X

Recherches fréquentes

Conseils pour de bons accords vins-fromage

Déguster un fromage avec un vin qui lui correspond, quel bonheur! Contrairement aux idées reçues, le vin rouge n’est de loin pas toujours le meilleur choix.

PHOTO
Getty Images, Alamy, DR
11 mars 2019

Avec les fromages à pâte dure, un vin rouge a toutes les chances d’exceller. Ce qui n’est pas gagné avec les autres!

Fromage et vin, voilà une association qui semble promise au succès. Pourtant, tous ne sont pas compatibles. Il faut se méfier des faux amis. Les vins fréquemment choisis, des rouges puissants, rompent trop souvent l’harmonie entre le produit laitier et le fruit de la vigne.  La bonne nouvelle est qu’il suffit de quelques règles simples pour les assortir judicieusement.

Les fromages à pâte molle

Avec un brie, pinot gris et chardonnay sont gagnants.

Avec eux, le vin rouge est exclu! Bien sûr, nous avons en mémoire la même image d’Epinal que vous: le béret, la nappe de pique-nique à carreaux, la baguette, le camembert et le vin rouge. Pourtant, avec les fromages à pâte molle tels qu’un brie, une tomme ou un camembert justement, la plupart des rouges se révèlent catastrophiques, leurs tannins donnant un goût de champignon désagréable aux moisissures blanches. Non, ce qu’il vous faut, c’est un pinot gris, un chardonnay ou, plus original, du cidre!

Les fromages à pâte dure

Facile: avec le gruyère ou le sbrinz, le manchego ou le cheddar, vous ne pouvez pas vous tromper en choisissant… un rouge. Son ampleur en bouche devra être moyenne à riche: rioja, bordeaux, merlot tessinois ou syrah valaisanne, le choix est vaste.

Les fromages de chèvre

Savourer un fromage de chèvre, en particulier bien mûr, constitue une puissante expérience gustative. Pour l’accompagner d’égal à égal, il faut un sauvignon blanc, par exemple vif et fruité, d’une acidité pétillante.

Les fromages à croûte lavée

D’aucuns prétendent que trouver un vin pour accompagner les fromages à croûte lavée tels que le reblochon, le munster ou l’époisses relève de la mission impossible. Loin s’en faut pourtant, à condition de choisir un champagne qui accompagnera de façon exquise ces fromages à l’odeur… forte. Surtout lorsque le noble vin effervescent est parvenu à une belle maturité et révèle pleinement ses notes boisées, son goût de noix, qui contrastent idéalement avec le fromage. Un délice! 

Les bleus

Si leurs apparitions à table sont plutôt rares, elles n’en sont que plus remarquables: ce sont des fromages de caractère, qu’on apprécie en fin de dégustation. Et ça tombe très bien. Car servi avec un bleu, le vin doux est une star. Pour vous en convaincre, tentez les combinaisons sauternes et roquefort, porto et stilton ou encore vin santo et gorgonzola. Pour une
expérience gourmande douce et relevée, tout en délicatesse.

La fondue et la raclette

Le chasselas – fendant en Valais – est un cépage qui a bien sûr toutes les chances de faire l’unanimité autour du caquelon et du four à raclette. Mais il est parfois bon de s’aventurer hors des sentiers battus. Avec un rouge, par exemple, pinot noir, gamay ou  encore dôle, soit la combinaison des deux: ils sont pauvres en tannins et d’une fraîcheur bienvenue pour fondre de plaisir!