A la santé du Chasselas | Coopération
X

Recherches fréquentes

Saveurs
Vins

A la santé du Chasselas

La remise des prix du concours de vin «Mondial du Chasselas 2020» se déroulera ce jeudi 20 août au château d’Aigle. Cet automne, une étude sur les attentes des consommateurs sera lancée à l’échelon national. 

PHOTO
Valentin Flauraud | Getty Images | Shutterstock
17 août 2020
Raisin complexe à vinifier, le Chasselas n'est  pas toujours reconnu  à sa juste valeur.

Raisin complexe à vinifier, le Chasselas n'est pas toujours reconnu à sa juste valeur.

De jolis grains dorés par le soleil, à la peau très fine, sur des grappes compactes. Originaire de l’arc lémanique selon le généticien de la vigne José Vouillamoz, le Chasselas est le cépage blanc le plus cultivé en Suisse. Les quatre cantons où il occupe le plus de surface selon les statistiques vitivinicoles 2019 de l’Office fédéral de l’agriculture sont, dans l’ordre, Vaud, le Valais, Genève et Neuchâtel.

Emblématique en Suisse romande sur les tables apéritives et avec les mets à base de poisson du lac, ce vin est moins populaire en Suisse alémanique. Une étude à l’échelle nationale sera lancée cet automne, par des chercheurs des Hautes écoles de Changins (VD), Zollikofen (BE) et Wädenswil (ZH). Elle sera réalisée sur la base de questionnaires, de réunions de groupe et de dégustations. «On veut savoir ce que pensent et ce qu’attendent les consommateurs et s’il existe ou non un Röstigraben du Chasselas», explique Pascale Deneulin. Professeure d’analyse sensorielle à Changins, la fervente défenseuse de ce raisin est membre du comité de l’Association pour la promotion du Chasselas.

«On veut savoir s'il existe un Röstigraben du Chasselas»

Pascale Deneulin (40 ans), professeure à changins

Le nom de ce cépage vient selon José Vouillamoz du village de Chasselas, en Bourgogne. On l’appelle Fendant en Valais, en référence à «un type de Chasselas dont les baies se fendent quand on les presse entre les doigts, par opposition au type Giclet dont les baies… giclent», écrit-il dans le livre Cépages suisses – Histoires et origines (Ed. Favre). Car il existe plusieurs formes de Chasselas. Chacun peut les découvrir au Conservatoire mondial du Chasselas, dont la fondation fête ses 10 ans. Elle inaugurera une nouvelle parcelle de collection le 10 septembre à Mont-sur-Rolle (VD).

Notes fruitées, florales ou lactées

Pour gagner du terrain, ce vin blanc a de précieux atouts. «La légèreté et la minéralité qui le caractérisent ont tout pour plaire. Car on est de moins en moins dans la recherche d’opulence dans les vins», argumente Pascale Deneulin. Et de souligner la diversité qu’il offre selon les millésimes, les régions et les producteurs. Avec des notes fruitées, florales ou lactées. Ainsi qu’une touche boisée lorsqu’il est mis en barrique. Pour la scientifique, il s’agit d’un vin qui s’apprend. «Même s’il est tout de suite agréable au palais, on ne soupçonne pas d’emblée tout son potentiel», estime-t-elle.

Mondial du Chasselas: le jury a dégusté 700 vins au château d'Aigle.

Doté de peu de précurseurs d’arômes, c’est un cépage complexe à vinifier. «Les nouvelles techniques lui ont énormément profité», ajoute l’experte. Précisant que son potentiel de garde est intéressant: «Grâce à la capsule à vis, il n’évolue pas trop vite, conserve de la fraîcheur ainsi que du fruit et développe des notes pétrolées.»

La qualité prime, la mise en valeur aussi. C’est la carte à jouer selon Paolo Basso, meilleur sommelier du monde 2013, aujourd’hui professeur en arts pratiques à l’Institut de hautes études de Glion (VD). «On ne peut pas être concurrentiels d’un point de vue du prix en Suisse. Notre seule issue, c’est de travailler dur pour valoriser le vin.» Concernant le Chasselas, cela passe par la promotion et les événements, à l’image du concours Mondial du Chasselas, dont le palmarès complet de l’édition 2020 sera dévoilé ce jeudi 20 août au château d’Aigle.

 


Plateforme Swisswine campus

Pour devenir un spécialiste du Chasselas

Il y a du nouveau sur le Swisswine Campus, qui invite à mieux connaître les vins suisses grâce à des formations gratuites en ligne. Un module vient d’être lancé pour devenir un spécialiste du Chasselas. Carte d’identité du cépage, accords mets-vins, quiz... A vous de jouer!