.

«L’équilibre entre les diverses saveurs est essentiel», souligne Adi. Et de préciser: «Pour le pad thaï, il est important de pouvoir distinguer les saveurs pimentée, sucrée, salée et acidulée.» Ainsi, le piment et le sucre de palme s’harmonisent parfaitement avec la sauce de poisson et le citron vert.

Le quadragénaire remplace l’huile d’arachide, généralement utilisée en Thaïlande, par de l’huile de tournesol. Sur de nombreux points et selon Christopher, Adi serait devenu plus Suisse que Thaïlandais. Tous deux chantent dans un chœur, lequel a tout récemment présenté la Passion selon saint Jean, de Bach. Mais ils s’envolent également chaque année pour la Thaïlande afin de rendre visite au père d’Adi. Et chez le couple, dans la région de Soleure, se trouve un petit autel sur lequel Adi – bouddhiste – offre des fleurs en sacrifice et allume des bâtons d’encens. «Il est essentiel pour moi de prendre soin de mon karma.» Et que fait-il en cuisinant? «J’écoute la radio ou je laisse la télé allumée. Ce que je préfère regarder, ce sont les films d’animation japonais.»

Concours chez Coop: gagnez un voyage en Thaïlande!

Grâce aux produits de la marque thaïlandaise Blue Elephant, disponibles dans les plus grands points de vente Coop ainsi que sur Coop@home, vous réussirez de délicieux plats.

Avec un peu de chance, vous pourrez suivre un cours de cuisine en Thaïlande! Grâce à un concours proposé en collaboration avec l’Office national du tourisme de Thaïlande, Blue Elephant et Thai Airways, vous pouvez gagner un voyage pour deux personnes dans le sud de la Thaïlande. Le prix comprend l’aller-retour à Phuket avec Thai Airways en classe économique, trois nuitées à l’hôtel La Flora et trois nuitées à l’hôtel La Vela, toutes à Khao Lak, ainsi qu’un cours de cuisine thaïe avec Blue Elephant. Trente livres de cuisine de Blue Elephant sont ausi en jeu. Sur le flyer, en plus d’une recette, vous trouverez les quatre questions auxquelles vous devez répondre correctement afin de participer à ce concours.

Vous pouvez jouez en cliquant ici, jusqu'au 6 octobre 2019


Pad thaï au poulet


Pour 2 personnes
Recette d’Adisorn Pluemjit

Ingrédients

  • 250 g de nouilles de riz
     
  • 1 dl d’eau
  • 40 g de sucre de palme (ou sucre brut en poudre)
  • 3 cs de pâte de tamarin
  • 2 cs de sauce de poisson
     
  • huile de tournesol
  • 250 g d’émincé de poulet
  • 1 échalote, hachée grossièrement
  • 150 g de tofu, en bâtonnets d’env. 3 cm de longueur et 1 cm d’épaisseur
  • 3 œufs, battus
  • 150 g de germes de haricots mungo
  • 100 g de cacahuètes non salées, grossièrement hachées
  • 10 oignons nouveaux, uniquement la partie verte, en morceaux d’env. 3 cm de longueur
     
  • 1 citron vert, en quartiers
  • sauce de poisson
  • flocons de piment séché
  • sucre

Préparation

Tremper les nouilles env. 7 min dans de l’eau froide, égoutter.

Sauce: faire chauffer l’eau et les autres ingrédients jusqu’à la sauce de poisson dans une poêle, jusqu’à ce que le sucre soit dissous. Rectifier l’assaisonnement: la sauce joue avec un équilibre entre notes sucrée, acidulée et salée. Réserver.

Pad thaï: faire chauffer 2 cs d’huile dans une poêle. Faire sauter et cuire le poulet, le mettre dans un bol et réserver. Faire revenir l’échalote à feu moyen dans la même poêle avec 1 cs d’huile, jusqu’à ce qu’elle devienne transparente. Ajouter le tofu et le faire blondir. Ajouter les nouilles de riz ainsi que deux tiers de la sauce, bien mélanger le tout. Pousser les nouilles d’un côté de la poêle, laisser prendre les œufs de l’autre côté de la poêle dans un peu d’huile, puis remuer jusqu’à ce que le mélange commence à s’épaissir. Bien mélanger les œufs brouillés et les nouilles.

Incorporer la moitié des germes de haricots mungo, des cacahuètes et de la verdure des oignons au mélange. Rectifier éventuellement l’assaisonnement avec de la sauce de poisson. Poursuivre ensuite la cuisson jusqu’à ce que la verdure des oignons soit tendre.

Dressage: décorer chaque assiette avec un morceau de citron vert, 2 cs de cacahuètes et de la verdure d’oignons. Disposer le reste des cacahuètes avec de la sauce de poisson, du piment séché et du sucre dans des petits bols. Procéder de la même manière pour le reste de la verdure des oignons et le citron vert.

Suggestions de boissons: de l’eau de noix de coco Malee ou encore de la bière thaïlandaise Singha.