X

Recherches fréquentes

SAVEURS
ALIMENTATION BIO

Purées fraîcheur pour les tout-petits

La start-up zurichoise «yamo» propose des purées bio pour les bébés. Pasteurisées à froid, elles se conservent au réfrigérateur jusqu’à cinq semaines.

PHOTO
Christoph Kaminski
09 mars 2020

Les spécialités «yamo» existent en sachets refermables (comme 
ici entre les mains de Nayla) et en petits pots. 

Tout a commencé en 2015, avec le défi du «mois végane», qui a incité deux amis, Luca Michas et Tobias Gunzenhauser, à adopter une alimentation d’origine strictement végétale. Ils se sont vite rendu compte que les produits transformés contiennent souvent des additifs. Et que les aliments pour bébés n’échappent pas à la règle. «Je pensais que les purées pour les tout-petits étaient toutes naturelles», raconte Tobias Gunzenhauser, diplômé en gestion. Mais un seul coup d’œil aux étiquettes et c’est la désillusion. «Comment peut-on proposer à nos bambins des petits pots qui sont parfois plus vieux qu’eux?», se demande Luca Michas. Les deux amis constatent en outre la présence de sel et même de sucre – des ingrédients qui à leurs yeux n’ont pas leur place dans des aliments pour bébés. Ils se tournent vers leur copain José Amado-Blanco, alors chercheur en alimentation. Qui les éclaire. Les aliments pour les tout-petits sont souvent stérilisés à chaud. «Les germes ne survivent pas à ce processus et, malheureusement, de nombreuses vitamines non plus. Sans compter que la jolie couleur des purées vire au brun-verdâtre», souligne ce dernier. «Sans parler du goût», ajoute Luca Michas, journaliste. Il n’en fallait pas plus pour réveiller l’esprit d’entreprise des trois jeunes hommes. N’y a-t-il pas moyen de concocter des petits pots pour bébés qui soient frais, goûteux et, surtout, exempts d’additifs et de conservateurs?

Pour que bébé mange avec plaisir

José Amado-Blanco connaît la pasteurisation à froid. «Elle tue tous les micro- organismes, mais les précieuses vitamines et antioxydants naturels sont préservés», précise-t-il. Cette méthode a tellement enthousiasmé Luca et Tobias qu’ils ont démissionné de leurs emplois respectifs. Ils ont ensuite embarqué José dans l’aventure pour fonder, en 2016, la start-up zurichoise «yamo», contraction des mots anglais yummy (délicieux) et italien amo, (j’aime).

Tobias Gunzenhauser, José Amado-Blanco et Luca Michas (de gauche à droite), les trentenaires fondateurs de l’entreprise «yamo».

Le trio a ensuite testé, analysé et trouvé une entreprise suisse pour pasteuriser à froid ses créations. «A moins de 8 °C, les purées se conservent jusqu’à cinq semaines», indique Tobias Gunzenhauser. «Nous prenons tous plaisir à manger. Pourquoi les bébés devraient-ils être privés des bonnes choses?», s’interroge Luca Michas, qui a imaginé les noms amusants des purées («Avocado di Caprio», «David Cocofield»…).

Sur le plan des études de marché, «yamo» a recours à des méthodes pas banales. Les purées mises au point en cuisine sont d’abord envoyées dans des crèches pour être goûtées. «Les enfants sont francs, on voit très vite ce qui leur plaît ou non.» De leurs côtés, les parents donnent aussi des retours positifs. Ce qui réjouit les trentenaires – pour l’instant sans enfant – puisque leurs produits semblent répondre à un besoin important. L’entreprise compte presque 25 collaborateurs et ne cesse de développer de nouvelles recettes. Quand on questionne les fondateurs sur leurs chouchous, ils répondent sourire aux lèvres: «C’est comme pour les enfants: on les aime tous à leur manière!»

Chez Coop: les produits «yamo»

L’assortiment «yamo», bio, inclut de la purée en petit pot dès 4 mois (p. ex. «Peach Boys», pêche-pomme-fraise, 3 fr. 95/120 g), dès 6 mois (p. ex. «Cocohontas», pois chiche-lait de coco-épinard, 3 fr. 95/120 g) et en sachet refermable (p. ex. «Quentin Carrotino», abricot-patate douce-carotte-mangue, 3 fr. 95/120 g). Disponible chez Coop au réfrigérateur, près du rayon alimentation des tout-petits.