X

Recherches fréquentes

SAVEURS
INFLUENCEURS

Défis culinaires suisses relevés

La Vaudoise Sara Dubler maîtrise désormais les capuns grisons. A l’initiative de Suisse Tourisme, des influenceurs ont cuisiné des plats traditionnels helvétiques durant le confinement.

PHOTO
Valentin Flauraud
11 mai 2020
A 32 ans, Sara Dubler, du blog «A Hungry Blonde», a cuisiné et goûté des capuns pour la première fois.

A 32 ans, Sara Dubler, du blog «A Hungry Blonde», a cuisiné et goûté des capuns pour la première fois.

Faire rayonner la gastronomie suisse sur les réseaux sociaux durant le confinement. C’est dans ce but que Suisse Tourisme a contacté neuf blogueurs culinaires de notre pays et de l’étranger: «On leur a demandé de partager des spécialités classiques, pas trop compliquées à réaliser, avec leurs communautés de fans», précise la porte-parole Véronique Kanel. Sara Dubler, qui se considère comme «une aventurière en cuisine» et «adore les challenges», est l’une des influenceuses qui s’est prêtée au jeu. Née à Vevey, elle a grandi sur la Riviera vaudoise. Après des études en Ecosse et en France, la jeune femme est revenue s’installer en Suisse romande il y a six ans. Spécialiste des réseaux sociaux, passionnée de cuisine et de sport, elle est blogueuse depuis 2017. Retrouvez-la sur son blog bilingue français-anglais A Hungry Blonde, grâce à ses origines irlandaises.

La mission de Sara dans le cadre de sa collaboration avec Suisse Tourisme: cuisiner des capuns, une spécialité traditionnelle des Grisons qu’elle ne connaissait pas jusqu’à maintenant. «J’ai appelé le chef Lukas Pfaff, qui m’a transmis sa recette, pour entendre ses conseils», raconte-t-elle.  Et c’est parti… Dans sa vidéo de 4 minutes, la jeune femme invite chacun à se lancer à la maison, en montrant étape par étape comment élaborer ce plat, dont il existe presque autant de recettes que de foyers grisons… Il s’agit d’un mets de saison, puisqu’il met en vedette la côte de bette. Une pâte enrichie de fromage de montagne et de salsiz garnit les légumes. Les salsiz, qui figurent au Patrimoine culinaire suisse, sont des  saucisses sèches des Grisons, élaborées avec de la viande de porc et de bœuf. 

Ravie de cette expérience – «un peu de légèreté, ça nous a fait du bien durant le confinement» – et du résultat obtenu, Sara se réjouit de comparer ses capuns avec d’autres. Dès qu’elle en aura l’occasion, elle ira en goûter dans leur canton d’origine!


De Londres à Los Angeles: des plats bien de chez nous!

Macaronis du chalet avec une compote de pommes made in London par Selasi, bircher végane créé à Salzbourg par Stefanie ou fondue moitié-moitié brassée − en huit s’il vous plaît − par Anastasia à Zurich. Avec humour, doute ou assurance, en musique parfois, neuf blogueurs de Suisse, d’Autriche, d’Angleterre, d’Allemagne, des Etats-Unis et de France ont relevé les défis lancés par Suisse Tourisme, sur la base des recettes de restaurateurs. Découvrez leurs Stories Instagram:

Les Älpler Magronen de selasigb en Angleterre, sur la base d'une recette du Täscherhof à Täsch (VS)

Les röstis selon eatnlondon en Angleterre, sur la base d'une recette de l'Hôtel Alpenland de Lauenen, près de Gstaad (BE)

Le bircher selon stefaniegoldmarie en Autriche, sur la base d'une recette de l’Hôtel Sonne de Küsnacht (ZH)

La fondue moitié-moitié selon anaundnina en Suisse alémanique, sur la base d'une recette de l'Hôtel Fleur de Lys de Gruyères (FR)

La tresse selon Marlenesleben en Allemagne, sur la base d'une recette de l'Hôtel Castell à Zuoz (GR)

Les pizokel selon cajaschoef en Allemagne, sur la base d'une recette du Château Schauenstein à Fürstenau (GR)

Les capuns des Grisons selon ahungryblonde en Suisse romande, sur la base d'une recette de l'Hôtel The Alpina de Tschiertschen (GR)

Le gâteau aux carottes argovien selon eattravelrock aux Etats-Unis, sur la base d'une recette de l’Hôtel Stalden de Berikon (AG)

La quiche selon lesparisdelaura, sur la base d'une recette du restaurant Là-Haut de Chardonne (VD)


Capuns des Grisons raffinés 

Recette de Lukas Pfaff, à la façon de Sara Dubler
Pour 4 personnes

Ingrédients

  • 150 g de farine pour knöpflis
  • 150 g de farine blanche
  • 1 cc de sel
  • poivre, selon ses goûts
  • 2 jaunes d’œufs frais
  • 2,5 dl de lait coupé d’eau (moitié lait / moitié eau)
  • 20 grandes feuilles de côtes de bettes
  • 2 blancs d’œufs frais
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de fromage de
  • montagne, râpé 
  • 2 salsiz des Grisons
  • (environ 180 g), pelés et
  • coupés en dés
  • ½ bouquet de persil plat, haché
  • 3-4 feuilles de menthe 
  • 3-4 feuilles de livèche
  • 3 dl de bouillon de légumes 
  • poivre, selon ses goûts
  • un peu de noix de muscade moulue
  • 50 g de beurre

Préparation

Mélanger les farines, le sel et le poivre dans un bol, former un puits. Battre les jaunes d’œufs avec le lait dilué et verser le tout en une fois dans le puits. Mélanger et battre jusqu’à ce que la pâte soit brillante et fasse de belles bulles. Laisser reposer à température ambiante env. 20 à 30 min à couvert. Séparer les feuilles des côtes de bettes et bien les aplatir. Blanchir ensuite les feuilles par portion dans de l’eau salée pendant env. 1 min, puis les étaler sur un linge de cuisine et bien les sécher en s’aidant de papier ménage. Battre les blancs d’œufs avec le sel jusqu’à ce qu’ils soient fermes et les incorporer à la pâte. Intégrer le fromage de montagne, les salsiz (alternative: des gendarmes) et les herbes. Etaler 1 cs de pâte sur chacune des feuilles, replier
les côtés et former de jolis rouleaux. Dans une casserole, porter à ébullition le bouillon de légumes avec le poivre et la noix de muscade, réduire le feu. Ajouter les capuns et laissez mijoter pendant env. 6 à 8 min à feu doux. Les sortir, les égoutter. Chauffer le beurre dans une poêle, y réchauffer les capuns et les disposer sur quatre assiettes chaudes. Verser le beurre restant sur les capuns.