Un amateur des cépages résistants | Coopération
X

Recherches fréquentes

VINS
VOTRE RéGION

Un amateur des cépages résistants

Amoureux de la nature, Pierre Lambert exploite quelque 21 hectares de vignes sur les localités de Gorgier et de Vaumarcus qui constituent le Domaine des Coccinelles, certifié Bio Suisse. Son millésime 2020 est prêt à être dégusté.

TEXTE
PHOTO
peter Mosimann
17 mai 2021
Avant de reprendre le  domaine, Pierre Lambert  vivait aux Etats-Unis, où  il était chercheur en géologie. En photo: muni de son réfractomètre, il mesure  la teneur en sucre du raisin.

Avant de reprendre le domaine, Pierre Lambert vivait aux Etats-Unis, où il était chercheur en géologie. En photo: muni de son réfractomètre, il mesure la teneur en sucre du raisin.

«Regardez comme mes vignes sont fleuries! Ce n’est pas uniquement pour favoriser la biodiversité, mais aussi pour le plaisir des yeux», lance fièrement le vigneron Pierre Lambert qui nous les montre depuis la terrasse de son domicile, situé à La Grande Béroche (NE).

Agé de 54 ans, ce passionné de nature exploite quelque 21 hectares de vignes formant le Domaine des Coccinelles, certifié Bio Suisse en 1992 – le premier en terre neuchâteloise. «Mon père a découvert très vite les avantages d’une gestion durable, notamment en évitant les excès des décennies du tout chimique.» Et d’ajouter: «D’où le nom! Puisque la coccinelle est le symbole de la culture biologique et représente l'antithèse de l'utilisation des insecticides.»

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, il n’était pas prévu que Pierre Lambert reprenne l’exploitation familiale il y a 15 ans. «A la base, je ne voulais pas travailler sur le domaine. Après des études en géologie à l’Université de Neuchâtel, je suis parti avec ma femme faire de la recherche aux Etats-Unis.»

Connaissant les projets de Pierre Lambert, son père Maurice a cherché un repreneur dans la famille. Bien qu’initialement un neveu se profilait, personne n’a été trouvé. Maurice Lambert, âgé de presque 80 ans à l’époque, s’est donc tourné une seconde fois vers son fils. «Au vu des circonstances, j’ai décidé de reprendre le domaine. Les premières années n’ont pas été simples, notamment à cause d’événements météoro­logiques qui ont détruit une partie des récoltes. Mais aujourd’hui, je suis ravi de mon choix.»

Le Neuchâtelois produit une vingtaine de vins différents à partir de 14 cépages.

2020 rime avec qualité

A voir son millésime 2020 venant d’arriver sur les étals de Coop, sa persévérance et son travail ont payé. Un vin dont le vigneron vante les qualités. «L’Œil- de-Perdrix est particulièrement fruité. Cela s’explique notamment par les nuits fraîches et le soleil généreux de septembre. Le Chasselas se caractérise par sa fraîcheur et sa finesse. Quant au Pinot Noir, sa palette aromatique est assez proche de 2019. On retrouve une note légèrement épicée», détaille-t-il.

Misant sur la diversité, son assor­timent ne se résume pas à ces trois vins, bien qu’ils fassent la réputation du Domaine des Coccinelles. Au total, Pierre Lambert produit une vingtaine de nectars différents à partir de 14 cépages. «Pour des raisons écologiques, je me tourne de plus en plus vers des variétés résistantes. En effet, ce type de culture demande moins de ressources. Cela se traduira notamment par une diminution des passages motorisés dans les vignes.»

Comme exemple de cépages résistants qu’il cultive, Pierre Lambert cite le Divico et le Solaris. Il fait savoir qu’il en teste de nouveaux, comme le Souvignier Gris, créé en Allemagne en 1983 par le croisement de Cabernet-Sauvignon et de Bronner. «Les premiers résultats sont concluants. On obtient un vin plutôt puissant, structuré et fruité.» De quoi donner envie de les goûter!

Le Neuchâtelois produit une vingtaine de vins différents à partir de 14 cépages.

 

Pinot Noir Domaine des Coccinelles

Prix: 17 fr. 95/75 cl

Origine: Suisse, Neuchâtel AOC, St-Aubin-Sauges

Cépage: Pinot Noir

Maturité: 0 à 4 ans

Disponible: en vente uniquement dans les plus grands supermarchés