X

Recherches fréquentes

LIFESTYLE
JARDIN

Abris pour petites bêtes

Coccinelles, bourdons, perce-oreilles sont toujours prêts à épauler le jardinier en cours de saison. De la pollinisation au débarras des ravageurs, ce sont des insectes utiles. Voici des astuces à mettre en place pour les aider à s’installer dans le jardin.

09 mars 2020

Peu à peu, les jours vont s’allonger et le mercure remonter. Les petites bêtes, sentant le printemps approcher, sortiront de leurs cachettes et les premières abeilles montreront le bout de leurs antennes. Bourdons, papillons citron et petite tortue, coccinelles, abeilles sauvages et chrysopes, toutes ces bestioles bien précieuses pour la biodiversité et pour le jardinier (pollinisation et lutte contre les pucerons, par exemple) passent l’hiver à l’abri. Si vous souhaitez les accueillir dans votre jardin ou sur votre balcon au printemps, il n’est jamais trop tôt pour y penser. Voici quelques pistes...

Percer des trous dans le bois

Sans doute avez-vous observé à la belle saison sur votre balcon les allers et retours d’une sorte d’abeille d’environ un centimètre, rousse, très poilue. C’est une abeille maçonne nommée osmie. Ayant trouvé un trou de drainage sous la fenêtre, elle se plaît à le boucher avec un peu d’argile mastiquée avec sa salive et transportée dans ses mandibules. Mais avant ce colmatage final, elle a déposé le pollen situé dans sa brosse ventrale et vidé son jabot de nectar. L’œuf déposé sur cette bouillie, la voilà illico qui fabrique une petite cloison de glaise avant de mettre en place la cellule suivante.

En installant un petit bloc de bois percé d’orifices de 7 mm (longueur: 8 à 10 cm), vous invitez cette abeille à nicher chez vous. Si l’orifice n’a que 4 mm, vous favorisez d’autres espèces: collètes et certaines guêpes fouisseuses. Entre 8 et 10 mm d’ouverture, et le lieu devient propice aux eumènes et osmies cornues.

En perçant des orifices dans un bloc en bois, on peut favoriser différentes espèces d'insectes, dont l'abeille sauvage.

Caisse à bourdons

Si vous aimez les bourdons, vous pouvez leur réserver une installation particulière. Il leur faut une caissette en bois (40 × 40 × 40 cm) au centre de laquelle arrive un tube de carton (Ø 2–3 cm) tombant en biais dans un récipient de litière pour petits animaux. L’orifice supérieur de ce cylindre aura son départ sur une des faces du cube.

A placer dans un coin du jardin, tuiles plates, planchettes, ardoises empilées avec des mini-cales de séparation de quelques millimètres d’épaisseur imitent les anfractuosités naturelles de roches délitées et d’écorces éclatées. Autant de lieux qui réjouissent coccinelles, araignées, perce-oreilles (aussi appelés forficules) ou chrysopes aux yeux d’or... Sinon, facile à mettre en place, l’abri classique à perce-oreilles consiste en un pot de fleurs retourné rempli de foin ou de mousse humide, à suspendre dans quelque branchage.

Des tuiles creuses mal empilées avec un peu de foin glissé dans les interstices offrent de belles cachettes dans un coin du jardin pour d’autres bestioles: carabes, papillons, hémérobes, etc. Vous pouvez compléter votre aide en laissant à disposition une petite caissette avec du gravier fin, sable et argile humide, histoire de fournir des matériaux de construction à vos protégés.


Hôtel à insectes à bricoler soi-même

Un kit à monter

Offrir un lieu pour la nidification des abeilles sauvages grâce à ce kit à assembler chez soi en une à deux heures. On l’installe ensuite dans le jardin ou sur le balcon. (23 × 18 × 14 cm, bois de sapin suisse), en vente chez Coop brico+loisirs, 32 fr. 50

D’autres modèles d’hôtels à insectes sont disponibles en ligne


Astuces de pro

Protection contre les prédateurs

Mettez vos bûches percées dans une boîte grillagée pour qu’oiseaux et chats ne puissent s’y intéresser de trop près.

Un jardin pas trop rangé

Ce qui fait désordre autour de la maison (tas de bois, feuilles mortes, etc.) constitue autant de cachettes.

Nid à insectes

Suspendez sur votre balcon un fagot de tiges creuses (bambou, sureau, grande berce, fenouil, forsythia, framboisier).