X

Recherches fréquentes

SAVEURS DE CHEZ NOUS
Genève

Le geek des Grands-Bois

Agriculteur à Satigny, Marc Zeller est à la tête d’un vaste domaine orienté sur la production laitière robotisée. Aux Laiteries Réunies de Genève, le label Genève Région – Terre Avenir valorise son travail et le délicieux lait de ses vaches.

PHOTO
Valentin Flauraud
11 mars 2019

Marc Zeller élève une centaine de vaches laitières, traites au robot. Elles se déplacent librement dedans et dehors.

Assis à la table familiale, à l’issue du repas de midi, Marc Zeller (60 ans) dégaine son smartphone afin de vérifier si tout va bien dans l’étable. C’est le cas. La technologie lui permet de savoir que la vache Lituanie a décidé d’aller se faire traire, sans qu’une présence humaine soit nécessaire. «On est équipé de robots depuis 2013. Ils sont tellement confortables qu’on ne reviendra jamais en arrière», témoigne l’exploitant de la ferme des Grands-Bois, à Satigny. C’est l’un des quatre producteurs de lait qui subsistent dans le canton de Genève.

Si le robot demande beaucoup de surveillance, il rend le travail du paysan moins pénible. Ici, un prochain investissement sera consacré à un robot racleur, qui nettoiera le sol en continu. Marc Zeller a toujours été enthousiasmé par l’informatique. En 1987 déjà, sa salle de traite était équipée électroniquement. «On l’appelle le geek», sourit son épouse Nathalie (54 ans), qui travaille aussi sur le domaine, comme leur fils cadet Sébastien (26 ans).

Lors de pics de vêlage, il arrive que deux veaux naissent chaque jour dans la ferme de Satigny.

Du fourrage régional

Sur les quelque 100 hectares de cette exploitation vivent 250 têtes de bétail, dont une centaine de vaches laitières. Les bâtiments étant ouverts, les animaux se déplacent librement entre l’intérieur et l’extérieur. Ils mangent de l’ensilage d’herbe et de maïs, du foin, des céréales, des pois et de la féverole. Presque toujours le même régime, afin d’éviter d’avoir les estomacs – ce ruminant en a quatre – embarrassés. «On produit presque tout le fourrage en local. Mes vaches ne consomment pas de soja OGM», souligne le producteur, qui pratique une agriculture conventionnelle. Celle qu’il préfère? «La vache que je ne connais pas, parce qu’elle n’a jamais de problème.» Si elle est productive, elle passe jusqu’à dix ans dans son étable.

Lors de pics de vêlage, il arrive que deux veaux naissent chaque jour dans la ferme de Satigny.

Serrurier constructeur de formation, l’homme sait réparer de nombreuses machines, ce qui lui rend de précieux services. Dans les alentours de sa ferme, il se plaît à rouler en trottinette électrique. «J’en ai deux et je les ai tunées avec la vignette autoroutière. Les enfants adorent!» De nombreux élèves viennent visiter l’étable et déguster du lait dans le cadre du projet pédagogique l’Ecole à la ferme.

Marc Zeller livre environ 750000 litres de lait chaque année. Refroidi instantanément après la traite, le précieux liquide est maintenu à une température de 3,5 °C dans une citerne en inox. Un camionneur vient tous les deux jours en chercher entre 4000 et 4500 litres, qu’il achemine à Plan-les-Ouates, aux LRG (Laiteries Réunies Genève).

L’agriculteur de Satigny a un contrat GRTA (Genève Région – Terre Avenir) avec elles. Ce label mise sur des prix qui valorisent l’effort de qualité et la proximité. Directeur général des Laiteries Réunies, Pierre Charvet se réjouit de la «très belle évolution» du lait GRTA, qui progresse chaque mois.

En brique

Un lait de choix

Le lait entier genevois GRTA haute pasteurisation est disponible en deux formats dans la plupart des points de vente Coop de la région genevoise, 1 fr. 55/0,75 l et 6 fr. 25/3 l

 

Retrouvez les producteurs de vos régions