De belles notes pour les vins valaisans | Coopération
X

Recherches fréquentes

SAVEURS
Vins

De belles notes pour les vins valaisans

Du roi Cornalin à la capricieuse et nerveuse Petite Arvine, Eliane Amherd a composé un album qui célèbre les vins. Nous avons rencontré la musicienne établie à New York. Elle était récemment de passage en Valais, le canton où elle a grandi.

PHOTO
Sedrik Nemeth
11 octobre 2021
Pour son album «La Dégustation», l'artiste Eliane Amherd s'est plongée passionnément dans le monde de la vigne et du vin.

Pour son album «La Dégustation», l'artiste Eliane Amherd s'est plongée passionnément dans le monde de la vigne et du vin.

Se délectant des rayons de soleil qui éclairent son visage sur une terrasse sédunoise, Eliane Amherd est radieuse. Compositrice, guitariste et chanteuse, la quadragénaire vient de terminer une série de concerts, dont un à la Cave La Romaine de Flanthey. Un lieu idéal: le dernier album de l’artiste s’intitule «La Dégustation» – les chansons portent le nom de vins. La musicienne reviendra les interpréter au printemps.

Eliane Amherd a grandi à Brigue. Elle s’est envolée pour New York à la vingtaine, déterminée à y faire de la musique. Formée dans des écoles de jazz, dont l’EJMA – Ecole de jazz et de musique actuelle de Lausanne, la Valaisanne a réussi son pari et fait sa place dans la «grande pomme», où elle a rencontré son conjoint, James. Amoureuse de la diversité, que ce soit dans la musique, la cuisine, le vin ou tout autre domaine, Eliane adore New York! Et en Valais, son regard sur les vignobles est émerveillé.

Cadette d’une fratrie de trois, l’interprète polyglotte n’a pas grandi dans une famille de vignerons. Son père conduisait des trains, sa mère était femme au foyer. Eliane s’est tout de même passionnée pour le vin. «En tant que Valaisanne, c’est naturel», sourit-elle. L’automne dernier, lorsqu’elle a eu l’envie de consacrer un album aux vins valaisans, Eliane Amherd a commencé à s’informer sur leur histoire. Son enquête l’a conduite auprès de vignerons, sommeliers, scientifiques… Elle a adoré les écouter. Ils l’ont inspirée. Jazz, latino, les titres de «La Dégustation» racontent cépages et vins. Eliane chante en anglais, en haut-valaisan et en français. Du Cornalin, sur un tango, elle écrit: Sacré charmeur – en douceur – t’as fait fondre mon cœur et tu m’enivres - Je ne sais plus comment vivre sans toi, mon roi.

La légende de saint Théodule

On associe le vin à la religion. La chanson «Heida» parle en haut-valaisan de saint Théodule, premier évêque de ce canton. L’une des légendes qui l’entoure raconte que celui-ci aurait fait un jour un pacte avec un diablotin afin de sauver le pape en danger. Si le diablotin l’emmenait jusqu’à Rome sur son dos, il recevrait la première âme rencontrée à leur retour. Un coq noir et un coq blanc sont mêlés à la légende. L’évêque aurait trompé le diablotin et sauvé le pape. En guise de remerciements, le souverain pontife aurait offert une cloche et des sarments. Et si ces derniers avaient donné naissance au célèbre Heida de Visperterminen? Et si la cloche, ramenée en Valais, protégeait depuis le IVe siècle les vignobles? Belle histoire!

«Pinot ou Fendant»

Eliane Amherd s’est entourée de l’illustratrice et chanteuse sédunoise Pauline Lugon. «Eliane est une super artiste, j’ai été ravie qu’elle me demande d’écrire, de dessiner et de chanter.» Les dessins colorés de Pauline évoquent les chansons. Ils sont imprimés sur des cartes à deux volets, au verso desquelles figurent les textes des titres. Ainsi que quelques caractéristiques des vins qu’ils décrivent, à la manière de fiches de dégustation. Une jolie idée, un résultat à la hauteur.

Pauline Lugon a écrit le texte de «Pinot ou Fendant», sur une samba composée par Eliane Amherd: «On a beaucoup rigolé en se parlant en vidéo entre New York et Sion!» Dans un «dancing défraîchi» au milieu de la nuit, à l’apéro après la messe ou célébrant la fin des vendanges. La chanson évoque leurs souvenirs d’adolescence. Dans n’importe quelle situation – il est important de bien choisir son camp – Pinot ou Fendant. Il ne reste alors plus qu’à trinquer, à la santé des artistes.

«La Dégustation»

Ecouter «La Dégustation» ou commander l’album avec les cartes dessinées par Pauline Lugon ici