X

Recherches fréquentes

Kambly & Cailler

L'union croquante

Lorsque Kambly et Cailler s’allient pour créer des biscuits, le résultat ne peut être que délicieux. Les CEO, Hans-Martin Wahlen et Olivier Quillet, aiment travailler ensemble.

PHOTO
Peter Mosimann
22 juillet 2019

Tout a commencé par deux petits biscuits. Deux petits beurres de Kambly, l’un recouvert d’une fine couche de chocolat au lait Cailler et l’autre, de Crémant noir. Désormais, on trouve aussi des variantes avec du chocolat aux noisettes et même avec du Frigor, délicieuses toutes les deux. Il n’est donc pas étonnant que les directeurs des deux entreprises, Hans-Martin Wahlen (58 ans) et Olivier Quillet (53 ans) soient eux-mêmes satisfaits par leurs produits. Le nom est certes long, mais parfaitement adapté: Kambly Cailler Choco Petit Beurre.

Son histoire n’a cependant pas commencé dans les bureaux des chefs. Deux collaborateurs, qui avaient travaillé pour Kambly et pour Cailler, eurent l’idée de créer un produit commun. Les deux CEO ont eux aussi vite compris que les marques de tradition étaient faites l’une pour l’autre, avec d’un côté le chocolat Cailler à base de cacao et de lait des prés certifié IP-Suisse des paysans gruyériens, et de l’autre les petits beurres Kambly, délicats et croquants, avec les meilleurs ingrédients de l’Emmental. Les deux produits sont réunis dans la région de l’Emmental; Cailler livre le chocolat liquide à Kambly, qui assume la majeure partie du processus de production.

Les CEO Hans-Martin Wahlen et Olivier Quillet assurent que la collaboration entre les deux maisons suisses de tradition se déroule très bien. Ils ont ainsi travaillé en pleine harmonie dès le début et sans aucune trace de concurrence. Sans cela, un tel projet n’aurait jamais vu le jour.

Ce concept ne se contente pas d’être novateur au niveau du goût, mais aussi du branding et du marketing. Il a donc d’abord été perfectionné lors d’une phase de test approfondie avec Coop. Et après les avoir goûtés, nos papilles diront merci!

Quel est votre produit préféré dans votre gamme et dans celle de l’autre entreprise?

Hans-Martin Wahlen: Je suis absolument fan du Petit Beurre Crémant au chocolat noir de Cailler. Mais en fait, j’ai toujours du mal à résister à un produit Cailler, quel qu’il soit. Et je suis pris de la même irrésistible gourmandise devant les biscuits fins de Kambly. Si je devais n’en choisir qu’un, je dirais le Bretzeli, dont la recette est demeurée inchangée depuis 1906. Pas étonnant qu’il soit devenu le biscuit de marque préféré des Suisses!

Olivier Quillet: Le Kambly Cailler Choco Petit Beurre Lait! Je ne mange qu’occasionnellement des biscuits, mais celui-là est mon préféré.

Qu’admirez-vous particulièrement dans l’autre entreprise?

H.-M. W.: Le fait que Cailler soit la plus ancienne marque de chocolat et séduise encore les consommateurs au bout de 200 ans d’existence est pour moi l’expression vivante d’un ancrage de marque solide et d’une culture d’entreprise pleine de vitalité.

O. Q.: La tradition de longue date et le soin inconditionnel apporté à la qualité des produits.

Que pouvez-vous apprendre l’un de l’autre?

H.-M. W.: Cailler est le spécialiste du chocolat, tandis que Kambly n’a cessé de perfectionner son savoir-faire dans la biscuiterie fine haut de gamme. Ce qui a contribué au succès de la collaboration, c’est que les deux entreprises ont appliqué à la lettre le principe: «A chacun son métier.» Il n’empêche que le fait de pénétrer dans l’univers Cailler s’est avéré une expérience particulièrement enrichissante et fructueuse pour Kambly.

O. Q: Comment fabriquer des biscuits. (rire)

Le plus agréable et le plus difficile dans cette collaboration?

H.-M. W.: Nous avons les mêmes valeurs de marque, dues à nos longues traditions d’entreprise. Je n’ai à aucun moment pu constater la moindre difficulté. Chaque challenge a été maîtrisé de manière pragmatique et unanime.

O. Q.: Les deux équipes, l’une romande, l’autre bernoise, travaillent très bien ensemble, car elles sont enthousiasmées par l’idée. Cette collaboration est un pur produit suisse.

Envisagez-vous de travailler à nouveau ensemble?

H.-M W: En plus du Kambly Cailler Choco Petit Beurre Lait, nous avons déjà développé trois autres déclinaisons: Crémant, Lait Noisettes et Frigor. La suite de notre collaboration est donc d’ores et déjà lancée.

O. Q.: Le Kambly Cailler Choco Petit Beurre Lait marquera, pour moi, le début d’une longue et fructueuse collaboration.

Votre moment préféré pour manger ce nouveau biscuit?

H.-M. W.: De préférence à la fin d’un repas. J’aime bien en effet le déguster avec un bon café. Mais aussi lorsque j’ai un petit creux ou que la gourmandise me prend, car ce biscuit est vraiment une combinaison de plaisirs inégalée.

O. Q.: Vers 11h, au bureau, avec un espresso serré. Ou sur les chemins de montagne, en guise d’en-cas lors d’une randonnée.

 


Le duo gagnant

Fusion du goût

Cailler et Kambly: doublement bon

Le Kambly Cailler Petit Beurre Choco est disponible en quatre variantes (chocolat au lait, Crémant, Noisettes et Frigor) dans les plus grands supermarchés Coop et sur Coop@home. 3 fr. 50/125 g