X

Recherches fréquentes

Chapeau à la Cave de la Côte!

Auréolée au Grand Prix du Vin Suisse, la Cave de la Côte de Tolochenaz continue à viser l’excellence, tout en cherchant à étonner les consommateurs. 

PHOTO
Valentin Flauraud
02 décembre 2019

L'œnologue Rodrigo Banto a apporté son expérience du Chili en Suisse.

Surprendre. C’est l’une des ambitions de la Cave de la Côte, située à Tolochenaz. Sur la forme, cela se voit. Des cuves multicolores, peintes par un artiste, jouxtent la halle technique, dotée d’une paroi entière jouant sur la transparence. Le logo est carré, sobre, sans fanion ni raisin. Mais la coopérative innove également sur le fond. En plus des blancs et rouges traditionnels tels que chasselas, pinot noir et gamay, elle donne naissance à des nectars inattendus pour la région, à l’image d’un gamaret vinifié comme un amarone, d’un merlot épicé ou encore d’un galotta barriqué.

L’équipe œuvre au nom de la qualité, avec 300 vignerons cultivant une trentaine de cépages sur quelque 450 hectares répartis tout au long de l’appellation La Côte. Le travail est aujourd’hui récompensé. La maison, dont l’histoire a commencé en 1929, a remporté fin octobre le titre le plus prestigieux du dernier Grand Prix du Vin Suisse, celui de Cave Suisse de l’Année. «ça fait très plaisir, pour la cave et pour le canton de Vaud», se réjouit l’œnologue responsable Rodrigo Banto. «On reçoit des prix majeurs dans les concours depuis quelques années. Ce qui m’a touché cette fois-ci, c’est que des gens de milieux très différents nous ont félicités», ajoute Julien Hoefliger, directeur général.

Le directeur Julien Hoefliger déguste un chasselas entre une cuve datant des années 1980 et un filtre traditionnel.  

Mais pas question de se reposer sur ses lauriers. L’année s’avère financièrement difficile sur le plan viticole. Il s’agit de penser à assurer l’avenir, en trouvant de nouveaux marchés et en se faisant encore mieux connaître, notamment en Suisse alémanique.

Un très bon millésime en vue

Les dernières grappes de raisin, du pinot gris, ont été rentrées en vendange tardive le 11 novembre. L’heure est à la vinification et chaque geste compte: «Tout ce que l’on fait maintenant aura une influence sur la qualité des vins lors de la mise en bouteilles», glisse Rodrigo Banto en goûtant un grain de gamaret passerillé (séché pour gagner en sucre). Il est entouré de cuves de contenances de… 300 à 26000 litres! Une cave d’aussi grande envergure à l’échelle suisse produit du plus petit au plus grand, 4 millions de bouteilles par an en moyenne. Le millésime s’annonce très bon selon Rodrigo Banto: «C’est le mois de septembre qui fait la qualité. Il a été très chaud et sec cette année. Les vins s’annoncent bien équilibrés, entre fraîcheur et élégance.»

De Santiago à Tolochenaz

Avec la double nationalité chilienne et suisse (son grand-père nidwaldien s’était expatrié), l’œnologue qui a grandi à Santiago a rejoint la Cave de la Côte il y a seize ans. Il était gymnasien la première fois qu’il a goûté au chasselas. Mais c’était… par erreur. En échange d’études à Berne, il visitait le village de Gruyères avec sa famille d’accueil. Dans un café, il a commandé un «Fanta». Ayant compris «fendant», la serveuse lui a amené un verre de vin blanc! Précurseur de sa future carrière…

Jeune homme, il a pratiqué la planche à voile de haut niveau. Ayant toujours aimé évoluer en plein air, il a choisi un cursus d’ingénieur agronome dans ce but. Après avoir été œnologue au sein de deux grandes caves chiliennes, il a opté pour l’hémisphère Nord: «Le fait de venir de l’étranger, sans le poids de la tradition, m’a aidé. J’ai pu apporter de la nouveauté à la Cave de la Côte.» Julien Hoefliger aime l’Amérique du Sud: le Vaudois a vécu au Pérou et en Argentine! Ainsi, lorsqu’on demande au duo quel plat il dégusterait avec un bon vin s’il ne fallait en choisir qu’un, chacun miserait sur un ceviche… Mais l’un chilien, l’autre péruvien! 

Parmi l'assortiment chez Coop: deux chasselas de choix

La Côte AOC Château La Bâtie

Prix: 11 fr. 80/75 cl

Caractéristiques: une belle rondeur, un corps élégant, vif et frais. Un chasselas agréable, agrémenté d’une longue finale aromatique.

Un accord réussi: avec du poisson

Disponible: dans la plupart des points de vente Coop de Suisse romande et sur Mondovino


La Côte AOC Morges Vieilles Vignes

Prix: 10 fr. 50/75 cl

Caractéristiques: matière gourmande et moelleuse, qui conserve sa fraîcheur, son harmonie et son élégance jusqu’en finale.

Un accord réussi: avec un fromage à pâte dure

Disponible: dans la plupart des points de vente Coop de Suisse romande et sur Mondovino