X

Recherches fréquentes

SAVEURS
VINS

Fascinante Lady Pinard

La graphiste lausannoise Marisa De Oliveira met en lumière l’audace. Dans les années 1920, une mystérieuse femme aurait créé une confrérie vinicole secrète sur la Riviera vaudoise.

PHOTO
Valentin Flauraud
23 septembre 2019

Marisa De Oliveira a édité trois ouvrages autour de la mystérieuse Lady Pinard et des membres de sa confrérie.

es perles, un corset, une plume dans les cheveux. Une silhouette élancée, mise en valeur par une longue robe évasée. Un rouge à lèvres vif. Entrez dans l’univers de Lady Pinard et des années folles avec Les nuances du vin, l’un des trois livres qui la mettent en vedette.

Conçu comme un index de termes consacrés aux vins – à l’exemple de boisé astringent ou charnu – ce livre se montre voluptueux, du côté des illustrations comme des textes. Ainsi, pour Lady Pinard, un nectar corsé «se savoure avec délicatesse à chaque invitation, sans pour autant baisser sa garde piquante et veloutée. Une fois les cordes déliées, sa sensualité se révèle dans ses arômes puissants et complexes».

Mais qui est donc Lady Pinard? Une femme aussi élégante qu’audacieuse, dont nul ne connaît la véritable identité. Imaginée par la Lausannoise Marisa De Oliveira, elle aurait été à l’origine de la Confrérie de la Rose, à Vevey. A une époque où les femmes n’étaient pas les bienvenues à la cave, Lady Pinard les réunissait dans la plus grande discrétion afin qu’elles produisent leur vin avec du raisin ou du moût subtilisé à leurs époux vignerons… Amoureuse des bons vins comme de l’esthétique des années 1920, sensible à la cause des femmes, Marisa De Oliveira a eu envie de parler de la place de celles-ci dans le monde du vin, à l’occasion des quinze ans de son agence de graphisme «Alafolie». «Les femmes ont été longtemps mises de côté, notamment à cause d’une croyance populaire qui disait que les menstruations faisaient tourner le vin», regrette-t-elle.

Séduit par son projet, l’Office des vins vaudois s’y est associé. Marisa De Oliveira a créé une équipe de onze amis pour le mener à bien. Elle l’a baptisée «team Lady Pinard».

Une bouteille à la rose

Le jeune écrivain Jon Monnard en fait partie. Le Fribourgeois est l’auteur des Nouvelles de Lady Pinard & autres anecdotes. Il a tout de suite accepté de se lancer dans l’aventure, pour laquelle il a eu une totale liberté d’écriture. «L’époque des années 1920 m’a titillé, car je travaille dessus pour mon prochain roman. Et l’idée de concevoir une histoire autour de l’exclusion des femmes dans l’univers viticole m’a plu», précise celui qui propose aux lecteurs des allers-retours entre le passé et le présent.

Après avoir découvert une bouteille poussiéreuse datant de 1928 et estampillée de la rose de la confrérie du même nom, le fils d’un antiquaire mène l’enquête… Dans une exposition du musée Jenisch de Vevey, il repère trois tableaux avec un bouton de rose au bas de chacun… Il lève le voile sur les soirées du caveau de Lady Pinard, où le bonheur était palpable. On en redemande!

Retrouvez Lady Pinard sur Facebook et Instagram


Guide original «Parce que tu Lavaux bien»

Un coup de mou? Offrez-vous une balade dans les vignes, à Villette. Une invitation qui «Chasselas mauvaise humeur», assurant que «Syrah mieux demain». Entre jeux de mots autour de cépages, vins coups de cœur et bonnes adresses pour les yeux et les papilles, ce guide de Lavaux aligne les pépites.

Le guide et les deux autres livres ici!